ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

14 décembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 11:45 GMT+1



2 Mai 2013

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Bruxelles demande à la France de récupérer une partie des aides économiques concédées à SNCM

s'agit des compensations versées de 2007 pour les services additionnels actionnés de la compagnie entre Corse et Marsiglia

la Commission Européenne a sommé à la France de récupérer une partie des aides économiques concédées au Société Nationale Courues Méditerranée (SNCM) puisque - en second lieu Bruxelles - des telles contributions publiques ont fourni un avantage injustifié à la compagnie de navigation.
SNCM et la compagnie Compagnies Maritime de Navigation (CMN) actionnent des services maritimes de ligne entre la Corse et Marsiglia dans le domaine d'un accord de délégation de service public pour la période 2007-2013 stipulée avec la Collectivité territoriale de la Corse et avec le Bureau des transports de la Corse. Dans ce domaine les compagnies reçoivent des compensations de service public : au-delà de à d'« service de base », effectué pour assurer le transport de marchandises et les passagers pendant tout l'an, la délégation de service public inclut même un « service additionnel » géré de seul SNCM et destiné à couvrir les pics de trafic passagers.
à conclusion d'une enquête activée le juin passé suite à la dénonciation d'une compagnie concurrente, la Commission Européenne a établi que les compensations de service public reçues du 1° Juillet 2007 de SNCM ainsi que de CMN pour les effettuazione des « services de base » entre la Corse et Marsiglia, pour garantir la continuité territoriale, sont conformes aux règles de l'EU en matière d'aides de l'État applicables aux services publics, pendant que par contre les aides reçus de SNCM pour les « services additionnels » réalisés pour couvrir les périodes de pointe pendant la saison touristique étaient destinée à ne pas répondre à une réelle necessité de services publics.
« les citoyens - il a déclaré le vice-président de la Commission Européenne responsable de la Concurrence, Joaquín Almunia - ont besoin de services publics efficaces qui répondent à des exigences réelles. Il est légitime utiliser des subventions pour compenser le coût du service maritime public pour la Corse, qui permet d'atténuer les limitations de l'insularité. Toutefois lorsque le marché est en mesure de satisfaire des exigences de quel il voyage dans les mêmes conditions, alors - il a souligné Almunia - il est irrégulier employer l'argent des contribuables pour favoriser un déterminé opérateur. Les règles EU pas seulement contribuent à préserver une saine concurrence, mais même à assurer la transparence des financements autorisés et la correcte utilisation des fonds publics » .

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail