ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

24 juillet 2014 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 15:02 GMT+2



02 Avril 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
CNA-Fita présente une plate-forme revendicative pour affronter l'émergence carburant

Quatre propositions : des reintroduzione de l'accise mobile, stérilisation du Vat sur les accises, remboursent soit trimestriel qu'annuel des accises pour cammionage et intensification des contrôles sur les chaînes distributives

Le gouvernement italien « doit immédiatement intervenir pour désamorcer l'augmentation aveugle des prix à la pompe qui passe de mois ». Il le demande CNA-Fita en présentant aujourd'hui une plate-forme revendicative pour affronter l'émergence carburant.

« Le prix du gasol à la pompe - il explique l'association du cammionage - a déjà dépassé le seuil psychologique de 1.80 euro au litre et vole vers les deux euro. Les dernières nouvelles relatives à la détermination de politique étrangère des Etats Unis dans les comparaisons de l'Iran ne laissent pas certes bien espérer ». « Outre la volatilité des prix du baril les causes concomitantes de cette émergence, qui littéralement tue les entreprises de cammionage italiennes - il remarque CNA-Fita - est l'augmentation de la taxation sur les carburants qu'à partir de l'avril passé 2011 a vu augmenter les accises et le Vat soit à niveau de national combien régional. Les compagnies par conséquent, en se réduisant les consommations, les ont tourne augmenté les prix en profitant d'une situation d'absolu contrôle de la distribution ».

Pour affronter cette difficile situation, « dans attendue - il précise l'association - qui passe aux liberalizzazione de la distribution des carburants contenue dans le décret « Sauve Italie » et qu'on en évalue successivement la réelle incidence et la valence », CNA-Fita invite le gouvernement à s'activer opportunement sur quatre fronts : avec les reintroduzione de l'accise mobile, avec la stérilisation du Vat sur les accises, en prévoyant le remboursement il soit trimestriel qu'annuel des accises pour cammionage et en intensifiant les contrôles sur les chaînes distributives.

En particulier, il observe l'association, les reintroduzione de l'accise mobile « ne coûterait pas rien au budget de l'État, parce qu'il pourrait être utilisé l'extrarecette encaissée dans ces trois mois. On pourrait ainsi - il met en évidence CNA-Fita - freiner les hausses et la dette au moins un signal. L'accise mobile consiste en effet vraiment dans une réduction des accises (en 2008 trimestriel) était compensée des majeures entrées du Vat qui l'État encaisse à chaque augmentation des carburants ».

En outre, en second lieu CNA-Fita, « serait opportun réduire les accises au minimum niveau permis des directives de la Communauté européenne et de toute façon, dans cette situation d'extrême émergence - il propose l'association - il est nécessaire d'assujettir au Vat le seul prix industriel des carburants. Seulement de cette façon on réglerait l'inique et embarrassent système des taxes sur les taxes en respectant à la lettre le principe inspirateur de l'action du gouvernement Montes : l'équité ».

CNA-Fita demande même au gouvernement, qui a déjà permis le remboursement trimestriel des accises, « de maintenir même la possibilité de le demander tous les ans ». L'association rappelle d'avoir à telle intention présentée son amendement qui à cause de la confiance n'est pas passé. « La double possibilité, d'autre part technicien de facile application - il souligne CNA-Fita - permettrait aux petites entreprises de demander le remboursement sans devoir pour ceci affronter des pénibles frais de gestion de la pratique trimestrielle. Dans ce type de règles il est nécessaire de pouvoir contempler les différentes exigences des entreprises structurées et non ».

Enfin CNA-Fita invite le gouvernement « à mettre en champ chaque possible moyen de contrôle pour déjouer les comportements typiques des écriteaux économiques que je traverse les prix « des imposés » appauvrissent notre économie. À tel fin - il explique l'association - nous demandons qu'on intensifie les contrôles de la Garde de Finance et que l'Antitrust puisse vérifier si et comme ils existent des écriteaux économiques dans la gestion du prix des carburants à la pompe ».

FIORE
ABB Marine Solutions
Salerno Container Terminal



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail