ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

31 juillet 2014 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:25 GMT+2



20 Juin 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Souscrit aujourd'hui la patte parmi gouvernement, institutions locales et privées pour je relance du port de Tarente

Prêtre : il est un « résultat historique ». Prévus des investissements pour environ 190 millions d'euro. TCT révoque la messe en mobilité de 160 travailleurs. Grimaldi (Gioia Tauro) exprime perplexité pour la mesure sur l'autonomie financière des ports

Aujourd'hui à Rome le gouvernement, les institutions locaux des Pouilles et les entreprises intéressées ont souscrit l'accord pour relance du port de Tarente, qui prévoit des investissements pour environ 190 millions d'euro en oeuvres de protection de l'escale, de reclassement ambiant et de confirmation des quais, avec l'objectif de résoudre les criticités de caractère infrastructural de l'escale. L'engagement financiers est réparti parmi gouvernement (25.7 millions d'euro), Région Pouilles (62.6 millions d'euro), Autorité Portuaire de Tarente (92.1 million d'euro) et Tarente Conteneurs Terminal Spa (7.2 millions d'euro).

La liste des oeuvres objet de l'accord







Oeuvre

J'importe

Sources de financement

J'importe

1

Nouveau barrage forain de protection du port dehors rade de Tarente - I° je lutte

15.400.000

MIT

14.000.000

TCT S.P.A.

1.400.000

2

Reclassement ambiant des aires retombantes dans Jusqu'à de Tarente

79.468.320

MATT

11.674.000

Région Pouilles

27.635.733

Autorité Portuaire

40.158.587

3

Confirmation du quai de la Masse Polisettoriale

51.000.000

Région Pouilles

35.000.000

Autorité Portuaire

12.000.000

TCT S.P.A.

4.000.000

4

Reclassement et modernisation du quai et des places

23.500.000

TCT S.P.A.

1.500.000

Autorité Portuaire

22.000.000

5

Quai je traite vers racine de 800 mt.

15.000.000

Autorité Portuaire

15.000.000

6

Modernisation voies de course côté terre

3.300.000

Autorité Portuaire

3.000.000

TCT S.P.A.

300.000


TOTAL TU TRAVAILLES

187.668.320



L'accord a été souscrite du ministre pour la Cohésion territoriale, Fabrizio Barca, du vice ministre des Infrastructures et des Transports, Mario Ciaccia, du sous-secrétaire au ministère de l'Ambient et de Tutela du territoire et de la mer, Tullio Fanelli, du président de la Région Pouilles, Nichi Vendola, du président de la Province de Tarente, Giovanni Florido, du maire de Tarente, Ippazio Stefàno, du président de l'Autorité Portuaire de Tarente, Sergio Prete, de Sogesid, de Chemins de fer de l'État et des compagnies de navigation et de logistique qui sont engagées dans l'escale : Evergreen Spa, Tarente Conteneur Terminal Spa (TCT), Luante Été B.V. GSI Logistic Srl, Hutchison Port Taranto.

Toutes les parties signataires se sont engagées à compléter le plan des interventions prévues avant 24 mois de la souscription de l'accord. Au fin d'accélérer le dépassement des problématiques connexes à la réalisation des oeuvres, le président de l'Autorité Portuaire de Tarente a été nommé commissaire extraordinaire, avec les pouvoirs dont au décret législatif 163/2006 ( du 20 février 2012).

Suite à l'annonce de l'accord TCT Spa, qui compte environ 550 personnes préposé, a interrompu la parcours tourne à la messe en mobilité de 160 travailleurs et il a commencé les procédures pour accéder au licenciement à rotation.

Nel son intervention le président de l'Autorité Portuaire a souligné comme celui d'aujourd'hui soit un « résultat historique » : ils ne peuvent pas qu'être reconnaissant - il a ajouté Sergio Prete - aux institutions et aux autorités, mais même aux parties privées de l'accord, des « parties privées - il a spécifié - qu'ils avaient choisi Tarente dans le temps et que malheureusement ils perdaient la confiance dans le port de Tarente. Nous nous rappellons de que nous avons la fortune d'avoir à Tarente deux sociétés très importantes, c'est-à-dire la plus grande terminalista au monde (Hutchison, ndr) et un des plus grands vecteurs au monde (Evergreen, ndr) ; donc le fait que dans les mois passés ces sujets avaient décidé un peu d'abandonner du port de Tarente - a observé Prêtre - il était un symptôme d'un malaise qui malheureusement passait de quelque an. Aujourd'hui je suis content parce qu'on a retrouvé la confiance, la confiance surtout d'avoir au flanc toutes les institutions avec une onstination et une volonté de faire du port de Tarente un port stratégique pas seulement à niveau local et régional, mais à niveau européen et mondial ».

Parmi les engagements prévus de l'accord pour la partie publique ils rentrent le dragage pour porter les fonds à -16 des mètres, l'élargissement et la consolidation du quai, la construction du barrage forain, la réalisation de la route des quais et de la plate-forme logistique dans une aire de 148.000 mètres carrés.

Outre les engagements assumés de la partie publique, Prêtre a mis en évidence même ceux de la partie privée avec l'aquisition nouvelles de grue et la récupération des lignes de trafic vous déplacez au Pireo, sans négliger les effets occupationnels « qui - il s'est rappellé - sont le moteur qui a porté à une rapide solution de la cette problématique, parce que merci à cette intervention de fait nous avons conjuré initialement 160 licenciements, mais perspective ère cette de fermer le terminal de Tarente et donc de perdre au-delà de 500 travailleurs directs et presque mille travailleurs qui tournent autour de poussé d'Evergreen. Maintenant à travers l'engagement d'augmenter même les volumes de trafic (l'engagement à chargement des parties privées prévoit d'arriver à mouvementer en port au-delà de million de conteneur an par deux ans de la conclusion des travaux de réalisation des oeuvres, ndr), sûrement ces travailleurs auront une emplacement à l'intérieur du port et, à travers même toutes les activités collatérales qui partiront de cette activité, il y auront sûrement une grande possibilité d'avoir des ultérieurs engagements même reliés, par exemple, aux travaux de la Palque Logistique ».

Le ministère pour la Cohésion territoriale a mis en évidence que l'éventualité d'un abandon définitif des lignes de navigation qui ancre se sert du port de Tarente et des relatifs services, auxquels atteindraient un considérable préjugé économique et occupationnel, il aurait créé même un grave préjugé au caractère et à l'efficacité de la Palque Logistique Portuaire délibérée de CIPE dans le novembre 2010 avec l'objectif de favoriser je développe du territoire à travers la réalisation d'un système de logistique complétée.

Même le président de la Région Pouilles, Nichi Vendola, a défini une cette d'aujourd'hui « signature historique, destinée - il a précisé - à changer radicalement l'organisation trasportistico et infrastructural de l'entier Italie du Sud et pas seulement. Aujourd'hui finalement nous pouvons dire d'avoir entamé la réalisation de ce qui pourrait devenir le port commercial de référence dans la Méditerranée ». « Aujourd'hui, avec la signature du protocole qui prévoit des investissements certains et des temps serrés - il a ajouté Vendola - il y ont tous les conditions parce que le port de Tarente devient, en deux ans, le port plus infrastructuré d'Italie, en degré ainsi d'engendrer nouvelle économie et nouvelle qualifiée occupation. Avec le dragage ensuite il deviendra l'unique port italien à pouvoir recevoir les bateaux conteneur de dernière génération et donc même le trafic international, ce qui on bouge de nord vers sud, de la Chine c'est-à-dire vers Rotterdam, devra revoir ses routes. Tarente, au centre de la Méditerranée, deviendra le coeur de commerce mondial, en mesure d'intercepter des trafics internationaux. Du reste - il a conclu Vendola - qui le port de Tarente ne soit pas seulement une valeur reconnue du gouvernement régional et national, mais qu'il ait une valeur stratégique plus vaste est témoigné de l'intérêt, toujours majeur, des deux poles de commerce mondial. D'une partie c'est-à-dire Rotterdam et de l'autre la Chine. En somme aujourd'hui on ouvre une nouvelle page pour développe économique de l'entier Italie du Sud ».

L'assesseur aux Infrastructures stratégiques et à la mobilité de la Région Pouilles, Guglielmo Minervini, a souligné comme l'accord d'aujourd'hui soit proportione même de la « nouvelle phase que dans les derniers deux ans on est ouvert pour le port de Tarente. Nous l'avons voulu et nous l'avons conquis - il a précisé - étape après étape : avec le protocole d'accord avec RFI du juin du 2010 qui a assigné 35 millions pour le raccord ferroviaire, avec le déblocage délibère Cipe pour le financement de 219 millions de la palque logistique produit à novembre 2010, avec le renouvellement de l'autorité portuaire du juin du 2011, avec l'ouverture de la table avec le gouvernement à janvier de cet an, jusqu'à la fermeture du différend avec TCT ».

« L'accord avec le gouvernement - il a conclu Minervini - casse le front du fatalisme. Maintenant nous devons montrer de honorer dans les temps établis tous les engagements assumés, en affirmant les raisons d'espoir pour Tarente et son port. Ces extraordinaires potentialités dans lesquelles nous investissons ne sont pas une invention du gouvernement national et régional, mais ils sont suffragate de précises manifestations d'intérêt. Le protocole d'accord, souscrit à avril, de l'autorité portuaire avec le Port de Rotterdam, qui déclare la disponibilité à effectuer partnership et investissements à Tarente, et de la grande attention tournée des opérateurs chinois pendant le Transport and Logistic China de Shanghai montrent que nous ne rêvons pas ».

Entre temps un autre port l'Italie du Sud, de celui de Gioia Tauro, a par contre exprimé insatisfaction pour la mesure pour l'autonomie financière des ports qui le gouvernement a inséré dans le décret-loi des « Mesures urgentes pour la croissance du Pays » approuvé vendredi passé du Conseil des ministres ( du 18 juin 2012). Le président de l'Autorité Portuaire de l'escale calabro, Giovanni Grimaldi, a manifesté « perplexité sur le sujet à une mesure que, à l'instant - il a expliqué - n'ajoute pas quelque nouveauté et soutien je concrétise aux activités des ports de transhipment. La montagne - il a observé Grimaldi - a accouché un topolino et il l'a fait après beaucoup de mois, dans le cours dont j'ai souligné l'importance de réaliser plus à l'vite autonomie financière pour les Autorités Portuaires, reliée, naturellement, aux particulières particularités de chaque port ».

« Aujourd'hui - il a poursuivi le président de l'organisme portuaire de Gioia Tauro - je m'étonne qu'on nous puisse, par contre, étonner de l'approbation d'une mesure qui, dans les faits, ne réalise pas tant d'attente et de la nécessaire autonomie financière. Il s'agit, par contre, seulement d'un financement de 70 millions d'euro. Arrêt en restant la positività de l'initiative, qui cependant doit être encadrée exclusivement dans un début de discussion autour de l'autonomie financière, dans les faits ne la réalise pas. À tout ceci j'ajoute que l'avoir destiné le 20% des 70 millions d'euro, parmi les ports aux fins perequativi, à autre n'est pas que l'annuel financement aux sens de l'article 1 de la loi 296 du 27 décembre 2006. En effet, vraiment à début juin, le ministère des Infrastructures et des Transports a affecté à l'Autorité Portuaire de Gioia Tauro importe environ cinq de millions d'euro. Tout compte fait, donc, rien davantage de ce que déjà nous avions ».

Grimaldi a mis en évidence même la necessité d'analyser la mesure gouvernementale du point juridique, en particulier là où on parle « d'instituer un fond » à niveau ministériel en courant le risque - il a remarqué - de retomber dans une « aide de l'État ».



FIORE ABB Marine Solutions


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail