ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

27 octobre 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 13:18 GMT+1



7 Octobre 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les associations européennes de transport exhortent l’UE à adopter un cadre juste et transparent pour la gouvernance des données B2B

Parmi les demandes, celles 2015 pour définir des obligations et responsabilité des agrégateurs de données et de prévoir une soutien financier à la numérisation

Dans une déclaration commune, les associations européennes représenter les secteurs du transport de marchandises et de passagers a exhorté les responsables politiques de l’Union européenne à adopter un cadre gouvernance des données inter entreprise garantir des règles du jeu équitables pour tous les acteurs l’économie numérique, un cadre qui - selon les associations - devrait explicitement inclure le principe de l’offre données volontaires et devrait clarifier les rôles et les responsabilités agrégateurs de données et les droits du générateur de données.

La déclaration a été signée par International Road Transport Union (IRU), Association internationale pour les Autorités de transport (UITP), constructeurs automobiles européens association (ACEA), la Communauté des chemins de fer européens et sociétés d’infrastructure (CER), Conseil européen des expéditeurs (ESC), Association européenne des fournisseurs automobiles (CLEPA), Airlines pour Associations des armateurs de l’Union européenne (A4E) et de la Communauté européenne (ECSA).

Dans le document, les huit associations ont souligné que transport dépend de plus en plus de la de grandes quantités de données personnelles et non personnelles les acteurs, des quantités qui augmentent aussi rapidement à innovations dans le secteur. « ous croyons - IRU, UITP, ACEA, CER, ESC, CLEPA, A4E et ECSA - qui données et la numérisation offrent de nouvelles opportunités dans tous les logistique et de mobilité ainsi que pour tous les citoyens et entreprises de l’UE. En outre, les efforts visant à la numérisation du secteur des transports contribuera également à la objectifs de l’Accord vert de l’UE. Cependant nous sommes pleinement conscients des défis le potentiel de l’économie des données.

IRU, UITP, ACEA, CER, ESC, CLEPA, A4E et ECSA spécifiés défis sont ceux de la « confiance des parties prenantes que les données seront utilisées conformément à la contrats ou même sans ceux-ci, étant donné le pouvoir inégal accord contractuel entre les parties; l’absence d’incitations économiques, y compris les préoccupations relatives à la compétitivité et à la protection intérêts commerciaux; le risque de détournement de fonds données tierces, ce qui protection des consommateurs et responsabilité juridique; Un manque de sécurité juridique sur la gouvernance de l’accès et l’utilisation des données (y compris les données co-créées, telles que les données l’Internet des objets) et leur réutilisation et leur redistribution; un manque de compréhension des coûts globaux associés à la production, au traitement, au stockage et distribution de données » IRU, UITP, ACEA, CER, ESC, CLEPA, A4E l’ECSA a souligné qu’à la lumière de ces défis, des mesures doivent être prises pour assurer l’égalité des chances tous les partenaires commerciaux de l’économie numériqu » et que, « À cet effet, une structure de gouvernance juste et équitable est nécessaire données inter entreprise.

Pour les huit associations, le premier principe au sein de l’UE la gouvernance des données devrait inclure des données lorsque - selon les associations - « 'offre données commerciales pourraient entraver la compétitivité entreprises européennes en augmentant le pouvoir de quelques grandes entreprises les petits acteurs tels que les PME. Pour l’IRU, UITP, ACEA, CER, ESC, CLEPA, A4E et ECSA, Les données B2B devraient continuer d’être fondées sur des accords contrats volontaires qui constituent une option flexible et flexible Efficace. Ce principe - les associations l’ont souligné - devrait s’appliquer à toutes les entreprises, publiques ou privées, exploiter un service exclusivement commercial ou dans le cadre d’un contrat de service public et quel que soit leur contrat de service public propriété du propriétaire.

En outre, iRU, UITP, ACEA, CER, ESC, CLEPA, A4E et ECSA a noté que « es obligations et les responsabilités des les agrégateurs de données doivent être clairement définis l’UE et les droits des générateurs de données devraient être explicitement reconnu. En particulier, la collection, stockage, traitement, partage, utilisation, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, stockage, la réutilisation, l’accès et la sécurité des données doivent être contrats B2B. Ceci - ils ont trouvé - peut accroître la confiance et apaiser les craintes détournement de données »

Un autre principe, selon les associations, devrait être normalisation et interopérabilité des données. « Le manque d’interopérabilité et de spécifications multi-modes au niveau de l’UE, par exemple pour les API ou données, ont-ils expliqué, est un problème qui rend difficile l’interopérabilité entre les plates-formes et augmente le risque de liaison à la plate-forme. Efforts de normalisation - spécifié iRU, UITP, ACEA, CER, ESC, CLEPA, A4E et ECSA - doit tenir compte des réalités économiques et opérationnelles transporteurs et ne représentent pas un fardeau excessif »

Un autre principe devrait être de « romouvoir développement des compétences pour accroître la compétitivit » et un autre devrait fournir un soutien financier IRU, UITP, ACEA, CER, ESC, CLEPA, A4E et ECSA - « l’impact sur le secteur de la transition vers une économie ne doit pas être sous-estimé, car les coûts fixes sont élevés et de faibles marges. Pour embrasser la numérisation - ils associations - le secteur des transports appelle à la clarté juridique et réglementaire, mais aussi un soutien financier petites et moyennes entreprises »

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail