ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 octobre 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:25 GMT+2



17 Décembre 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Accords Italie-Suisse dans les secteurs de l'énergie, des infrastructures et des transports

Entre les objectifs, l'amélioration des lignes ferroviaires du San Gottardo et des Sempione

Les gouvernements d'Italie et de Suisse ont souscrit des accords dans les secteurs de l'énergie, des infrastructures et des transports. Il s'agit de deux mémorandums of understanding signés aujourd'hui à Berne du ministre de Sviluppo économique, des Infrastructures et des Transports, de Corrado Passera, et de la consigliera fédérale de l'Ambient, des Transports, de l'Énergie de la Confédération Suisse, Doris Leuthard.

En ce qui concerne le secteur énergétique, il a été souscrit un accord-carré à vaste spectre qui introduit des formes de collaboration en divergées champs, de l'efficacité énergétique, à commerce d'électricité, aux énergies renouvelables, au secteur du gaz.

En ce qui concerne par contre l'accord relatif aux secteurs des infrastructures ferroviaires et des transports, on entend donner lieu à l'amélioration en termes d'offerte et temps de parcours des lignes ferroviaires du San Gottardo et des Sempione, avec une intensification visée sur la base des exigences des passagers, en particulier des temps de parcours entre Berne et Milan.

Sur le front du transport des marchandises, ils viennent des entamés programmes d'investissements commun concernants l'adaptation des lignes ferroviaires aux standards européens - dimension, longueur et modèle des trains - des terminaux ferroviaires pour développer la capacité réreptive vers l'Italie, au-delà de qu'il vérifie du renforcement des noeuds ferroviaires urbains, comme par exemple celui de Milan. L'objectif est de satisfaire le croissant demande de transport dans le secteur ferroviaire en éliminant les potentiels cous de bouteille qu'on viendrait à déterminer en absence de tels investissements.

D'une partie helvétique il a été mis en évidence que « le nouveau chemin de fer transalpin (NFTA) et l'agrandissement de la planche ferroviaire du San Gottardo à une hauteur aux angles de quatre mètres peuvent produire pleinement leurs bénéfices à condition que la silhouette de champ libre sur le versant italien soit adaptée. Ainsi en faisant les conteneurs et les semiremorques ils pourront être transporté sur rail directement jusqu'aux principaux poles économiques du nord d'Italie. Dans la déclaration de buts signée en date d'aujourd'hui la Suisse et l'Italie elles prévoient un agrandissement à quatre mètres de la silhouette long les traites ferroviaires entre Chiasso et Milan ainsi que sur la traite Ranzo-Gallarate quelle partie de la ligne de Luino en territoire italien. Les deux Pays ont en outre convenu de soutenir la réalisation d'un nouveau terminal pour transborde des marchandises de la route au rail dans la gare de marchandises de Milan ».

Le gouvernement suisse s'est rappellé de que « dans le projet en consultation relatif à l'agrandissement du couloir à quatre mètres, déjà dans le septembre 2012 le Conseil fédéral avait demandé que la Suisse soutenait financièrement les nécessaires travaux en Italie, en mettant à disposition environ 230 millions de francs du Fond pour les grands projets ferroviaires (FTP) ou bien avec les moyens du Fond pour l'infrastructure ferroviaire (FInFer) prévu du 2017. La Suisse - il a précisé le exécutif helvétique - participera dans les limites données de l'actuelle législation à la réalisation du terminal de Milan comme pures d'éventuels autres terminaux. En outre il est disposé à financier complètement les nécessaires adaptations des silhouettes sur la ligne de Luino et sur la traite tapage-Milan, vu qu'il est dans l'intérêt de la politique helvétique de transfert du trafic intervenir rapidement dans ce secteur. Même dans ce cas le relatif financement se produit dans le cadre de la législation est en vigueur et doit être approuvé de Conseil fédéral et Parlement avec le message relatif au couloir de quatre mètres ».

Dans le cours de la rencontre d'aujourd'hui elle a été effectuée même une analyse du système portuaire ligurien au service du renforcement du couloir Gênes-Rotterdam, quel débouché de l'Europe centrale et de la Suisse vers la Méditerranée.

« Avec les deux accords signés aujourd'hui - il a déclaré Corrado Passera - Italie et Suisse ils renforcent leur collaboration sur des secteurs stratégiques pour la compétitivité des systèmes productifs, comme l'énergie, les infrastructures ferroviaires et les transports. Nous augmentons l'ouverture du marché du gaz et posons les bases pour renforcer la capacité de transport de marchandises et les passagers. L'échange commercial entre Italie et Suisse - il s'est rappellé du ministre italien - est en croissance continue. Avec les 32 milliardes rejoints l'an passé, et avec l'ultérieure augmentation du 7% dans le 2012, la Suisse se place parmi nos principaux partenaires. Nos exportations ont une marche fortement positive, supérieure à cote 20 milliardes d'euro dans le 2011 et en l'ultérieure croissance, cet an, du 13%. Il y a un réciproque engagement pour rendre toujours plus complétées nos économies, même dans la perspectif d'Expo 2015, un événement pour lequel la Suisse, dès maintenant, fortement est engagée ».

PSA Genova Pra'
Logistics Solution



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail