ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 juillet 2019 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 22:35 GMT+2



4 Février 2019

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ANITA, le chaos sur l'autoroute A22 n'est pas faute des camions mais de la politique autrichienne de je bloque du trafic commercial

Autoroute de Brennero impute les malaises à neigée d'intensité extraordinaire, à l'avalanche et aux véhicules qui ont ignoré les défences

Si le ministre des Infrastructures et des Transports, de Danilo Toninelli, a attribué la faute des malaises déterminées de l'interruption du trafic sur l'autoroute A22 de Brennero produite samedi suite à une abondant neigée à la société concessionaire Autoroute de Brennero, en menaçant un renouvellement de la concession avec une organisation totalement la publique (actuellement société est pour le 85% contrôlée d'organismes publics), la même société concessionaire a attribué la cause des malaises à neigée « d'intensité extraordinaire », à laquelle on a sommé l'impact « d'une avalanche qui a envahi toutes les deux les chaussées », mais même « aux àquels, en ignorant scientemente l'ordonnance de la Direction technique générale qui imposait les passage interdit aux véhicules dépourvus de dotation d'hiver, se sont également aventurées vers le pas de Brennero, à 1.400 mètres de cote pendant l'intense neigée, en transgressant avec grande fréquence même la défence de dépassement imposé aux moyens lourds ». Pour l'association d'entreprises de cammionage des marchandises et de la logistique ANITA, par contre, « le chaos sur l'A22 des derniers jours n'est pas faute des transporteurs avec leurs camions, mais simplement de la politique autrichienne de je bloque du trafic commercial ».

Si Toninelli a activé une inspection ministérielle « pour vérifier que le concessionnaire soit intervenu adéquatement », Autoroute de Brennero s'est rappellée de « que jamais avant heure neigée il a mis en crise la viabilité le long de l'autoroute de Brennero », que cette fin de semaine « en 24 heures est tombée une quantité de neige que, de règle, tombe en deux mois, avec tu cumules soudains qui ont effleuré le mètre » et que « au 10:10 de samedi 2 février, à la hauteur du kilomètre 5, on a détaché une avalanche qui a envahi toutes les deux les chaussées, dépourvues de trafic seules merci prévoyant des limitations à précédemment décidées d'Autoroute de Brennero ».

En outre la société, en se référant àceux qui ils ont ignoré les passage interdit aux véhicules dépourvus de dotation d'hiver, a souligné « le comportement irresponsable de très nombreux motocyclistes qui, aussi de rejoindre un motoraduno en Bavière, ont poursuivi le voyage sous neigée en devenant des protagonistes de nombreuses chutes avec des immédiates répercussions sur la viabilité ». Mais - comme ANITA - même la société concessionaire a cité parmi les causes même « les passage interdit imposé des 22 de vendredi des autorités autrichiennes, qui déjà dans les journées normales déterminent des inévitables rallentamenti ».

Pour Autoroute de Brennero il s'est agi donc « d'une véritable « tempête parfaite » » : « épreuve est le fait - il en a expliqué l'entreprise - qui s'est pue tourner à la normalité seulement après que les autorités autrichiennes, dans la journée de samedi, ont ôté les passage interdit pour permettre de débloquer une situation devenue à ce point insoutenable. Autoroute de Brennero, vraiment pour empêcher des analogues problèmes sur le versant autrichiens - il a précisé la société - n'a jamais arrêté la circulation vers sud. Dans la seule journée de vendredi, malgré combien passé, bien 10.000 moyens lourds sont réussis à transiter, dans les deux sens de marche, à travers le franchissement de Brennero ».

En se référant aux dotations d'hiver des moyens lourds, le président de ANITA, Thomas Baumgartner, s'est rappellé que « depuis des années pour les camions ils n'existent pas plus pneumatiques estivaux et d'hiver, mais seulement pneumatiques M+S, à savoir des gommes valables pour toutes les conditions, soit en hiver que d'été. Donc - il a spécifié - il ne correspond pas à vérité que combien arrivé sur l'A22 serait faute des pneus estivaux montés de quelque TIR ». Plutôt Baumgartner a mis en évidence que, « comme maintenant arrive depuis longtemps, chaque vendredi soir se forme une longue colonne de moyens lourds sur l'A22 se trouve à sud de Brennero, pour la défence nocturne et la nouvelle défence de circulation du samedi matin en Tirolo et vendredi passé, avec neigée et la présence de camion sur la voie de droite, n'était pas possible un nettoyage optimal du revêtement de la part des moyens pour évacue de la neige ».

Baumgartner a répliqué implicitement même au relief de la société concessionaire environ la transgression de la défence de dépassement imposé aux camions : « il est évident - il a observé le président de ANITA - que les moyens lourds qui transportent des marchandises dérissables ou ceux autorisés à circulaire même de nuit, pour éviter de rester bloqués de l'entrée en vigueur des défences autrichiennes, ont évidemment cherché de doubler la colonne de TIR, mais en devant dépasser une partie de revêtement non nettoyé de la neige, ont eu des problèmes ».

Baumgartner donc a demandé aux représentants politiques d'intervenir pour contraster « la politique unilatérale de l'Autriche contre le trafic commercial, qu'en plus de procurer tu fréquentes des mises en colonne sur l'A22 avec conséquent risque pour les autres usagers de l'infrastructure - il a souligné - endommage même énormément l'économie italienne et cette d'Alto Adige. Nous comprenons - il a conclu Baumgartner - que les automobilistes qui utilisent les autoroutes voudraient les avoir libres du camionnage, mais nous faisons seul notre devoir pour servir nos committenti et déroulons un service essentiel pour l'économie. Aucun camion circule sur les routes pour plaisir ou passe-temps ».

Evergreen Line
Vincenzo Miele



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail