ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

20 septembre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:24 GMT+2



6 Décembre 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Le port de Trieste prévoit de devenir dans le 2013 la première escale d'Italie pour les trafics pétrolifères et le dixième en Europe

L'an prochain il est attendu un accroissement du 20% des volumes au terminal SIOT

Le port de Trieste prévoit d'enregistrer dans le 2013 un accroissement du 20% des trafics pétrolifères en devenant le premier port d'Italie pour volume global mouvementé et le dixième en Europe. Le résultat sera proportione de la collaboration parmi l'Autorité Portuaire et la Société Italienne pour l'Oléoduc Transalpin (SIOT), l'entreprise du groupe TEL qui gère le trait italien de l'oléoduc transalpin qui relie le port giuliano avec le centre Europe.

Nel 2013 SIOT en effet a prévu un accroissement du transport de brut aux raffineries du centre Europe qui pourrait dépasser les 40 millions de tonnes, avec plus que 500 pétroliers attentes dans le Golfe de Trieste. La perspectif de croissance est dû principalement à l'augmentation le de approvisionnement de la raffinerie de Karlsruhe dans Baden Württemberg en Allemagne. Place qui l'attente de transporté en fermeture du 2012 est de 35 millions de tonnes, l'accroissement estimé pour le 2013 a il y du 20% en plus par rapport à l'an en cours.

Autorité Portuaire et SIOT ont souligné que telle activité a dans l'ensemble tous les ans un impact économique sur le territoire du Friuli Venise Julie bien 70 millions d'euro et se sont rappellés en outre de que chaque pétrolier débarqué au Terminal Je marine engendre, parmi des droits portuaires et d'ancrage, je remorque, mouille, pilotage et déboursements par des agences maritimes, un flux d'environ 75mil euros.

Pour faire face à la prévision de croissance des trafics SIOT il a décidé de pourvoir à une augmentation occupationnelle. L'entreprise assume des nouvelles ressources à destiner, outre les activités du Terminal Marine, même aux opérations de la Parque Réservoirs de San Dorligo della Valle au fin de s'adapter aux nouvelles opportunités.

L'accroissement des trafics de brut SIOT garantira une nette inversion de cassée par rapport à la tendance négatif qui a marqué le départ du 2012 : entre janvier et août, en effet, les trafics de pétrole brut ont subi baisse environ du 9% par rapport à la même période de l'an précédent à cause de la crise du groupe Petroplus qui avait porté à l'arrêt de l'activité de la raffinerie d'Ingolstadt, en Bavière. Telle situation a été dépassée à fin août des merci à l'accord entre le groupe TEL et le Gunvor, un des majeur trader mondiaux de produits pétrolifères, en sauvant ainsi au-delà des 400 postes de travail. En outre, des merci à cet accord les attentes de fermeture du 2012 sont en ligne avec les prévisions de début an (35 millions de tonnes de brut transporté). À consolider ce résultat même la signature de l'aquisition de la part du groupe Gunvor du 10% des actions en ciascuna des trois sociétés du groupe TEL produites mardi passé suite à le relevé de l'paquet d'actions d'abord détenu du groupe Petroplus. Autorité Portuaire et TELLE a mis en évidence que l'entrée du Gunvor parmi les actionnaires garantit la solidité de la structure d'actions du groupe TEL au-delà de qu'une perspectif de majeure stabilité pour les trafics pétrolifères du port de Trieste.

« Nous savons bien - il a précisé Marina Monassi, président de l'Autorité Portuaire de Trieste - qui les movimentazione de vracs liquides représente le 70% des trafics de les nôtre escalade. SIOT est la sève vitale pour notre port. L'Autorité Portuaire de Trieste et la Société Italienne pour l'Oléoduc Transalpin collaborent pour renforcer le rôle stratégique du port de Trieste quelle escale pétrolifère plus importante de la Méditerranée. Les nombres et les prévisions de je développe présentés aujourd'hui du groupe TEL sont des encourageanux, surtout si nous tenons compte de la crise économique mondiale qui met à rude épreuve tous les ports européens. Nous sommes un port qui a la force de croître même dans une phase économique de grandes récessions et même la fermeture estimée pour le trafic des conteneurs 2012 sera du +3% sur un 2011 qui a été un an exceptionnel ».

« Par 45 ans de l'entrée comme l'oléoduc - il a déclaré le président du groupe TEL, Ulrike Andres - SIOT consolide sa position de record sur le marché quel le le plus important oléoduc d'Europe et on apprête à rejoindre l'an prochain le record historique de pétrole transporté. Nous sommes très satisfaits de cette nouvelle perspectif pour les soit retombé économiques sur la ville que pour le rôle stratégique que SIOT revêtira sur le plan portuaire et dans je conteste énergétique européen, en actionnant toujours dans le respect de l'ambient et en garantissant les plus grands niveaux de sécurité. Tout cela est possible merci à la longue expérience et étroite collaboration avec tous les opérateurs et en particulier avec l'Autorité Portuaire ».

Marina Monassi est tournée en outre sur craint de Punti francs, dont - il a remarqué le président de l'Autorité Portuaire - dans ces mois on parle beaucoup « et parfois sans de cognition de cause » : « en effet - il a souligné - dans ce cas il résulte fondamental le détail importance qui pour SIOT revêt le régime des points francs. Elle est en effet leur existence qui permet aux opérateurs du port de Trieste de jouir d'importants bénéfices, le quel par exemple paiement des droits douaniers différé jusqu'à six mois à un taux d'intérêt réduit. Avantages compétitifs que nous devons prendre en grande considération et que, comme dans ce cas, ils sont la raison des accroissements des trafics ».




PSA Genova Pra'


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail