ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

17 avril 2014 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 20:24 GMT+2



2 Juillet 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Trieste veut un moderne régime de « free zones » aux points francs du port

Elle est en cours la conférence internationale « Global Connectivity with the Mediterranean Basin »

Aujourd'hui, dans le cours de avant les deux journées de la conférence internationale « Global Connectivity with the Mediterranean Basin » qui se tient à la Station Maritime de Trieste, du président de l'Autorité Portuaire de la ville giuliana, de Marina Monassi, a présenté l'objectif de réaliser un moderne régime de « free zones » aux points francs du port de Trieste. « Le Port Franc de Trieste - il a expliqué - est un de plus anciens du monde : il fut institué ensemble à celui de Fleuve dans 1719 de l'empereur Carlo de VOUS de Asburgo. Pour telle raison nous avons demandé au gouvernement italien qui la gestion de Punti Francs du port de Trieste puisse se produire en second lieu les coutumes actuelles dans les autres ports et les zones franches du monde, dans autres mots en second lieu l'article 1 (All. VIII) du Traité de Paris de 1947 ».

Tel régime - il a précisé - prévoit qu'ils soient offerts des incitations compétitives, fiscaux et pas, actes à attirer des investissements et développe économique. Dans le particulière, aucune imposition pour impôts sur les consommations et sur les revenus de façon limitée aux revenus produits dans Punti Francs, la faculté de consommation des marchandises à l'état d'etranger pour les activités déroulées dans Punti Francs ou destinées à l'exportation ; la plus grande promotion du commerce international etranger pour etranger, avec pleine ouverture à tous les contacts et les propositions je développe et de financement ; promotion des infrastructures et des services qui rendent certes et effectif le droit d'accès à Porto Franc ; je développe ultérieur du soi-disant Black Box, range informatique qui permet la traçabilité des marchandises dans Punti Franches.

Marina Monassi, en outre, s'est rappellée d'avoir envoyé les derniers jours au Premier Ministre, Mario Monti, une lettre dans laquelle il était demandé qu'elles étaient tenues en considération, à l'intérieur des politiques gouvernementales pour développe, les potentialités offertes du port de Trieste à travers son régime de zone franche.

Pour le compte du gouvernement le ministre à l'Ambient, à Corrado Clini, a souligné dans un message « l'importance qui revêt, pour toutes les stratégies tournées à la promouvoir green economy, la disponibilité d'adéquates aires de Zone Franche, ce qui est justement le port de Trieste, pour les installations d'activités logistiques et productives à haut contenu d'innovation technologique, avec des modérés impacts sur l'ambient et consistant économies de ressources énergétiques, non seulement pour poussés r3fléchies de valeur adjointe et occupationnelle ».

Nel son intervention Amedeo Teti, directeur général du Ministère pour Sviluppo économique, a remarqué que déjà dans l'immédiat « elle irait convoquée en cas de necessité une conférence des services pour affronter les situations qui impliquent les acteurs du système portuaire dans le particulière ».

Graham Mather, président du World Free Zones Convention, l'organisme qui a organisé l'événement ensemble à l'Autorité Portuaire et avec le support Simest Spa, a mis en évidence qu'avec les « free des zones » « vous est la concrète possibilité d'attirer des investissements et promouvoir coopération transfrontalière. Il est un instant favorable - en second lieu Mather - pour impliquer le président Mario Monti parce que le monde, même des merci à le sien actionnent, regarde à l'Italie avec grand intérêt. Trieste - il a ajouté - a un rôle important dans le monde des zones franches et il l'aura ultérieurement : elle est celle-ci à suivre comme ont récemment montré les conférences en Chine (à Shanghai) et en Inde, avec les deux Pays qui ont montré le grand intérêt vers les zones franches. Le même font Pologne, Grèce et autres Pays parce que je suis carrefour dynamique de la finance, de l'économie et de la communication ».

« Su ces thèmes - il a observé le maire de Trieste, Roberto Cosolini - à Trieste pendant bien des années on a fait tant de confusion pour laquelle la comparaison avec les protagonistes du monde des zones franches est très importante parce que jamais comme aujourd'hui nous avons besoin de clarté. Clarté sur la faisabilité, sur les règles juridiques et sur les opportunités du marché. Dans le respect des règles, il faut comprendre comme maintenir, développer, transférer ces aires pour trarne le plus grand avantage. Sur ceci l'expérience des opérateurs sera de grande aide ».

« Finalement - il a confirmé le président de la Chambre de commerce de Trieste, Antonio Paoletti - nous affronterons avec clarté craint des zones franches. Tous les études économiques donnent comme bien primaire pour cette région le port de Trieste. On a laissé pour trop temps dormir Porto Vieux, mais la pensée va maintenant à Porto Nuovo et aux zones pour le derrière portualità avec possibilité de je développe énorme. Come Camera de J'y commerce de Trieste sommes muovendo depuis longtemps pour invogliare les entreprises de Far East à créer leur de base européenne dans le Port de Trieste ».

Bari Port Authority



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail