ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

29 juin 2017 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 05:56 GMT+2



11 Septembre 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Le Parlement européen fixe des limites plus sévères pour la teneur de soufre dans les combustibles pour emploie maritime

La nouvelle réglementation est passée avec 606 votes favorables, 55 contraires et 13 abstentions

Aujourd'hui le Parlement européen a approuvé à très large majorité les amendements à la directive 1999/32 qui fixent des limites plus sévères pour la teneur de soufre dans les combustibles pour emploie maritime au fin d'un riallineamento de la législation européenne aux limites établies de l'International Maritime Organization (IMO).

La nouvelle réglementation prévoit que la teneur la plus grande de soufre pour les mers européennes descende de l'actuel 3,5% (jusqu'à la fin du 2011 était du 4,5%) au 0,5% dans le 2020. En outre le combustible utilisé dans le Mar Balte, dans la Mer du Nord et dans la Manche, c'est-à-dire dans les zones de contrôle des émissions de soufre en Europe (SECA, Sulphur Emission Control Areas), devra satisfaire le nouveau standard international du 0,1% dans le 2015 (contre l'actuel 1%). Enfin, dans le domaine de la révision de la législation sur la qualité de l'air, la nouvelle réglementation demande à la Commission Européenne de prendre en considération limites SECA plus rigoureux pour toutes les eaux territoriales communautaires, par exemple dans les 12 milles nautiques de la côte.

Le commissaire européen pour l'ambient, Janez Potocnik, a accueilli avec faveur le pronunciamento d'aujourd'hui du Parlement EU : « Les multiples avantages - il a expliqué - sont évidents : amélioration de la qualité de l'air et mers plus propres, un secteur des transports maritimes plus de vert et la conformité avec les standards internationaux ». « Actuellement - il a ajouté - les émissions du transport maritime, à cause de la combustion de carburants pour j'emploie maritime avec une haute teneur de soufre, contribuent à la pollution atmosphérique sous forme d'anhydride sulfureuse et de particolato, qui endommagent la santé humaine et contribuent à l'acidification. La modification de la directive vise à réduire sensiblement ces émissions en imposant aux bateaux d'utiliser combustible plus propre et est une tentative d'affronter des persistants problèmes de qualité de l'air en avance respecte à un réexamen général de la politique sur les émissions de la part de la Commission qui aura lieu avant le 2013 ».

L'eurodeputata finlandaise Satu Hassi, membre de la commission pour l'Ambient, la santée publique et la sécurité alimentaire et les relatrice sur la proposition de directive que modification la directive 1999/32, après le vote de sa relation qui a été approuvée avec 606 pronunciamenti favorables, de 55 contraires et de 13 abstentions, a souligné que « combustibles des bateaux très polluants ils ont un grave impact sur l'ambient, mais celle-ci - il a précisé - est même la réforme sanitaire plus importante que ce mandat parlementaire. Avec la pollution atmosphérique des bateaux qui on prévoit dépassera les émissions terrestres dans le 2020, il est nécessaire d'intervenir d'urgence avec des actions correctives ».

Est Europea Servizi Terminalistici
Evergreen Line
Vincenzo Miele
ABB Marine Solutions



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail