ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

20 septembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 02:09 GMT+2



31 Août 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Port de Gênes, initiatives pour accélérer les procédures et faire face à l'émergence causée de l'écroulement du viaduc Morandi

Banchero (Assagenti) dénonce la contumace des organes de gouvernement, dont - il souligne - nous recevons seulement des silenzi sur les mesures urgentes, intolérables à front de ce que subissons

À Gênes on lance des mesures pour accélérer le flux des marchandises qui passe pour le port du chef-lieu ligurien, même avec l'objectif médecin-chef d'affronter l'émergence causée de l'écroulement du viaduc de l'autoroute Morandi produit glissé 14 août.

Des camionneurs et des agences maritimes définissent des mesures pour faciliter la viabilité génoise et garantir l'efficacité des opérations logistiques, pour répondre en particulier à une des problématiques messes en évidence du cammionage suite à l'écroulement du viaduc qui est constitué des déplacements sur la planche Est-Ouest des camions qui doivent décharger et charger des conteneurs vides dans les dépôts internes et dans le terminal portuaires. Il craint qu'il concerne au moins 1.200 voitures au jour, seconde les données rapportées des associations des datoriali du cammionage.

Assagenti, l'association des agences maritimes génoises, a expliqué que dans cette période, comme il arrive généralement soit après août qu'après la période de Noël, le nombre de conteneurs vides présents dans le port de Gênes est considérable à cause du ralentissement de l'export dû à la fermeture des industries.

Les premières mesures établies, sur lesquelles les agences représentants les compagnies de navigation se sont engagées, concernent la répartition de la parque vides sur les deux principaux bassins portuaires de Gênes, de façon à permettre au déchargement et le rechargement sur la même planche verticale (A26 pour voltri-Pra'et A7 pour Sampierdarena) ; le balancement import-export sur Gênes ; la reconnaissance et la détermination des aires à affecter à dépôt dans chaque des deux bassins, sur la base de l'effective necessité d'espaces ; la demande jointe ensemble aux associations du cammionage étendre les horaires du terminal et des dépôts de 4 heures à 22 heures, la préalable autorisation de la part de l'Autorité de Système Portuaire du Mar Ligurien Occidental.

« Le risque plus grand qui pourrait se vérifier ensemble à la paralysie du trafic - a mis en évidence le président de l'association des agents maritime Assagenti, Alberto Banchero - il concerne la carence de moyens pour transporter la marchandise, qui à l'instant doivent pourvoir même à l'interruption des trafics ferroviaires directs au bassin de Sampierdarena, estimés en environ 2.300 conteneurs par semaine, et doivent affronter des parcours ckilométriques plus vastes ».

En outre, ensemble aux mesures de type logistique, dans les jours qui suivent on travaillera pour réduire sensiblement les temps d'attendue à cause de manque d'efficacités fonctionnels et documentaires, pour permettre aux voitures de conclure les voyages dans le mineur temps possible.

« Nous devons travailler - il a spécifié Banchero - comme si nous avions deux ports séparés, Sampierdarena et voltri-Pra'. Nos entreprises font un grand force de réorganisation logistique dans ces jours pour trouver un nouveau modus operandi. Tout changement soudain porte avec elle problématique, qui voit le jour maintenant après heure et auquel elles sont trouvées des solutions dans continu devenir. Les opérateurs travaillent au maximum de ses capacités pour réduire même le minimum manque d'efficacité du système, activité qui dans ces heures est devenue prioritaire. Nous nous attendons que chacun fait sa partie, compris les organes dont de gouvernement, nous attendons concretezza au moins de deux semaines et dont, par contre, nous recevons seulement des silenzi sur les mesures urgentes, intolérables à front de ce que nous subissons ».

Banchero a précisé que, outre celui des conteneurs, un des trafics plus à risque est celui des chargements spéciaux, le soi-disant project cargo : « une typologie de marchandise - il s'est rappellé - de que pour des dimensions de chargement il transitait de l'A26 pour rejoindre le bassin de Sampierdarena et être embarqué. Il est difficile qu'aux conditions de viabilité actuelles il puisse être maintenu : l'A7 est sûrement un trait de difficile parcours pour les moyens préposés au transport. La problématique a été révélée de quelques de les nôtre associées et nous l'affronterons à serré tour sur les tables compétentes ».

Entre temps, avec l'objectif de répondre à la necessité de rendre plus rapides les opérations que contrôle des marchandises agro-alimentaires, l'Autorité de Système Portuaire du Mar Ligurien Occidental, l'association des expéditionnaires Spediporto et Confindustria Terminal Operators, ensemble à la Région Ligurie Service Phyto-sanitaire, ont approuvé un protocole qui prévoit pour cette typologie de produits débarqués dans le terminal portuaires génois une programmation ponctuelle des visites d'inspection pour garantir l'épuisement des contrôles au terme de la journée.

La nouvelle procédure, qui affina le niveau d'échange informatif entre des opérateurs et de l'administration publique, garantira certitude dans les tempistiche des contrôles sur milliers de conteneurs par an même merci à un double roulement opérationnel qui impliquera, outre les terminalisti et les expéditionnaires, le personnel de l'institut Phyto-sanitaire. Il sera ainsi possible élever le niveau qualitatif des contrôles, réduire les temps et les coûts sur la marchandise.

« Dans un instant particulièrement difficile - il a souligné le président de Spediporto, Alessandro Pitto - pouvoir présenter une procédure qui soutient en mode ainsi important un des asset merceologici stratégiques de Gênes il est un premier important passé pour la marchandise et pour les nôtre j'escalade ».

Les parties signataires du protocole ont mis en évidence l'important rôle de la Direction Phyto-sanitaire qui a déterminé avec des terminalisti et des expéditionnaires un modèle opérationnel fortement engagé à améliorer les temps de vérification et vérifie de la marchandise. Je force considérable rendu très urgent de l'écroulement du pont Morandi et qu'il engagera à partir du 10 septembre dans ensuite le personnel phyto-sanitaire dans je conteste administratif complexe.

L'initiative portera même à une réduction sensible des déplacements de moyens et de personnel parmi le bassin portuaire de Sampierdarena et celui de voltri-Pra', transferts qui aujourd'hui résultent impossibles ou, pour des moins, très complexes à cause de l'écroulement du viaduc.

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail