ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

27 janvier 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:32 GMT+1



18 Décembre 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ICS et ITF, la plainte de l’OIT accusant les gouvernements de qu’ils n’ont pas rempli leurs obligations envers les gens de mer

Mattioli (Confitarma): une reconnaissance officielle de la marins en tant que travailleurs essentiels de la part de l’Italie pourrait être utile également en vue de la campagne de vaccination

Chambre de navigation internationale de l’Association des armateurs (ICS) et l’organisation syndicale internationale des travailleurs des transports fédération (ITF) a souligné le caractère historique de la décision du Comité d’experts ces derniers jours l’Organisation internationale du Travail (OIT) qui souligne que pendant la pandémie de Covid-19, les gouvernements qui n’ont pas rempli leurs obligations envers les gens de mer en vertu de la droit international.

L’ICS et l’ITF ont noté qu’il s’agit de la première ce type, avec lequel vingt juristes éminents ont trouvé que les gouvernements n’ont pas appliqué les normes minimales pour la protection des droits des gens de mer, tel qu’établi par le droit international en vertu de la Convention sur le travail (MLC) 2006. Ceci - ICS et ITF rappelés - comprend les droits fondamentaux tels que l’accès aux rapatriement, congés annuels et vacances au sol.

Soulignant que les conclusions suivent les commentaires présenté par la Fédération internationale des travailleurs des transports et par la Chambre internationale du transport maritime, le Secrétaire général de l’ITF, Stephen Cotton, et du Secrétaire général de l’ICS, Guy Platten a rappelé que « les gouvernements ont été pendant des mois pour faire face à la crise des changements d’équipage et maintenant on leur a dit qu’ils doivent agir pour aider le des centaines de milliers de marins encore à bord des navires en raison de les actions illégales des États membres.

« Ce jugement- noté Coton et Platten - déclare clairement qu’il est juridiquement et moralement que les pays continuent de s’attendre à ce que les gens de mer travailler indéfiniment, fournissant au monde de la nourriture, des médicaments et des fournitures vitales, tout en les privant de leurs droits valeurs fondamentales des gens de mer, des travailleurs et des êtres humains. Ce jugement historique est une revendication claire de ce que que les syndicats de marins et les armateurs ont déclaré dans le les neuf derniers mois.

« Ce jugement, ont-ils ajouté, précise que tous les gouvernements doivent se conformer au droit international et reconnaître marins en tant que travailleurs essentiels, avec Pratiques. Cela signifie permettre aux gens de mer de descendre ports de soins médicaux. Cela signifie permettre aux gens de mer de atteindre un aéroport pour rentrer à la maison lorsque leurs contrats sont terminés. Et cela signifie laisser les équipages qui ont à eux remplacer la frontière d’un pays afin d’arriver aux navires qui les attendent sans avoir à affronter une montagne de la bureaucratie. À ce jour - Coton et Platten rappelés - seulement 46 ont classé les gens de mer comme des travailleurs clés, ce qui il n’est tout simplement pas loin d’être suffisant.

Mario Mattioli, Président de la Confédération italienne Les armateurs, une association qui adhère à l’ICS, ont souligné que l’organisation qu’elle représente partage pleinement ce qu’elle dit l’ICS et l’ITF et appelle à son tour fortement le gouvernement italien à reconnaître les gens de mer comme des travailleurs clés. « Nous sommes conscients et reconnaissant - a déclaré Mattioli - pour le fait que ces derniers mois, le ministères compétents, avec le Commandement général du Corps de Capitaines de Porto, ont montré une grande attention à la problèmes de changements d’équipage et que, sur le territoire italien, les droits des gens de mer ont été pleinement respectés. Cependant une reconnaissance officielle par notre pays de gens de mer travailleurs essentiels pourraient également être utiles pour leur l’inclusion nécessaire parmi les catégories de sujets qui doivent avoir priorité dans le lancement imminent de la vaccination contre Covid. C’est un signal important à donner seulement à l’ensemble de la communauté maritime internationale, mais surtout aux gens de mer à bord de nos navires qui, depuis des mois, n’ont pas ils parviennent à retourner dans leur famille.




Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail