ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

23 octobre 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 16:50 GMT+2



28 Septembre 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Confitarma appelle au déblocage rapide des ristors aux entreprises du premier registre naval

Sisto a souligné la nécessité de soutenir avec le PNRR la flotte italienne dans le processus de transition écologique

Confitarma a exhorté le déblocage rapide des ristors aux entreprises du premier registre naval. S’adresser au gouvernement l’appréciation de l’armement pour l’insertion dans le décret-loi en conversion de la modification de l’article 89 du décret-loi 104/2020 demande de la Commission européenne, lors de l’audition informelle d’hier aux Commissions réunies Transports, postes et télécommunications et environnement, territoire et travaux publics de la Chambre des députés dans le cadre de l’examen du projet de loi C. 3278 de conversion du décret-loi no 121/2021 contenant, parmi les autres, mesures urgentes pour le secteur maritime, le directeur général de Confitarma, Luca Sisto, a précisé que l’armement a apprécié « que le gouvernement ait enfin débloqué la mise en œuvre d’une règle adoptée il y a plus d’un an pour restaurant les entreprises du transport maritime de passagers des pertes subies en raison de la non-facturation enregistrée au cours de la période plus sombre que la pandémie. Nous attendons maintenant de toute urgence - a précisé Sisto - le décret ministériel d’exécution.

« Malheureusement, a poursuivi le directeur général de la confédération armatoriale - regrette de constater que modification de l’article 88 du même décret-loi 104/2020, également commission européenne, n’a pas été insérée par le gouvernement dans la mesure convertie. L’art. 88 - a rappelé Sisto - prévoit un rafraîchissement important et urgent pour le secteur du premier registre naval. Une mesure, celle-ci, en son temps voulue par le gouvernement et refinancée deux fois, notamment avec le décret-loi n°73/2021 dit « Sostegni bis », pour soutenir les entreprises armatoriales qui assurent les services de cabotage maritime, de ravitaillement des produits nécessaires à la propulsion et à la consommation à bord des navires, ainsi qu’à de stockage et d’assistance aux plates-formes énergétiques nationales. Services qui, a souligné Sisto, ne se sont jamais arrêtés pendant la pandémie parce qu’ils sont considérés par le gouvernement lui-même comme des essentiels pour le pays ». »

« Les entreprises », a souligné le directeur général de Confitarma - ont programmé leur gestion économique en confiance sur le remboursement qui leur est attribué: il s’agit d’une attente. Par ailleurs, notamment pour certaines d’entre elles, la situation de difficultés est aggravée par la concurrence « soutenue » opérée par des entreprises étrangères. »

Se référant ensuite aux ressources du Fonds complémentaire au PNRR destinées à la transition verte du secteur maritime, Sisto a a constaté que « pour l’expédition, les objectifs de réduction des les émissions identifiées aux niveaux international et communautaire sont très ambitieux, bien qu’il en soit unanimement reconnu quel secteur « dur à a abbé ». Conformément à ces objectifs, afin de soutenir le processus de transition écologique de la flotte italienne - a rappelé le directeur général de Confitarma - le gouvernement a affecté par l’intermédiaire du Fonds complémentaire au PNRR des ressources importantes pour le renouvellement et la modernisation des navires. Nous estimons qu’il est d’une importance capitale - a précisé Sisto - que l’émanant décret ministériel de mise en œuvre qui définira les critères de délivrance de cette contribution verte prévoit, conformément au texte de la norme (décret-loi 59/2021), l’accès aux ressources à tous les navires opèrent également en dehors de l’Italie, tout en réservant une prime spécifique pour les trafics méditerranéens, afin de soutenir l’ensemble de la flotte italienne dans l’important processus de transition écologique lancé au niveau international ».

« L’objectif commun du pays », a conclu le directeur général de Confitarma - est de mettre en œuvre une transition écologique de la chaîne de transport, élément fondamentale et structurelle de notre société, sans désavantager nos entreprises engagées dans le défi quotidien des marchés internationaux et, en même temps, à poursuivre les ambitieux objectifs d’émissions prévus par l’Europe. Comment il a rappelé le président Draghi « l’Etat doit faire son aider les citoyens et les entreprises à supporter les coûts de cette transformation (green)" ».




Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail