ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

29 novembre 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:05 GMT+1



27 Octobre 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Confetra et Assiterminal font des propositions pour soutenir économiquement, les terminaux de croisière touchés par la crise

Si l’an dernier les revenus de ces entreprises les terminaux s’étaient élevés à 90 millions d’euros, en 2020 ils ont été devrait être inférieure à cinq millions d’euros

Confetra et Assiterminal ont envoyé au Ministère des Infrastructures et Transports et les membres des Commissions Transport et budget de la Chambre et du Sénat une lettre pour souligner comment la crise sanitaire de Covid-19 a eu un impact impact sur l’activité des terminaux portuaires opérant dans le passagers, et en particulier dans le secteur des croisières, et présenter deux propositions de mesures structurelles pour soutenir Secteur.

Dans la lettre, se référant à la récente promulgation du décret président du Conseil des ministres dans lequel - ils ont rappelé - L’article 8 contient des dispositions sur les navires de croisière, la Confédération générale italienne des transports et de la logistique et l’Association italienne des opérateurs portuaires et terminaux ont a expliqué que « lors que le marché du cabotage (ferries employés dans le trafic national et/ou international) a vu avec la saison estivale une reprise qui a néanmoins généré une par rapport à 2019 de moins de 30%, l’industrie des croisières n’est pas en fait recommencer et la résurgence de la pandémie est réduire encore les réservations déjà peu nombreuses : le secteur des traversiers - confetra et assiterminal ont souligné - dans le soi-disant « écré d’ao » a trouvé une mesure de rémunération par rapport à la baisse des revenus, l’industrie des terminaux passagers ou les gares maritimes (à partir desquelles le passagers) aucune considération n’a été accordée. De nos conclusions - ils l’ont souligné - il semble que le contraction du trafic de croisière 2020 vs 2019 sera plus de 90%1 avec des coûts accrus (pour les quelques entreprises mesures opérationnelles) en raison des mesures de sécurité prises. Vous nous prions donc - ils ont exhorté les deux organisations - à tenir compte de cette mesure visant à protéger un secteur particulièrement en difficulté, compte tenu également de la suite, difficulté constante à trouver dans le Interlocutions efficaces du système portuaire. La mesure de la question suivante, compte tenu des mesures supplémentaires contenues dans le Dpcm d’hier (du 25 octobre dernier, ndlr),pourra trouver certainement une place pour la mesure proposée dans le document ci-joint »

À la lettre signée par le Président de Confetra, Guido Nicolini, et le président d’Assiterminal, Luca Becce, en fait, les deux organisations, en vue du « éce de novembre », ont a joint une proposition de mesures réglementaires en faveur de terminaux portuaires de passagers fonctionnels sur le marché des croisières. Dans la proposition, Confetra et Assiterminal ont rappelé qu’en 2019 le trafic de croisières dans les ports italiens était d’environ 12 millions de passagers, alors que 2020 devrait avoir un trafic de seulement huit cent cinquante mille croisiéristes et, en outre, que si la dernière revenus des terminaux de passagers opérant dans le segment passagers croisières avaient été égales à 90 millions d’euros, en 2020, ils sont censés de moins de cinq millions d’euros.

Face à ce scénario dramatique, Confetra et Assiterminal ont fait une première proposition. « Compte tenu du déclin trafic de passagers dans les ports italiens résultant de la covid-19 urgence - a suggéré les deux organisations - est créé un fonds doté d’un budget initial de 40 millions euro, en faveur des concessionnaires portuaires de Services maritimes et de soutien aux passagers qui ont subi une réduction des revenus de plus de 60 % entre le 1er mars 2020 et le 31 décembre 2020 par rapport à aux mêmes périodes de l’année 2019. Ressources sont distribués par le Ministère des transports et de l’infrastructure, sous réserve de rapport technique du Ministère lui-même, proportionnellement à la réduction du chiffre d’affaires, à la demande du concessionnaire partie intéressée qui doit joindre un rapport économique prouvant la réduction ».

Confetra et Assiterminal ont clairement indiqué que cette règle souhaite mettre en place « n fonds pour les stations maritimes qui perte de trafic passagers entre le 3 mars et 2019 2020 et 31 décembre 2021. Le fonds - ils ont précisé - aurait des « effets purement compensatoires » et « le afin de rééquilibrer le plan économique et financier de la concessionnaires afin qu’ils puissent reprendre leurs activités en toute sécurité favorisant également les investissements d’un soins de santé à l’intérieur des terminaux.

Une deuxième proposition de Confetra et Assiterminal prévoit que, compte tenu de la baisse du trafic passagers dans les ports italiens à la suite de l’urgence prolongée de Covid-19, « tablie un fonds doté d’un budget initial de 40 millions d’euros, en faveur des concessionnaires les stations maritimes qui ont subi une baisse de leurs revenus plus de 60 % sur la période du 1er mars 2020 au 31 mars 2020 décembre 2020 par rapport à ce qui a été enregistré au cours des mêmes périodes de l’année 2019. Les ressources - il est proposé - sont distribuées par le ministère de l’Infrastructure et des Transports, dans une certaine mesure proportionnelle à la réduction du chiffre d’affaires typique, à la demande de la concessionnaire intéressé qui doit attacher une relation économique la réduction a été faite »

Confetra et Assiterminal ont clairement indiqué qu’avec la seconde projet de loi établirait « n fonds pour les stations services maritimes qui ont perdu le trafic de passagers au cours de la période, y compris entre le 1er mars 2020 et le 31 décembre 2020 par rapport à aux mêmes périodes de l’année 2019. Compte tenu du fait que l’impact de la pandémie sur le trafic passagers dans les ports a a entraîné une diminution des revenus totaux de plus de 95 % par 2020 par rapport à 2019 et que, à l’heure actuelle, les prévisions pour 2021 ne une reprise adéquat » - a expliqué le deux organisations - le fonds aurait « urement mesures compensatoire » et « 'objectif de rééquilibrer économique et financier des concessionnaires afin qu’ils puissent reprendre les activités connexes en toute sécurité promouvoir les investissements dans la santé au sein de la terminaux.

PSA Genova Pra'



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail