ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

18 octobre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 10:53 GMT+2



28 Décembre 2017

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
L'Istat il y à le point sur l'évolution des services de transport en Italie

Dans le 2015, dans je segmente des marchandises la modalité ferroviaire est augmentée du +1,6%, celle maritime du +3,4%, pendant que la modalité routière a marqué une contraction de -0.6%

Istituto Nazionale de Statistique a publié aujourd'hui l'Annuaire Statistique Italiano 2017 qui relativement par an 2015 met en évidence pour le secteur des transports une légère augmentation du nombre de passagers du transport ferroviaire par rapport à l'an précédent (+1,0%) et une croissance plus marquée dans les parcours (+4,5% en termes de passager-kilomètre). En hausse même le nombre de passagers du trafic aérien (+4,5%), pendant que le transport maritime a enregistré une flexion du -2.7% pour les passagers embarqués et débarqués. En ce qui concerne le transport de marchandises, dans les 2015 les modalités ferroviaires elle est augmentée du +1,6% en termes de tonnes transportées, celle maritime du +3,4%, pendant que la modalité routière a marqué une légère diminution de -0.6%.

Le rapport de l'Istat remarque que l'évolution globale des services de transport a marqué, dans le cours de la dernière décennie, une dynamique plutôt modeste, en parallèle avec la tendance à s'affaiblir du taux de développe de l'activité économique. L'évolution du transport passagère, qui à la fin de la période a rejoint les niveaux pre-crise, se distingue cependant en de la manière nette de celui du transport des marchandises sur route qui est bien lointaine des résultats enregistrés au début de la période.

>Relativement au seul je segmente du transport maritime, l'Annuaire explique que dans le 2015 le trafic de marchandises mouvementé dans les ports italiens est monté à 458.02 millions de tonnes, auxquelles le 63,9% étaient constituées des marchandises débarquées et du 36,1% de celles embarquées. Par rapport à l'an précédent, les marchandises dans l'ensemble mouvementées sont augmentées du +3,4%. Dans le 2015 le nombre de passagers débarqués et embarqués dans les ports italiens a été de 70.3 millions, avec une diminution du -2.7% par rapport au 2014.

En ce qui concerne le trafic portuaire de marchandises, le mouvement international, qui constitue historiquement pour l'Italie la partie plus consistante du transport maritime de marchandises, a été de 285 millions de tonnes, avec une augmentation du +7,4% par rapport à l'an précédent, pendant que celui de cabotage a été de 173 millions de tonnes, avec une diminution de -2.7%. Le mouvement de produits pétrolifères a été dans l'ensemble de 197.4 millions de tonnes (dont +3,4%), 61.7 millions en navigation de cabotage (- 1,1%) et 135.7 millions en navigation internationale (+5,6%). Des tels produits représentent le 43,1% des marchandises transportées dans le complexe, le 35,7% du cabotage et le 47,6% de la navigation internationale.

Les ports caractérisés de détachée de la vocation au trafic international sont ceux situés dans le nord-est et dans les îles, respectivement avec il cote du 29,1% et du 20,0% des marchandises globales. En considérant la seule navigation de cabotage, le 34,8% du trafic de marchandises parmi des ports italiens il est effectué dans les îles. Dans les ports des îles on concentre même le trafic des produits pétrolifères : 43,3% dans la navigation de cabotage et 33,7% dans la navigation internationale.

En confrontant la quantité de produits pas pétrolifères mouvementés dans les ports pour répartition, il émerge cote élevée (paire au 30,2%) des ports du nord-est à l'intérieur de la navigation internationale, et des ports des îles (30,0%) en se référant à la navigation de cabotage.

Le rapport observe que, considérée l'elevée incidence que les produits pétrolifères présentent soit dans la navigation de cabotage soit dans celle internationale, même dans le 2015 ainsi comme dans l'an précédent, vrac liquide a représenté le type de chargement prédominant dans le transport maritime, avec le 41,3% du total des marchandises transportées mer.

Dans la comparaison avec les autres Pays européens, l'Italie se place à la troisième place pour le transport maritime de marchandises, précédée de Royaume uni et Paesi Bas, ce dernier du 2010 premier port européen pour marchandises embarquées et débarquées. En termes de il cote en pour-cent sur le total des marchandises embarquées et débarquées en Europe, l'Italie a descendu du 13,6% du 2010 au 12,0% du 2015.

Relativement au secteur du transport ferroviaire, dans les 2015 les entreprises du secteur ils ont transporté au-delà de 872 millions de passagers, en faisant enregistrer un léger accroissement par rapport à l'an précédent (+1%), et une discrète augmentation du passager-kilomètre (+4,5%), en confirmant la tendance positif entamé dans le 2013 et, en controtendenza, par rapport aux ans précédents. Les petites et moyennes entreprises ferroviaires ont transporté au-delà de 43 millions de passagers (+1,7% par rapport au 2014), quoique la relative parcours moyenne d'un passager soit de 25.2 kilomètres, contre les 61.6 kilomètres des grandes entreprises, avec une différence de 36.4 kilomètres, analoguement à quel déjà enregistré dans les deux ans précédents.

Dans le 2015 le total des marchandises transportées sur chemin de fer a été d'au-delà de 92 millions de tonnes : un modeste accroissement (+1,6%) par rapport à l'an précédent qui apparaît cependant plus sensible en termes de tonne-kilomètre (+3,1% par rapport au 2014).

Le document souligne que la tendance positif du secteur ferroviaire marchandises trouve confirmation même dans plus vaste conteste européen, où s'enregistre une performance de l'Italie (exprimée en tonne-kilomètre) pair au 5,1%, et que telle valeur est bien par-dessus de la moyenne des autres pays européens (4,0%), quoique inférieure à ces de certains états membres comme la France, qu'on atteste sur un 8,3%.

Environ le transport marchandises sur route, l'Annuaire explique qu'à partir de l'an les 2010 les tonnes transportées sont progressivement diminuées et que cette marche est attribuable à la phase de crise économique. Parallèlement il a été remarqué une augmentation de l'activité de transport professionnel à discapito du transport en compte vraiment et cela signifie que les entreprises manifacturières préfèrent recourir toujours davantage au service de transport externalisé, probablement même à cause de la générale contraction de l'activité manifacturière même.

Entre le 2014 et le 2015 la performance des véhicules italiens affectés au transport des marchandises mesurée en tonne-kilomètre a marqué une légère flexion (- 0,8%), donnée d'une marche négative plus accentuée sur les distances moyen-loin (- 0,9%) et plus de contenu sur les brèves distances (- 0,7%). En particulier, les transports nationaux au-delà de 300 kilomètres représentent, en termes de tonne-kilomètre, le 18% des transports sur des distances moyen-loin (au-delà de 50 kilomètres) pour le compte vraiment, et le 46,7% pour le compte les troisièmes (dans l'ensemble 44,7%).

L'Annuaire souligne que, en relation aux objectifs énoncés de la Commission Européenne dans le Livre Blanc des transports dans le 2011, elle est par conséquent évidente la necessité de stimuler des modalités alternatives à celle routière dans les services de transport qui prévoient parcourus avec des distances supérieures aux 300 kilomètres.

En analysant les typologies merceologiche transportées sur route, on met en évidence une marquée préminence des produits alimentaires, des boissons et tabacs, qui avec environ 20.1 milliardes de tonne-kilomètre, représentent le 17,2% du total, suivies des autres produits du travail de minéraux pas métallifères (verre, objets de verre, produits céramiques et dans porcelaine, ciment, chaux, autres matériaux de construction) et des métaux et des produits manufacturés en métal (tu roucoules, chaudières, quincaillerie, armes, autres produits manufacturés en métal) avec respectivement le 9,8% et le 9%. Sous le profil des parcours effectués, en domaine local (dans 50 kilomètres) la performance plus consistante se révèle cette de la classe minéraux métallifères et autres produits des mines et des carrières, qui représentent environ le 33,9% du total, continue d'autres produits du travail de minéraux pas métallifères avec environ le 17,7% ; les matières premières secondaires, refus urbains et autres refus couvrent le 12,7% du transport local.

La comparaison avec la performance des Pays EU 27 met en évidence une augmentation globale des marchandises transportées sur route dans le 2015 (+2,4%). Les vecteurs italiens ont enregistré toutefois une légère diminution (- 0,8%), en passant de 117.8 milliardes de tonne-kilomètre du 2014 à 116.8 milliardes du 2015.

Relativement au transport aérien, dans le 2015 le trafic aérien et vers des escales nationales a enregistré un général accroissement par rapport à l'an précédent : les mouvements d'aéronefs sont augmentés du +0,7%, les passagers du +4,5% et la quantité de marchandises et la poste du +3,1%. Dans le particulière, pendant que les vols de ligne ont agrandi l'usage soient sur les routes internationales (+7,7%) que nationales (+1,8%), les vols charters ont subi une considérable diminution du nombre de passagers, un pair respectivement à -28.3% pour les vols nationaux et -20.7% pour ceux internationaux

L'Italie, avec le 9,3% du transport aérien européen (9,2% dans le 2014), se place à la cinquième place en Europe pour nombre de passagers transportés, après France (10,2%), Espagne (12,6%), Allemagne (14,1%) et Royaume uni (16,8%).

Dans le cours du 2015 le trafic aérien global de marchandises et de poste a été quantifié dans environ 941mil des tonnes mouvementées sur des vols de ligne et de charter avec un accroissement du +3,1% par rapport à l'an précédent. L'augmentation des marchandises et de la poste vous transportez est d'attribuer exclusivement aux vols internationaux (+5,7%), pendant que le transport national est diminué sensiblement (- 20,5%).

Quant aux index de chiffre d'affaires pour les transports, ceux dans le 2016 ont enregistré une substantielle stabilité (- 0,3% sur le 2015) pour le secteur du transport terrestre et au moyen des mener et une variation négative par rapport à l'an précédent pour le transport maritime et le transport aérien, pair respectivement à -4.5% et à -2.7%.

ABB Marine Solutions
Consorzio ZAI
Salerno Container Terminal



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail