ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

31 mars 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 08:53 GMT+2



9 Décembre 2015

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
le gouvernement suisse a annoncé des ultérieures mesures pour stimuler emploie du chemin de fer dans le transport des marchandises transalpin

Au début du 2017 sera augmenté la taxe sur le camionnage proportionnée aux prestations et seront escomptés les prix des traces ferroviaires

le gouvernement suisse a décidé de pénaliser ultérieurement le cammionage et de stimuler j'emploie du transport ferroviaire au fin de favoriser le transfert du trafic marchandises transalpin de la route au rail. Le exécutif fédéral a annoncé qu'au début du 2017 elle sera augmentée la taxe sur le camionnage proportionnée aux prestations (TTPCP), impôt qui est calculé sur les de base du poids total des véhicules et remorques commerciales, du niveau des émissions et des kilomètres parcourus en Suisse. En outre en tant que la même donnée, et pour une période limée (2017-2021), seront escomptées les prix des traces horaires à chargement des chemins de fer pour l'utilisation des traites ferroviaires de transite.

En particulier, l'adaptation de TTPCP prévoit une augmentation des impôts pour les moyens des lourds appartenants aux classes EURO III, IV et V et, au même temps, l'abolition de l'escompte pour les véhicules de la classe EURO VOUS. Suite à ces mesures - il a spécifié le gouvernement suisse - pour un parcours de frontière à frontière un camion ou une semi-rémorque payera en moyenne pondérée environ 298 francs suisses de TTPCP, par rapport aux actuels 276 et les entrées de TTPCP augmenteront donc présumablement de 180-190 millions de francs l'an, il chiffre que le Conseil fédéral prévoit de destiner en partie à la compensation des coûts extérieurs du camionnage.

En outre la réduction du prix des traces horaires sera modulé de sorte que ils en tirent avantage surtout les trains marchandises longs et lourds dans le trafic transalpin. Cela - il a expliqué l'exécutif - se traduira dans un dégrèvement dix de millions de francs l'an pour le trafic marchandises ferroviaire à travers les Alpes.

Ces ultérieures mesures ont été décidées principalement pour contraster l'impact négatif sur le transport marchandises ferroviaire transalpin causé du renforcement du franc suisse, de la diminution des prix des carburants et de la réduction des indemnités.

le exécutif helvétique s'est rappellé de que jusqu'à maintenant les mesures pour le transfert du trafic de la route au chemin de fer ont eu des effets positifs, avec cote de marché des chemins de fer qui sont augmentés du 66,1% dans le second semestre 2013 au 68,6% dans le premier semestre 2015, le meilleur résulté de 2001, an où a été introduite TTPCP et a été élevé à 40 tonnes la limite de poids. Cela a déterminé une réduction du nombre des transits de véhicules lourds donne environ 1.4 millions environ à million de an.

Entre temps, outre la publication de la part du Bureau Fédéral des Transports (UFT) du dernier rapport sur le transfert du trafic, le Bureau Fédéral de Statistique (UST) a publié les résultats du relevé principal du trafic marchandises transalpin dans le 2014, étude qui illustre l'évolution de ce trafic de 1979/80 et en rapport avec le dernier relevé principal référé par an 2009. Le rapport explique que dans le 2014 le transport marchandises sur route et chemin de fer est augmenté du 2,8% par rapport à l'an précédent en rejoignant un nouveau record. L'augmentation des transports ferroviaires (+4,6%) plus a été marquée que ceux sur la route, en faisant rejoindre au chemin de fer il cote de marché plus considérable de 2008.

En particulier, l'an passé les prestations de transport sur route et le chemin de fer ont totalisé 28.3 milliardes de tonne-kilomètre en dépassant de peu le record enregistré en 2008 et l'en pour-cent des transports routiers par rapport à l'ensemble des prestations de transport a résulté paire environ au 62% pendant que cette des transports ferroviaires elle s'est attestée environ au 38%. L'étude met en évidence qu'en Suisse il cote de transports ferroviaires sur le total des transports terrestres résulte nettement supérieur à celle à l'intérieur de l'Union Européenne qui dans le 2012 équivalait au 20% environ (moyenne des 28 pays des membres de l'EU).

le Bureau Fédéral de Statistique a annoncé en outre que, pour la première fois de 2008, dans le 2014 il a été à nouveau tournant le relevé des véhicules lourds étrangers pour le transport de marchandises en Suisse et que les prestations ckilométriques de ces véhicules ont rejoint les 0.5 milliardes de kilomètres et les prestations de transport les 5.3 milliardes de tonne-kilomètre, que correspond pour les prestations ckilométriques au 22% et pour les prestations de transport au 32% du camionnage total sur les routes suisses. Dans le complexe, par conséquent, les prestations de transport des véhicules étrangers n'ont pas pratiquement vite de changements par rapport à 2008 en tenant présent, d'autre part, que le trafic import-export est augmenté du 19%, pendant que le trafic de je transite a reculé de -21%. UST a expliqué que la raison de ces marches contraires est de reconduire entre autre au fait qui après 2009 l'économie suisse s'est repris relativement bien de la crise financier-économique, qu'a stimulé le trafic import-export, pendant que la situation économique est par contre restée tendue en grande partie de l'Europe, en particulier en Italie, et en est atteint baisse des flux de marchandises à l'intérieur de l'Europe et donc même du trafic de je transite à travers la Suisse.

des prestations de transport vous effectuez dans les 2014 en Suisse de véhicules routiers lourds étrangers, le 25% ont été de véhicules immatriculés en Allemagne, le 16% de véhicules immatriculés en Italie et le 10% en Pologne. En général il cote de véhicules immatriculés dans les Pays de l'Europe occidentale est diminuée de 2008, pendant qu'elle est augmentée - pour quelques Pays en mode très nette - cette des véhicules de l'Europe orientale. Entre 2008 et 2014 prestations de transport des véhicules polonais elles sont doublées et ces des véhicules roumains même quintuplées.






PSA Genova Pra'


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail