ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

5 juillet 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 16:21 GMT+2



9 Juin 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Confitarma, permettre aux bateaux italiens du Registre International d'effectuer temporairement des croisières parmi des ports nationaux

Mattioli : déçus du fait qui, dans les diverses mesures adoptées, le gouvernement nous ait complètement oubliées

À l'occasion de l'audition d'aujourd'hui prés de la Huitième Commission du Sénat la Confédération Italienne Armateurs (Confitarma) a confirmé son soutien à la proposition avancée les derniers jours de Costa Crociere pour que, pour faire face à l'impact négatif des effets de la pandémie, aux bateaux comme cette de la compagnie crocieristica inscrites au Registre International italien il soit permis temporairement d'effectuer des croisières sur cassées caboteur parmi les ports nationaux.

« Nous souhaitons fortement - il a expliqué le président de Confitarma, Mario Mattioli, dans son intervention - qui puissent être approuvé deux amendements que nous retenons fondamentaux pour la reprise du secteur : le premier est ce qui concerne la possibilité pour les bateaux de drapeau italien inscrit dans le Registre International d'effectuer temporairement les croisières parmi des ports nationaux ; la seconde prévoit un dégrèvement contributif dans le 2020 pour les entreprises avec des bateaux inscrits dans le Registre ordinaire ».

Le président de Confitarma s'est rappellé de l'importance pour le Pays de l'économie maritime qui annuellement produit des biens et services pour une valeur de 34 milliardes d'euro (2% du Pil) en fournissant occupation 530mil à des personnes. « Particulièrement considérable - il a spécifié Mattioli - il a la contribution des transports maritimes à la valeur de la production des cluster (12.3 milliardes d'euro) et à l'occupation (il y 80.000 parmi des personnes préposé directes et indirectes) ». Sans compter - il a ajouté - que « celle-là italienne est la cinquième flotte de drapeau parmi les majeures économies réunies dans le G20, la première dans le monde de bateaux ro-ro, généralement employées dans le cabotage maritime et sur les « autoroutes de la mer », la cinquième de bateaux citerne spéciaux pour produits pétrolifères et qu'en vingt ans, l'occupation maritime italienne et communautaire sur les trafics internationaux et sur le grand cabotage est augmentée du 140%. Il s'agit - il a souligné - environ de 38.000 maritimes italiens et communautaires à bord de nos bateaux. Si bien que, notre drapeau est aujourd'hui à la première place en Europe pour des maritimes communautaires employés, pour la plupart italiens respect à autres drapeaux communautaires qui aussi en vantant des flottes beaucoup plus grandes de la nôtre, occupent un nombre maritimes communautaires de nettement inférieur ».

Au sujet de l'impact de l'épidémiologie de coronavirus sur le secteur, Mattioli a mis en évidence l'importante contribution eue de l'administration pour résoudre les premiers problèmes qui affligeaient l'opérativité des bateaux, surtout pour ce qui concerne l'étendue de la validité des certificats des maritimes indispensables pour garantir la navigation. « Malheureusement - cependant il a précisé - malgré l'exprimée reconnaissance du fondamental rôle du transport maritime pour garantir les fournitures essentielles au Pays, beaucoup nous avons été déçus du fait qui le gouvernement nous ait complètement oubliées, dans les diverses mesures adoptées, pendant qu'on a trouvé la mode de refinancer Tirrenia et de correspondre un significatif se monter aux ormeggiatori. En outre, à ce jour nous attendons une concrète action du gouvernement pour résoudre le grave problème des maritimes italiens bloqués de mois sur des bateaux à l'étranger à cause des restrictions imposées de la pandémie ».

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail