ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

23 octobre 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 17:31 GMT+2



30 Septembre 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
La Commission européenne a autorisé des mesures de soutien public à Laziomar et a clos l’enquête sur Saremar

La procédure sur la Sardaigne est devenue sans motivation Maritime régional

La Commission européenne autorise des mesures de soutien public en faveur du service de ferry de Laziomar en les considérant comme conformément aux dispositions communautaires en matière d’aides d’État et a clos son enquête sur le soutien à la Sardaigne régionale Marittima (Saremar). « Comme les deux décisions relatives à l’ancien Tirrenia que nous avons adopté plus tôt cette année - a a commenté Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission et responsable de la politique de concurrence - les décisions d’aujourd’hui contribueront au développement économique et social îles et assureront en même temps la sécurité juridique des opérateurs. Nous devons veiller à ce que les petites îles, comme celles région du Latium, et leurs résidents sont liés au continent avec des services de transport maritime réguliers et fiables tout au long de l’année ».

En particulier, Bruxelles a établi que la compensation obligations de service public d’environ 35 millions d’euros accordée à Laziomar pour la gestion de cinq routes maritimes depuis le 1er juin 2011 au 14 janvier 2014 est conforme aux normes de l’UE en matière d’aides d’État. Cette compensation - a commission - répondait à un réel besoin de service public en assurant des liaisons régulières tout au long de l’année et l’aide accordée n’a pas donné lieu à des surcompensations en faveur de Laziomar. Il en va de même pour la compensation de service public d’environ 128 millions d’euros accordés à Laziomar après l’acquisition par la Compagnie Laziale de Navigation (CLN) pour la gestion de six liaisons au cours de la période du 15 janvier 2014 au 14 janvier 2024.

En ce qui concerne l’enquête approfondie sur certaines mesures en faveur de Saremar de l’ancien groupe Tirrenia, compagnie en liquidation depuis 2016, et de leurs acheteurs respectifs qui avait été lancée en octobre 2011 à la suite d’une série de plaintes, la Commission a rappelé qu’en 2014, à la suite d’une enquête approfondie, avait constaté que certaines mesures de soutien accordées par la Région Sardaigne à Saremar en 2011 et 2012 constituaient des aides d’État incompatibles et avait ordonné le récupération de 10,8 millions d’euros. Suite à la décision Saremar avait été mise en liquidation et les lignes de service public qui opéraient ont été confiées à un autre opérateur, Delcomar, au à un appel d’offres public. La Commission européenne a rappelé en outre que, dans la décision de 2014, elle n’était pas parvenue à une conclusion sur toutes les mesures faisant l’objet de l’enquête. Aujourd’hui cependant, considérant que Saremar a cessé toute activité et ses actifs ont été vendus et parce qu’il sera radiée du registre des entreprises une fois la procédure de liquidation, la Commission a établi que l’enquête sur ces mesures est devenue sans motivation et a donc décidé de la fermer. Bruxelles a précisé qu’en fermant la procédure sans examen plus approfondi des mesures en question, la Commission agit également de manière proportionnée, ce qui permet de gagner du temps et ressources, y compris celles de la région Sardaigne, et en assurant la sécurité juridique à toutes les parties intéressées.




Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail