ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

17 janvier 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 09:18 GMT+1



15 Décembre 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Le premier janvier, la Partenariat économique global, le plus grand bloc commercial du monde

Le nouvel accord de libre-échange couvrira un troisième de l’économie mondiale en termes de PIB

En janvier prochain, le Régional entrera en vigueur. Partenariat économique global (RCEP), le nouvel accord de le libre-échange pour la région Asie-Pacifique. Ce sera le plus Le plus grand bloc commercial du monde par sa taille économique basée sur au produit intérieur brut des pays participants et un impact significatif sur le commerce mondial. Ceci est mis en évidence par un étude de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et Développement (CNUCED) publié aujourd’hui, selon lequel « les dimensions économique du bloc émergent et son dynamisme commercial ils en feront un centre de gravité pour le commerce mondial.

Le nouvel accord de libre-échange couvrira un troisième de l’économie mondiale en termes de PIB et éliminera 90% tarifs entre 15 pays d’Asie de l’Est et du Pacifique et - précise l’étude - devrait augmenter les exportations 42 milliards de dollars intrarégionaux. Ils ont adhéré à l’accord Australie, Brunei Darussalam, Cambodge, Chine, Philippines, Japon, Indonésie, Laos, Malaisie, Myanmar, Nouvelle-Zélande, République de Corée, Singapour, Thaïlande et Vietnam.

L’accord comprend plusieurs domaines de coopération, avec le les concessions tarifaires en tant qu’élément central. Surtout dans le cadre du RCEP, la libéralisation des échanges sera obtenus grâce à des réductions tarifaires progressives: alors que beaucoup les tarifs seront supprimés immédiatement, d’autres seront réduits progressivement sur une période de 20 ans. Les taux qui restera en vigueur sera principalement limité aux produits spécifiques dans des secteurs stratégiques, tels que l’agriculture et l’industrie automobile, dans laquelle de nombreux membres du RCEP ont renoncé à la les engagements en matière de libéralisation des échanges.

Le commerce entre les 15 économies du bloc en 2019 valait à peu près 2,3 billions de dollars. L’étude de la CNUCED souligne que le les concessions tarifaires de l’accord pourraient conduire à une nouvelle augmentation de près de +2% des exportations intérieures de la nouvelle alliance équivalant à environ 42 milliards de colliers. Cela résulterait de la création de nouveaux échanges, étant donné que la plupart des faible stimulerait le commerce entre les États membres de près de 17 milliards, et du détournement du commerce, depuis plus de droits de douane faible au sein du RCEP redirigerait le commerce évalué à près de 25 milliards d’États qui ne font pas partie de l’accord pour ces membres du RCEP.

En outre, le rapport de la CNUCED explique que les États du RCEP devrait bénéficier à des degrés divers de l’accord, avec le des concessions tarifaires qui produiront des effets commerciaux plus importants pour les plus grandes économies du bloc, pas à cause d’asymétries négociation, mais en grande partie en raison des droits de douane qui existent déjà faible parmi de nombreux autres États membres du RCEP. Surtout Selon l’étude, le Japon bénéficierait le plus de Concessions tarifaires du RCEP, en grande partie en raison des effets de le détournement des échanges. Les exportations du pays sont attendues Les Japonais augmenteront d’environ 20 milliards de dollars, une augmentation équivalant à environ +5,5% par rapport à ses exportations vers les États du RCEP en 2019. Le rapport note également les effets des résultats positifs substantiels pour les exportations de la plupart des d’autres économies, dont l’Australie, la Chine, la République de Corée et la Nouvelle-Écosse Zélande, alors que les prévisions indiquent que les concessions Les droits de douane du RCEP pourraient finir par réduire les exportations de Cambodge, Indonésie, Philippines et Vietnam et ce serait causée principalement par les effets négatifs de commerce car certaines exportations de ces derniers sont attendues les économies seront détournées au profit des autres membres du RCEP pour cause des différences dans la taille des concessions Tarif. Le rapport de la CNUCED note toutefois que le effets négatifs globaux pour certains membres du RCEP impliquent que ces États auraient mieux fait de rester au-delà en dehors de l’accord puisque, de toute façon, des effets se seraient produits de détournement des échanges. L’étude conclut que, dans l’ensemble, ainsi, toute la région bénéficiera des concessions Tarifs RCEP.




PSA Genova Pra


Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail