ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

20 octobre 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:30 GMT+2



30 Septembre 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les armateurs, le déblocage urgent des restaurants pour le cabotage

L’association exhortée à procéder à une simplification des mesures pour les activités maritimes

Le secrétaire général d’Assarmatori, Alberto Rossi, au cours de l’audition de lundi aux Commissions réunies Environnement, territoire et travaux publics, et Transports et télécommunications de la Chambre qui examinent ces jours le décret dit Infrastructure, a exhorté à procéder à une simplification massive des mesures pour les activités maritimes. Rossi a fait référence, entre autres, à la dérogation, jusqu’à la fin de l’année en cours, aux formalités anachroniques relatives à la conclusion des contrats d’enrôlement aux capitaines de Porto ou aux autorités consulaires si elle est effectuée à l’étranger. Le système - a-t-il précisé - ne suffit pas dérogations sporadiques. Dans ce contexte, Assarmatori souhaite que peut revenir à parler de simplification et dans le cadre réglementaire du travail maritime et dans celui de la navigation.

Se référant ensuite à la baisse de l’activité de transport maritime de passagers causée par la pandémie et à la mesure contenue à l’article 89 du décret-loi 104/2020 qui avait une indemnisation pour non-facturation des passagers initialement pour 50 millions, puis étendu à 70 par la loi de stabilité 2021, le représentant d’Assarmatori a exhorté à adapter la législation interne aux indications de l’Union européenne qui a demandé l’extension de l’avantage à tous les navires battant pavillon des États membres armés par les entités établies dans le pays. Constatant qu’avec le décret en question, le gouvernement propose une relecture de l’article 89, Rossi a précisé que Assarmatori est certainement d’accord avec cette relecture qui donne enfin la possibilité de verser l’aide attendue depuis longtemps. Mise en évidence que le préjudice économique global est estimé à environ 400 millions d’euros, partiellement compensés par ce fonds, Rossi a a noté qu’il faudra accélérer l’émanation du décret d’application et Assarmatori fait confiance à la conclusion d’un parcours menant à la liquidation des indemnités.

En outre, Rossi a souligné qu’il n’était toutefois pas ainsi pour l’autre mesure prévue par le décret d’août 2020, c’est-à-dire la mesure de la décontaction du personnel travaillant dans les navires faisant des activités de cabotage prévues précisément par l’article 88 du décret-loi précité. La mesure de la nature exceptionnelle , a-t-il rappelé - avait été adoptée en temps opportun et prolongée jusqu’à trois fois jusqu’à la fin de 2021, tandis que problèmes de quantification de la charge nécessaire à la suite de l’extension à tous les navires inscrits dans les registres ont ralenti l’adoption de la modification législative. Selon Assarmatori, les éclaircissements fournis au ministère peuvent contribuer à faire entrer dans le périmètre du décret Infrastructures également cette mesure donnant un rafraîchissement adéquat pour les entreprises qui ont continué à servir le pays tout au long de la période du verrouillage, en assurant les services essentiels et constitutionnellement protégés.




Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail