ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 septembre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 18:47 GMT+2



9 Octobre 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
La Commission EU poursuit l'enquête sur les avantages fiscaux concédés des autorités grecques à COSCO Pacific

Le groupe chinois gère le Piraeus Conteneur Terminal du 1° octobre 2009

La Commission Européenne a sollicité la Grèce à présenter des ultérieures informations sur les dégrèvements fiscaux concédés à COSCO Pacific en qualité de concessionnaire du Piraeus Conteneur Terminal (PCT), conteneur terminal qui le groupe terminalista chinois gère dans le port du Pireo du 1° octobre 2009 ( du 25 juin 2008 et 1° octobre 2009), avantages fiscaux qui Bruxelles retiennent constituent des aides de l'État.

La Commission EU s'est rappellée de que des tels dégrèvements ont été concédés au Piraeus Conteneur Terminal, société intégralement contrôlée de COSCO Pacific, après la conclusion de la compétition avec laquelle elle a été assignée la concession du terminal portuaire. En particulier, l'accord parmi PCT et le Piraeus Port Autorité (PPA) a été ratifiée avec la loi 3755/2009 qui à l'article 2 établit des avantages fiscaux à l'avantage de PCT et à l'article 3 il garantit que les investissements de PCT prévus du contrat de concession soient sujets à un particulière régime de sauvegarde des investissements etrangers prévu du décret législatif 2687/1953.

La Commission Européenne enquête sur ce cas de 2009, an où a reçu des dénonciations par rapport aux dégrèvements fiscaux et à autres formes de soutien nous concédâmes à PCT qui ont été présentés du préfet du Pireo, de la fédération des travailleurs des ports grecs et de l'International Dockworkers Council (IDC). Jusqu'à maintenant les autorités grecques ont répliqué que des telles mesures ne constituent pas d'aides de l'État.

Nelle des réponses envoyées à Bruxelles au sujet de la possible distorsion du marché causée de telles mesures, la Commission Européenne a annoncé que les autorités grecques ont soutenu que les principaux concurrents du port du Pireo sont situés en nations montrées sur le bassin oriental de la Méditerranée qui sont à de hors de l'Union Européenne, comme les ports des égyptiens, le port israëlien de Haifa, le port turc d'Istanbul et le port syrien de Lattakia, et que les seuls ports EU qui peuvent être considérés concurrents du Pireo ils sont le port roumain de Constance, le port bulgare de Varna et tu portes adriatiques de l'Italie et dela Slovénie. Toutefois - en second lieu les autorités grecques - les ports du Mar Nero ne sont pas en concurrence avec le port du Pireo à cause de leur emplacement à au-delà du Détroit du Bosforo et la concurrence entre le port du Pireo et les ports italiens et les slovènes sur l'Adriatique est retenue insignifiant, beaucoup que ces derniers ne peuvent pas être considérés concurrents du port grec.

Nel Juillet glissé, à conclusion de la première phase d'enquête sur le cas, la Commission Européenne a établi que les différences entre l'accord initial et le contrat de concession définitif souscrit de PCT et PPA ne constituent pas d'aides de l'État, puisqu'ils ne confèrent pas un avantage au concessionaire né comportent une variation de la valeur du contrat, ainsi comme ne constitue pas aide de l'État la mesure fiscale relative à l'exemption de l'impôt sur revenu social pour les marchandises, les oeuvres et les services acquis du concessionnaire hors de la Grèce, pendant que - en second lieu Bruxelles - les autres avantages fiscaux concédés à PCT constitueraient des aides de l'État. En ce qui concerne ces derniers la Commission EU a demandé des ultérieures informations à la Grèce.

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail