ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

20 novembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 12:51 GMT+1



5 Septembre 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ESPO exhorte à assurer majores des financements aux ports dans le budget EU

L'association demande même de reconnaître la nature transfrontaliera des escales portuaires

La proposition de budget à long terme de l'Union Européenne pour la période 2021-2027 présentée le 2 mai passé de la Commission Européenne destine au programme Mécanisme pour Relier l'Europe (CEF) une somme de 42.3 milliardes d'euro. Le 6 juin passé la Commission Européenne a présenté une proposition pour établir la base juridique du programme CEF pour la période suivante au 2020, proposée qu'il est actuellement en discussion au Parlement et au Conseil de l'EU et, en vue de l'échéance du 13 septembre pour la présentation d'amendements, aujourd'hui l'association des ports européens a exhorté les europarlamentari à ne pas couper le budget proposé, mais au contraire à l'augmenter.

En mettant en évidence que dans les dix prochains ans les besoins d'investissements des ports européens se monteront à 48 des milliardes d'euro, que beaucoup d'investissements portuaires ont ponctue élevé dans la création de valeur sociale et que cependant le retour sur l'investissement pour l'investisseur - dans ce cas l'organisme gérant du port - souvent bas et est dilué dans le temps, l'European Sea Ports Organisation (ESPO) il a souligné que pour ces investissements ils sont donc des nécessaires financements extérieurs, pendant que dans les derniers trois ans - comme il résulte d'une étude promue de l'association en vue de la présentation de la nouvelle proposition pour le programme CEF présentée le 6 juin - les ports ont pu obtenir seulement le 4% du budget de CEF pour les transports.

« ESPO - il a affirmé Isabelle Ryckbost, secrétaire général de ESPO - reconnaît pleinement l'importance et les bénéfices du Mécanisme pour Relier l'Europe. Nous devrions employer l'expérience des derniers trois ans - cependant il a spécifié - pour optimiser ultérieurement ce moyen. Nous comptons sur le Parlement européen et sur le Conseil pour sauvegarder le budget proposé, qui représente le minimum nécessaire ».

« Donné leur important rôle quels noeuds pour les transports, l'énergie, l'industrie et l'blue economy - il a remarqué Ryckbost - les ports méritent plus de cote du 4% obtenus dans les derniers trois ans. Concrètement nous retenons que les ports et la dimension maritime devraient avoir une majeure reconnaissance dans le domaine des projets prioritaires transfrontalieri. Les ports maritimes - il a expliqué le secrétaire général de l'association des ports européens - possèdent le potentiel de relier n'importe quel nombre d'États membres à travers le transport maritime, ainsi que de relier la mer avec des vastes métropoles et les aires économiques qui dans la plupart des cas dépassent les frontières nationales. Ils sont de par sa nature des transfrontalieri et devraient être reconnu comme tels ».

ESPO a donc avancé quelques recommandations et suggestions pour améliorer ultérieurement la proposition de la Commission pour l'CEF II, parmi laquelle cette note de reconnaître la nature transfrontaliera des ports. En outre l'association demande entre autre d'assurer qu'il cote majeur du budget de CEF soit accessible aux ports, à reconnaissance de leur rôle essentiel dans le réseau européen des transports.

ABB Marine Solutions



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail