ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

19 novembre 2018 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 06:03 GMT+1



10 Mai 2018

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
TAR a repoussé le recours de AP de Venise pour bloquer le projet de terminal croisières de Duferco et DP Consulting

Le tribunal a établi entre autre que les sociétés étaient vous légitimez, en qualité de sujets privés proposants, à activer la procédure

Le Tribunal Administratif Régional de la Vénétie a repoussé le recours proposé de l'Autorité Portuaire de Venise (maintenant Autorité de Système Portuaire de Mare Adriatico Settentrionale) vis-à-vis de Duferco Sviluppo, de Duferco Engineering et DP Consulting avec le but d'obtenir l'annulation de l'avis positif avec prescription exprimé le 25 novembre 2016 de la Commission Technique du Ministère de l'Ambient sur le projet Venis Cruise 2,0, qui a été présenté de ces sociétés dans le 2014 et qu'il prévoit la réalisation d'un nouveau terminal croisières prés de Bocca de Lido, dont les passagers seraient ensuite portés à la Station Maritime de Venise à bord de navires à moteur.

L'initiative de Duferco et DP Consulting était née avec l'objectif de dépasser les liens au trafic crocieristico à Venise établis avec le décret clini-Moineau du 2012, avec les conséquent passage interdit dans le Bassin de San Marco pour les bateaux de croisière au-delà de 40mil de tonnes de jauge brute, et donc de réaliser un abordage utile éviter l'entrée des bateaux de croisière à l'intérieur de la Lagune de Venise. Selon les prévisions, le projet comporte un investissement de 127.4 millions d'euro pour réaliser le terminal et les interventions accessoires et construire un abordage en mesure de recevoir en même temps cinq grands bateaux de croisière et de trois bateaux de mineures dimensions et de mouvementer annuellement un trafic deux de millions de passagers.

Parmi les contestations formulées dans le recours de l'Autorité Portuaire - loi dans la sentence de TAR - on dénonçait « la radicale carence, sous des multiples profils, des fondations légitimant le départ de la procédure de la part de telles sociétés, ainsi comme une « série de graves carences et d'omissions contenutistiche » du projet même ».

Dans la sentence TAR de la Vénétie souligne entre autre que si la Structure Technique de Mission du Ministère des Infrastructures et des Transports mettait en évidence que « l'Autorité portuaire devait sans autre se retenir sujet attuatore de l'intervention dénommée « adaptation du Canal Tordue », mais cela - il spécifie la sentence - n'excluait pas qu'ils vous pouvaient être « des distinctes propositions des progettuali » pour la réalisation dont de l'même objectif stratégique infrastructural aux « Annexe XI Infrastructures approuvé de CIPE dans donnée 1 août,2014 », objet d'accord « en séance de Conférence unifiée région-Régions produite le 16 avril 2014 ».

« Eh bien - ils observent les juges de TAR - le sujet chargé de l'évaluation comparative de toutes les solutions des progettuali « présentées des divers sujets, publics et privés » pour la « réalisation de l'il y navigable alternative au passage devant San Marco des bateaux de jauge supérieure les 40.000 tsl » a, réalise, le Ministère des Infrastructures et des Transports, investi de tel rôle directement du Sénat de la République, qui avait engagé le gouvernement « à entamer les évaluations comparatives des solutions présentées avant 30 jours » et « de les conclure j'entre trois mois (…)« (cfr. ordre du jour du Sénat de la République, du 6 février 2014) ».

« En exécution de tel ordre du jour - il poursuit la sentence - MIT, avec note du 14 février 2014 dirigée à la Capitainerie du port de Venise, donc avait sollicité l'aquisition des solutions progettuali alternatives à soumettre à son évaluation comparative. Dans cette perspectif le projet Venis Cruise 2,0 venait subordonné de proposant à une nouvelle évaluation de la compétent CTVIA, qui indiquait dans le détail les contenus de l'étude d'impact environnemental (« SOIT ») à approfondir et développer aux fins de la proposition de l'instance « ex artt. 165, 167, alinéa 3, et 183 du d.lgs n. 163/2006 » (sembler n. 1689 du 19 décembre 2014). Duferco Sviluppo et DP Consulting présentaient, donc, dans donnée 9 avril 2015 l'instance pour l'évaluation d'impact environnemental à MATTM qui se concluait avec l'avis « positif avec prescription » dans donnée 25 novembre 2016, objet d'impugnazione ».

« De la reconstruction de la séquence procédurière dès que tournant - il précise TAR de la Vénétie - résulte donc évident que les sociétés d'aujourd'hui controinteressate étaient vous légitimez, en qualité de sujets privés proposants, à activer la procédure dont spéciale à l'artt. 165 et 183 du d.lgs n. 163/2006, et cela en réalisation des actes présupposés sur rappelés qu'ils déterminent dans MIT le sujet destinataire du relatif projet ».

Nous nous rappellons de que le novembre passé à Rome le Comité interministériel d'adresse, de coordination et de contrôle sur la Lagune de Venise avait établi de déterminer à Port Marghera les abordages des bateaux de croisière qu'ils ont comme destination Venise(du 8 novembre 2017).




ABB Marine Solutions


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail