ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

2 octobre 2014 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 08:30 GMT+2



25 Mai 2012

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
NCTM, la sentence sur la concession portuaire de Descente Bettolo apparaît destinée à constituer un principe d'agir de l'administration publique

Rossi : l'Autorité Portuaire de Gênes a interprété trop rigidement la loi portuaire à discapito de l'efficacité du port

 
L'opinion de inforMARE

Il est paradoxal que le modèle d'Autorité Portuaire domaine de l'actuel président du port de Gênes, Luigi Merle, vienne statuito des juges plutôt que du législateur. Merle voudrait une autorité qui outre régler l'activité du port en puisse promouvoir développe, sur la falsariga de ce qu'ils font aux autorités portuaires des nordeuropee, plus semblables à société par actions qu'à des plâtrés des organismes publics.

Selon Merle, la loi 84/94 de je réarrange de la législation en matière portuaire devrait être réformé dans cette direction, en donnant aux Autorités Portuaires - au-delà à des ultérieures capacités et à des ressources - même la possibilité de favoriser la croissance des trafics.

Maintenant Merle peut dormir des sommeils tranquilles. Il semble en effet qu'il ne soit pas nécessaire de recourir au habituel et sinueux va-et-vient pour les salles parlementaires. Les juges du Tribunal Administratif Régional ont établi que la réglementation de 1994 assigne aux organismes portuaires ces fonctions, au contraire les oblige à les exercer.

Nous ne savons pas dire si la sentence de TAR Ligurie soit bien, comme soutient NCTM Étudie Légal Associé, ou un mal pour le port de Gênes et, plus en général, pour la portualità italienne. Il nous semble plutôt que la décision des juges travalichi les limites de l'actuelle réglementation en donnant aux Autorités Portuaires des compétences qu'elles ne croyaient évidemment pas d'avoir.

L'article 18 du 84/94, qui réglemente la concession d'aires et les quais, et spécifiéement l'alinéa 6,1 rappelé de TAR Ligurie, parle oui d'« accroissement des trafics » et de « productivité du port », mais il les mentionne quels éléments caractérisants et objectifs tu précises du business plan présenté des entreprises qui ambitionnent à obtenir le titre concessorio. Il n'y semble pas du tout - comme par contre ils retiennent les juges - que soient des « principes qui adressent l'activité de régulation déférée à l'Autorité Portuaire ».

Peut-être si Merle est plus affligé pour la sentence contrecarre à une Autorité Portuaire ou bien ravi de voir conféré à l'organisme qui préside des prérogatives dont il était dans tremble attendue.

Brun Bellio
NCTM J'étudie Légal Associé, qui a assisté le Consortium Bettolo dans le recours contre l'Autorité Portuaire de Gênes tourné à empoigner le refus au relâchement au Consortium de la concession du nouveau terminal conteneurs en construction à Descente Bettolo, fête la sentence qui l'accueille émis du Tribunal Administratif Régional pour la Ligurie ( du 25 mai 2012).

NCTM, qui a assisté le Consortium avec une équipe de professionnels guidé de l'avocat Alberto Rossi, partenaire de l'étude légale, rappelle que quelque an il fait, même suite à les événements liés aux enquêtes de la procuration génoise relatives au relâchement des concessions du contigu terminal Multipurpose, l'Autorité Portuaire de Gênes décidée de bloquer la procédure de relâchement (commencé du alors président Giovanni Novi) de la concession au nouveau terminal « en faisant levier - il souligne l'étude légale - sur des considérations formelles qui aujourd'hui TAR qualifient de « defatiganti » et « infondées » vraiment parce qu'ils ont entravé je développe des trafics objectif à qui l'organisme régulateur doit confier la plus grande tutelle ».

« Cette sentence de TAR - il commente l'avocat Alberto Rossi - report en premier plan une longue controverse qui depuis quelques années a vu s'opposer des importants groupes économiques pour le contrôle d'une des aériennes plus stratégiques du port de Gênes. En outre, la sentence met en évidence comme l'Autorité Portuaire de Gênes ait interprété trop rigidement (et ce point erronéement) la loi portuaire à tutelle de la concurrence, à discapito de l'efficacité du port. Il s'agit d'un important tournant qu'il pourrait donner de la vie à une solution en mesure d'attirer des investissements et augmenter le trafic portuaire génois, jusqu'à par heure abdiqué en faveur de ports voisins qui ont été en mesure de créer des conditions pour je développe des activités portuaires ».

Selon l'étude légale milanaise, en outre, « la sentence il apparaît destinée pas seulement à régler aux futures initiatives de l'Autorité Portuaire, qui sera tenue à délivrer le titre concessorio au cas Bettolo, mais à constituer un principe d'agir de l'administration publique trop souvent inclinée à protéger des éléments formels (parfois erronéement rappelés comme au cas génois) plutôt que les réels intérêts de développe des trafics maritimes ». « Intéressant - il observe l'étude légale - il sera maintenant voir comme l'Autorité Portuaire de Gênes entendra procéder même et surtout parce qu'autres entrepreneurs étaient faits en avant dans l'attente d'une nouvelle compétition qui à l'instant est exclue des juges administratifs ».



ABB Marine Solutions


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Cherche des autres nouvelles sur



Sélectionnez la rubrique:  Toutes les rubriques
Nouvelles
Ports
Tourisme
Banque des Données
Transport par Avion
Transports Routiers



Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail