ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 juin 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:19 GMT+2



16 Octobre 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
L'Autorité Portuaire de Livourne somme aux entreprises de mettre en règle tous les moyens utilisés en port

L'an prochain le nombre le plus grand d'entreprises autorisées à la déroulement des opérations et des services portuaires descendra de neuf à huit

L'Autorité Portuaire de Livourne a sommé aux entreprises de l'escale labronico de mettre en règle tous les moyens utilisés en port. Dans le cours de la d'aujourd'hui réunion du Comité Portuaire l'organisme a exhorté les entreprises qui jusqu'à aujourd'hui n'ont pas pourvu à faire identifier ses moyens opérationnels, en appliquant à eux timbrent ou une plaque de reconnaissance, à se mettre vite en règle s'ils ne voudront pas se voir suspendre l'autorisation pour la déroulement des opérations portuaires dont à l'article 16 de la loi 84/94.

L'Autorité Portuaire a souligné que ces esclaves à empêcher que les mêmes ralle ou mêmes forklift soient utilisés plus de d'entreprises pour la déroulement des activités ouvrables : en tel cas, en effet, on préfigurerait le délit d'interposizione de main-d'oeuvre. « Le sous-bois des moyens - il a expliqué le secrétaire général de l'organisme portuaire, Massimo Provinciali - est un prodige très commun dans le port de Livourne. Depuis longtemps nous avons demandé aux entreprises de vaincre cette corruption. Il est arrivé l'instant qui chacun se prenne ses responsabilités ».

Dans les jours qui suivent l'autorité portuaire fixera un terme péremptoire où il sera demandé, à quel jusqu'à présent il ne l'a pas fait, « d'étiqueter » les moyens qui a de la disposition, il peine la perte de l'autorisation à actionner de l'activité en port.

L'en outre dans le cours de la réunion Autorité Portuaire a communiqué que le Bureau du Travail Portuaire de l'organisme a disposé une réduction du nombre plus grand d'entreprises autorisées à la déroulement des opérations et des services portuaires. La délibération, qui prévoit le passage des neuf entreprises de services portuaires à huit heures de l'an prochain, a été approuvée à l'unanimité du Comité Portuaire.

En ouverture de réunion le président de l'organisme portuaire, de Giuliano Gallanti, s'est arrêté sur le parcours d'approbation du Plan Régulateur Portuale, qui a été preadoptée le 20 juin passé et qu'il devra être analysé des sujets compétents pour la rédaction de Rapporto Ambiante définitif : « il est clair - il a remarqué Gallanti - que PRP n'est pas encore actuel et ne sera pas avant l'approbation définitive de la part de la Région. Alors nous pouvons seulement éprouver à anticiper quelques prévisions, comme ces qui afferiscono à craint du rapport parmi les croisières et le trafic commercial. Pour faire ceci, cependant, il est nécessaire qu'il y ait le consentement plus vaste possible que toutes les parties en jeu ». Selon les prévisions de l'Autorité Portuaire, ils faudront comme minimum autres trois mois de travail pour la rédaction du rapport ambiant : quelques sujets compétents en matière - il a expliqué l'organisme - en effet ont envoyé à l'Autorité des contributions plutôt articulées et complexes. Les contenus du nouveau Doucement Opérationnel Triennal seront par contre illustrés en Comité dans la moitié du mois prochain.

Pendant la réunion elle a été prise à l'étude même l'instance présentée le Juillet passé à l'organisme portuaire de l'entreprise Masol Srl pour la déroulement d'opérations portuaires au moyen de la réalisation d'une installation de production de biodiesel et pour le relâchement de concession sur quelques aires portuaires. L'intention de la société milanaise est en effet de concentrer l'entier trafic d'huile de palmier à Livourne. L'Autorité Portuaire a précisé que les nouvelles installations industrielles ne pourront pas être placées à cil quai, mais devra par contre être arriérée en aires retroportuali avec destination de emploie industriel, ainsi comme prévu du Plan Régulateur. L'Autorité a annoncé qu'à tel fin il a en cours des négociations avec quelques sociétés pour vérifier leur disponibilité à la vente de terrains et magasins limitrophes avec le terminal ex Seal : « avec ces nouveaux terrains - il a dit Gallanti - il y aurait espace pour tous, pas seulement pour le Masol et le Terminal Baissée En ourlant, mais même pour l'nouvelle Olmec, qui nous a faits parvenir une demande de concession pour réaliser une installation dédiée à la charpente lourde ».

ABB Marine Solutions
Salerno Container Terminal
Voltri -PraTerminal Europa
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail