ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

9 juillet 2020 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 12:20 GMT+2



22 Juin 2020

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Écroulement du commerce extérieur mondial à avril

À mai OCSE a remarqué des timides signaux de reprise

L'avril passé le commerce extérieur mondial a enregistré un écroulement vertical par rapport au mois précédent. L'Organisation pour la Coopération et Sviluppo Économique (OCSE) a annoncé que beaucoup des principales économies ils ont marqué des flexions supérieures, même sensiblement, au -20% à cause des mesures de bloque assumées pour contenir la pandémie de coronavirus. OCSE a spécifié que les échanges commerciaux ont été particulièrement réduits dans les secteurs des véhicules, des outillages et des équipements et a été remarquée une forte diminution de la question, pendant qu'un impact moins significatif a été montré des secteurs des ordinateurs et des accessoires informatiques ainsi comme de ceux des équipements médicaux et des produits pharmaceutiques. Aussi dramatique l'impact sur le tourisme et sur le transport de passagers, qui presque se sont arrêtés, pendant que les services de télécommunication et ceux informatiques ont resistito à la crise.

OCSE, sur les de base des données préalables sur les échanges commerciaux du mai passé, a remarqué une amélioration de la situation tel qui - en second lieu l'organisation - le pire pourrait être passée vu que quelques économies ont commencé à enregistrer une modérée croissance et pour autres il a été remarqué un ralentissement de la tendance négatif.

OCSE a annoncé que l'avril passé en Europe, à l'exception du secteur pharmaceutique, la valeur des marchandises en exportation a montré un écroulement, avec baisse du -25.7% de la valeur de l'export des 19 nations de l'aire de l'euro qui est monté à 149.32 milliardes de dollars par rapport à 200.92 milliardes dans Mars 2020 et une réduction du -21.3% de l'export des 27 nations de l'Union Européenne qu'on a attesté à 340.60 milliardes de dollars par rapport à 433.05 milliardes dans le mois précédent. Parmi les principales économies, ils ont été remarqués des baisses du -26.9% des exportations de l'Allemagne, du -33.9% en France et du -15.6% dans le Royaume uni. En diminution même les importations, avec des flexions paires respectivement à -17.4%, à -26.0% et à -21.3%. Les exportations de services ont baissé du -15.5% en Allemagne, du -23.9% dans le Royaume uni et du -8.8% en France et même les importations ont montré une marche analogue avec des réductions respectivement du -20.8%, de -37.3% et de -3.4%.

Quant au Nord Amérique, à avril les exportations de marchandises des USA et du Canada sont diminuées du -25.1% et -29.2%, avec des valeurs qu'on a attesté respectivement à 95.62 milliardes et 23.42 milliardes de dollars, et les importations ont baissé du -13.6% et de -25.7%. Un secteur qui a montré une forte tenue a été celui des ordinateurs et des composantes qui dans les Etats Unis ont enregistré un accroissement du +14,7%. Relativement à je commerce de services, a été remarquée une qui consiste réduction à Canada (- 21,1% les exportations et -31.2% les importations) et une flexion plus contenue dans les USA (- 10,7% les exportations et -14.0% les importations).

En Sud Amérique, à prile les exportations de marchandises du Brésil, la valeur duquel est montée à 17.50 milliardes de dollars, ont marqué baisse du -5.8%, pendant que les importations sont diminuées de -20.6%. Relativement à l'économie brésilienne, OCSE a mis en évidence que le mai passé les marchandises dans export et dans import ont montré un rebond, plus contenu pour les premières (+0,9%) et décidément plus accentué pour les secondes (+25,4%). À Brésil, à avril les exportations et les importations de services sont diminuées respectivement du -21.1% et de -28.9%.

En Asie, à avril les exportations de marchandises du Japon et de la Corée du Sud se sont contractées respectivement du -10.6% et du -21.7% en descendant à une valeur de 47.51 milliardes et 35.28 milliardes de dollars. Vice versa les exportations de la Chine, qui se sont attestées à une valeur de 207.31 milliardes de dollars, ont enregistré une augmentation du +3,7% en s'approchant aux niveaux du 2019. Par contre les importations de toutes et trois ces économies ont montré une contraction qui a été paire au -7.9% en Chine, au -9.5% en Corée et au -0.1% à Japon.

Enfin à avril les exportations australiennes de marchandises, qui ont totalisé 20.76 milliardes de dollars, sont diminuées du -5.5%, pendant que les exportations ont marqué une contraction de -4.8%.

Quant aux signaux de reprise remarqués dans le mois de mai, OCSE a spécifié que les premières données montrent un accroissement du +1,3% des exportations coréennes et seul une légère réduction du -0.6% des exportations chinoises, et a été enregistrées en outre un ralentissement de baisse des importations qui sont diminuées du -4.1% en Corée et du -1.8% en Chine. À Brésil, à mai si les exportations sont légèrement augmentées du +0,9% sur le mois précédent, pendant que les importations ont marqué un fort rebond du +25,4%.






PSA Genova Pra'


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail