ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

24 octobre 2014 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 13:19 GMT+2



24 Mai 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
La nouvelle enquête de l'Observatoire Spediporto met en évidence l'instant de crise des maisons d'expédition génoises

Chiffre d'affaires et activité en baisse du 8%. Fort recouru aux amortisseurs sociaux

L'actuelle grave crise de l'économie n'épargne pas les sociétés d'expédition de Gênes. L'Observatoire Spediporto, le Centre d'Etudes dédié aux maisons d'expédition génoises, photographie la difficulté des entreprises du secteur dans faire cadrer les comptes. L'enquête de l'Observatoire, qui a vu impliquées au-delà du 23% des entreprises associées à Spediporto, met en évidence en effet donnés presque tous négatifs : dans le premier trimestre du 2012 il a été enregistré un décrément du 8% du chiffre d'affaires par rapport à la même période du 2011 et les prévisions de fermeture des entier 2012 indiquent une contraction du volume d'affaires de -3%. En outre il résulte un fort recours aux amortisseurs sociaux au moins pour le 22% d'inscrits.

En commentant ces décourageantes données, le président de Spediporto, Roberta Oliaro, il a souligné comme, à un cadre commercial et de marché à des teintes sombres pour le 2012, on aille ajouter, en rendant plus sombre ancre le scènario futur, l'absence de réelles interventions normatives tournées à soutenir le secteur traverse des vrais procès de simplification normative et de la de-bureaucratisation administrative. « Dans les « Décrets Semplificazioni et Liberalizzazioni » - il a expliqué - elle ne vous est pas une seule mesure de réelle valeur pour le secteur », pourtant - il a remarqué - « donnés à la main, il est acclarato la valeur de l'entreprise logistique en termes de contribution à PIL Italien. Dans les dernier 36 mois - il a accusé le président de l'association - il n'a pas été assumé une seule intervention normative, faite exception pour les contributions à pluie pour le cammionage et la loi « à personam » sur les coûts minimums déjà rejetée chancheusement en tant que l'Antitrust et à je crible de TAR, face à soutenir nos entreprises dans la compétition internationale ».

« L'augmentation des coûts d'entreprise dictés tu veux de la gestion des nouvelles continues normatives et des relatifs accomplissements bureaucratiques, toujours en du peius, tu veux de la mise à jour continue et constant des systèmes opérationnels pour garantir la sûreté dans la gestion et la transmission des données - il a souligné encore Roberta Oliaro - ne trouve pas pair en Europe et contribue à mettre à la marge, ultérieurement, le marché l'Italie pas seulement celui génois ».

L'enquête de l'Observatoire Spediporto, conduite au fin de vérifier l'état de santé de la catégorie des expéditionnaires génois, précise que si la réduction globale du chiffre d'affaires des entreprises dans le cours du premier trimestre 2012 équivaut au 8%, le 44% d'interviewés a déclaré un décrément contenu parmi un -5% et -10%, pendant que seulement le 18% a totalisé une augmentation du +5%. En ce qui concerne les activités, comme le chiffre d'affaires même elles ont enregistré une diminution moyenne du 8% par rapport au premier trimestre du 2011, mais dans ce cas aucune entreprise a signalé un accroissement des activités, si toutefois minimum.

« Les contrôles dans nos opérateurs - il a expliqué Spediporto - se révèlent plutôt homogènes sur l'incidence sur le chiffre d'affaires de l'import et de l'export que, dans tous les deux les cas on atteste dans un intervalle compris parmi le 20% et le 40%. Nous précisons de toute façon que la quantité vous mouvementez dans export (59%) ils prévalent par rapport ces à des mouvementées dans import (41%) ».

Les prévisions à court terme sur la marche du chiffre d'affaires se subdivisent parmi des modestes accroissements et des modestes pertes ; toutefois - il a précisé Spediporto - la moyenne d'interviewés se révèle encore plutôt pessimiste en ayant déclaré qu'il est réaliste imaginer une ultérieure flexion de la marche du chiffre d'affaires. En ce qui concerne les flux de trafic, comme prévisible, il continue à traîner l'Extrême Orient qu'avec un 28% on atteste à être le premier marché pour le port de Gênes ; ils maintiennent une bonne marche les échanges avec l'EU et le Nord Amérique qui détiennent respectivement le 21% et le 20% des trafics. Le 53% d'interviewés a déclaré persister de situations de contraction des mouvements et pour des aires du Nord Afrique suite à les connus événements géopolitiques du 2011. Dans le particulière, le 62% du champion a relevé des particulières criticités avec Libia et Egypte.

Spediporto a annoncé que sous le profil de l'analyse merceologica les secteurs plus frappés de la conjoncture économique négative se révèlent ceux-là textile/habillement et mobiliers/je meuble (décrément majeur du -15%) ; à suivre maroquinerie/chaussures et chimique pharmaceutiques (décrément majeur du -10%). Ils sont par contre contenus les baisses de volume pour le secteur de la mécanique. On a enregistré par contre des accroissements considérables pour le secteur agro-alimentaire (+25%) ainsi comme pour les impiantistica et projets (+18%) à confirmation du fait - il a remarqué l'association - qui l'know-how italien continue à être un point de force pour l'économie nationale.

Enfin l'enquête met en évidence même les difficultés sur le front de l'occupation, où les accroissements occupationnels sont réduits au minimum et seul le 17% des entreprises a déclaré de prendre en considération l'opportunité de développer sa plante organique. Dans ces ans - il a précisé Spediporto - beaucoup d'entreprises associées ont recouru à des amortisseurs sociaux : bâts penser que dans les 2012 les demandes elles sont arrivées à couvrir le 22% du total des associés. Parmi les formes d'assistance il prévaut cette de CIG en dérogation (82%) à laquelle ils suivent la mobilité en dérogation (13%) et le contrat de solidarieté (6%). Dans les premiers trois mois du 2012 il s'est assisté à une augmentation au recours d'amortisseurs sociaux pairs au +9%.

La forte crise de liquidités ensuite se fait sentir lourdement même sur les temps moyens de paiement, qui sont passés des 90 jours du premier trimestre 2011 au 120-150 du premier trimestre 2012.








ABB Marine Solutions



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail