ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

20 juillet 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 20:50 GMT+2



21 Novembre 2014

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ITF invite la Commission Européenne à ne pas mettre à risque dialogue social dans les ports

Samuelsen : nous continuerons à rappeler à la Commission le dicton « s'il n'est pas cassé, ne pas arranger le »

l'International Transport Workers'Federation (ITF) a exporté la Commission Européenne à ne pas mettre à risque l'actuel dialogue social dans les ports. Aujourd'hui, à conclusion d'une réunion à Londres parmi les représentants des travailleurs portuaires et des maritimes des syndicats qui font chef à ITF, il a été sollicité un radical réexamen de la gestion de la part de la Commission des ressources nationales et internationales vitales. « La dernière réponse de la Commission Européenne au précoce et justifié rejet de ses paquets pour les ports - il a dénoncé Terje Samuelsen, président de la section travailleur portuaires de ITF et président de la section portuaire de l'European Transport Workers'Federation - semble être cette d'activer promptement des procédures d'infraction contre ces ports dans lesquels dialogue social parmi des patrons et des syndicats fonctionne bien. Nous ne savons pas s'il se comporte comme le renard avec le raisin ou si on tu traites de l'intention de faire de la contrebande d'un nouvel paquet sur les ports avec un autre nom, mais il met à risque tout un modèle de dialogue qu'il réussit et est productif ». « Les travailleurs portuaires de toute. Europe - il a souligné - continueront à insister en se rappellant à la Commission Européenne le dicton « s'il n'est pas cassé, ne pas l'arranger » ».

Frutto de la réunion est la suivante résolution établie des délégués des syndicats :
« Vus les tentatives continues de miner la sécurité et les conditions de travail des travailleurs portuaires en Europe ;
Vues les procédures d'infraction qui ont été, ou sont en train d'être, entamé contre un certain nombre de gouvernements européens, inclus Espagne et Belgique, de fois à menacer les actuels droits des travailleurs portuaires ;
s'exprime regret pour le fait qui dans le cours des dernieres année ait été alimenté un climat de dénonciation contre les modèles d'organisation du travail portuaire en Europe ;
se condamnent les attaques directs et indirects dans les comparaisons du droit et de la portée de la négociation collective dans le secteur ;
s'exprime de la profonde préoccupation pour le total manque de transparence et de responsabilité environ les modalités avec lesquelles il est possible entamer une procédure d'infraction, avec des dénonciations anonymes qui peuvent être effectuées par un site Internet ;
se dénonce une désinformation référée à des ports bien organisés en Europe, qui contrairement à quel affirmé de quelques parties, sont avantageux, efficaces, ont un haut taux de productivité et fournissent une considérable contribution à l'économie, soit à niveau national qu'européen ;
s'assure le constant soutien aux syndicats européens des travailleurs portuaires qui se battent pour les conditions de travail et les droits de leurs associés ;
s'invitent la Commission Européenne, les gouvernements et les patrons européens à agir en mode transparente et en bonne foi, à se retenir d'actions qui menaceraient soit les travailleurs et leurs syndicats, qui sont des parties sociales fondamentales, soit je dialogue social à niveau national et européen ; et
s'invitent la Commission Européenne, les gouvernements et les patrons européens à se concentrer plutôt sur comme affronter l'impact combiné de l'insuffisante croissance des trafics, de l'automation et de l'excès de capacité dans les ports européens, et à travailler avec les syndicats pour réduire au minimum les relatives conséquences sociales. »

Evergreen Line
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail