ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

19 avril 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 11:52 GMT+2



22 Mars 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Fedespedi, la marche anomale des locations est proportione de la décision fausse de proroger l'exemption antitrust pour shipping containerizzato

Moretto : « si la ratio de CBER est garantir un service de qualité long la supply chain maritime, aujourd'hui nous voyons comme cette même ratio soit pas acceptée dans la pratique des carrier maritimes

L'actuelle hyperbolique croissance de la performance financières des compagnies de navigation containerizzate dérivante d'une marche anomale des locations et d'une situation de monopole du marché n'est pas proportione né du cas né des circonstances, mais des choix faux accomplis depuis quelques années, en particulier de l'Union Européenne. Il l'a sousentendu Silvia Moretto, président de Fedespedi, la fédération des expéditionnaires italiens, en intervenant vendredi à la webinar du titre « une mer en Tempête » qui a été organisée de ANIMP (Association Nationale Impiantistica d'industriel adhérente à Confindustria) pour discuter avec les protagonistes - opérateurs logistiques, entreprises et compagnies de navigation - de la marche anomale des locations maritimes qui s'est vérifié à partir de la moitié du 2020 et de l'impact sur la filière impiantistica.

« La tempête parfaite qui on est abattu sur la supply chain maritime dans le 2020 - a remarqué Moretto - il arrive de loin : de l'instant où shipping des lins ils ont pu s'organiser en trois consortiums, les actuelles alliances, qu'ils ont permis de contrôler le marché côté mer - le contrôle de la traite Faire East de la part des trois alliances armatoriali globales est prochain au 100% - et le côté terre, je traverse des aquisitions sociales dans le secteur du terminalismo portuaire et des expéditions et des politiques commerciales très agressives, qui visent à éroder des parts de marché d'opérateurs que je ne suis traditionnellement pas concurrent mais clients des compagnies maritimes. Ces stratégies - il a dénoncé le président de Fedespedi - dérivent de la Consortia Block Exeption Regulation (CBER), qu'il permet shipping des lins à jouir de l'exemption aux règles antitrusts EU, qu'on ajoute à des aides de l'État et à de la taxation favorable (autour du 7%) concédée à shipping des lins et pas à tous les principaux concurrents et les opérateurs économiques le long de la filière chez eux contrôlée, qu'ils sont sujets à la taxation des standards réservée aux entreprises privées (pour les expéditionnaires sont en moyenne du 27%) ».

« Si la ratio de CBER est garantir un service de qualité le long de la supply chain maritime - il a poursuivi Moretto - aujourd'hui nous voyons comme cette même ratio soit pas acceptée dans la pratique des carrier maritimes, qui agissent comme privée company, en contrôlant la capacité de soute pour soutenir le coût des locations et en réduisant aux minima la qualité (précipitée au 34% à fin 2020, selon des données Alphaliner, sans des prévisions de reprise dans l'immédiat). Nous nous trouvons donc dans la situation paradoxale pour lequel dans l'an où il est macroscopiquement venu à manquer la prequalité de légitimité de l'exemption antitrust pour les compagnies - c'est-à-dire la qualité du service - ces dernières - il a souligné Moretto en se référant à la décision assumée de Bruxelles un an fait(du 24 Mars 2020) - on a vu proroger de la Commission Européenne telle exemption pour autres quatre ans. Ceci ne pourra pas qu'il renforce l'oligopole de shipping des lins, à discapito de tous les autres sujets de la filière jusqu'à arriver aux chargeurs, aux entreprises qu'elles produisent et donc ils importent et exportent ».

Le président de Fedespedi s'est rappellé de que « tous les opérateurs de la supply chain maritime à niveau européen - CLECAT, ESC, FEPORT - et italien - Confetra, ensemble à toutes ses associations, inclue Fedespedi - on est exprimé pour non à la prorogation de CBER et pendant le 2020 ils ont dénoncé au commissaire à la concurrence Vestager le comportement tourne exclusivement au profit de shipping des lins, à détriment de la résilience du commerce international et de la même reprise économique européenne ».

« Par semaine prochaine - il a annoncé Moretto - toutes les catégories, comprises les armateurs, ont été des convoquées de la Commission EU pour une nouvelle audition : nous espérons puisse être une occasion de dialogue ouvert et franc avec les institutions européennes. Nous nous attendons que je dialogue sur le rôle que les opérateurs de la logistique - supportés d'une action de simplification normative, digitalizzazione et infrastructurations adéquates - peuvent et doivent jouer pour Sistema Pays s'ouvre même en Italie. La logistique et la filière des transports doivent être mises au centre de l'agenda politique national et communautaire ».

« Si sur des politiques de gestion des conteneurs vides et blank sailing - il a observé encore Moretto - nous croyons que shipping des lins ils agissent pour rétablir la normalité, sur les coûts des locations nous croyons que la volonté soit cette d'imposer une nouvelle normalité avec des prix qui resteront elevés au moins pour tout le 2021 et croyons même au-delà. Évidemment un nombre toujours plus exigu de sujets qui offrent à services de transport mer aujourd'hui empêche à nous des expéditionnaires une négociation équilibrée sur le marché conteneur en termes de pouvoir contractuel. Nous pouvons toutefois - il a précisé le président de Fedespedi - trouver des solutions innovatrices qu'ils permettent de toute façon aux entreprises de rejoindre ses objectifs. Les expéditionnaires ont l'expérience, la vision, les compétences et la créativité nécessaires. Pour ceci je dis aux entreprises : chiedeteci tu ne marques pas d'un prix mais solutions, vous trouverez partenaire précieux pour vos stratégies de croissance ».

Même le vice-président de Fedespedi, d'Alessandro Pitto, a voulu mettre en relief l'important rôle que les maisons d'expédition peuvent dérouler malgré je conteste défavorable : « notre vision à 360° sur la logistique, notre expérience et la variété de solutions que nous sommes en mesure de mettre en champ nous permettent d'être plus de performanti et fiables par rapport aux exigences des entreprises dans import et export. À cas dans les Etats Unis dans la derniere année on n'a pas remarqué un accroissement de cote de marché de la part du freight forwarders, les expéditionnaires, à détriment de cote des carrier maritimes ».

En se référant aux résultats de l'exemption aux règles antitrusts pour les compagnies de navigation containerizzate, en intervenant à la webinar le directeur Coesione Territorial, Infrastructures et Transports de Confindustria, de Giuseppe Mele, a remarqué que « si la ratio de la règlement sur les consortiums, lorsque il a été introduit, était favoriser la globalisation, aujourd'hui - il a mis en évidence - nous assistons à l'effet contrarie : une inversion de cassée de la part des entreprises qui sérieusement pensent à reshoring et un raccourcissement des filières d'approvisionnement. Qui réglemente le marché - il a conclu des Pommes - doit se questionner sérieusement sur quoi il est possible faire pour interrompre cette tendance et tourner à favoriser je commerce globalisé et réduire le climat d'incertitude ».

PSA Genova Pra



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail