ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

23 janvier 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 17:05 GMT+1



15 Décembre 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Filt Cgil et Uiltrasporti, les autorités système Les ports sont des organismes publics non économiques et doivent le rester

Le gouvernement - soulignent-ils - doit intervenir en défendant le modèle des ports italiens

Filt Cgil et Uiltrasporti ont souligné le caractère indispensable sauvegarder la forme juridique des organismes publics non économiques des autorités du système portuaire. « Le dernier en date déclarations de divers présidents des autorités du système Port sur la forme juridique qu’ils devraient prendre autorité - a expliqué le secrétaire national de la Filt Cgil, Noël Colomb - franchement, ils nous laissent stupéfaits » Se référant ensuite à la demande récemment faite par le La Commission européenne en Italie va recouvrer les impôts impayés auprès de Les ports italiens comme - selon Bruxelles - le Port System dans leur activité de collecte les redevances concessionnelles seraient des entreprises économiques soumis à l’impôt, une demande à rejeter à la place selon le même AdSP que les organismes publics ne font pas Colombo s’est demandé « pourquoi alors les présidents eux-mêmes ont fait appel à la Cour européenne pour contrer ce qui nous serait imputé par l’Union européenne » ( sur 4 Décembre 2020 et 12 et 13 Janvier 2021).

Du même avis Uiltrasporti, qui a prévenu : « nous allons soulever des barricades pour protéger le caractère public des institutions port ». « Le gouvernement - a souligné le secrétaire général du syndicat, Claudio Tarlazzi - doit intervenir défendre le modèle des ports italiens qui a a confirmé toute sa résilience même pendant la période de pandémie grâce à la validité de la loi 84/94. La loi va maintenu et mis à jour à la lumière des scénarios et des possibilités que nous avons devant nous, mais il ne doit pas être désarticulé ».

« Il n’y a aucun doute - a convenu le secrétaire National Filt Cgil - qu’il faudrait un changement de étape pour l’ensemble du port italien et par conséquent pour sa gouvernance à projeter de plus en plus vers une vision du système plutôt que de les enfermer dans une myopie de perspective gestion. Un chemin responsable de renforcer et réexaminer la même loi 84/94 mais - a convenu Colombo - sans perdre son profil important de organismes publics non économiques, engagés à sauvegarder la la régulation du marché portuaire et du bien public. Serait plutôt le cas - spécifié le représentant du Filt Cgil - d’intervenir sur les aspects liés à la comptabilité respective puis fournir un modèle qui peut avoir une double comptabilité avec l’éclaircissement simultané de tous les aspects administratifs et bureaucratiques qui limitent et étouffent encore tout le monde ces interventions et investissements en faveur du développement et rentabilité ».

Pour Tarlazzi, « les présidents des autorités portuaires qui aimeraient diriger des sociétés par actions avec un modèle corporative, il faut les arrêter parce que - a-t-il expliqué - cette logique il ne répond pas du tout à l’intérêt de l’ensemble du pays. Le Autorité portuaire pour la régularisation du marché et la promotion du développement d’activités équilibrées et conformément aux principes de la concurrence réglementée - Secrétaire général d’Uiltrasporti - ils ne doivent pas être sacrifiés au nom du profit, élément auquel ils seraient destinés inévitablement lié si la nature publiciste devait disparaître de l’institution. Une autorité du système de nature privée - tarlazzi - risquerait de subordonner notre pays à la de grandes alliances maritimes mondiales qui, à ce moment-là, ils venaient acheter des morceaux de ports et de logistique italiens et ils contrôleraient les mers et aussi la chaîne d’approvisionnement terrestre, encore plus de ce qui se passe déjà. Nous ne devons pas oublier que le les pressions inflationnistes qui affectent notre économie ne sont pas étranger à la stratégie d’expédition par le biais de l’augmentation du prix de fret maritime qui affecte le coût du produit transporté. Le Uiltrasporti à ce sujet soulèvera les barricades dans l’intérêt de la Système portuaire italien et pour défendre l’emploi et la qualité du travail qui de tout cela pourrait souffrir d’une rechute négatif ».

Pour Colombo, il est nécessaire de bloquer les échappées vers l’avant: « Nous sommes en avance sur nos délais , exhortant le Secrétaire général de la Filt Cgil - et avançons, tous ensemble, une hypothèse concrète de travaux capables de sécuriser notre modèle qui sauvegarder l’intérêt public ».

Colombo s’est également concentré sur la prochaine nomination du Président de l’Autorité du système portuaire de la mer de Sicile orientale, l’organisme qui administre les ports d’Augusta et Catane et qui est actuellement dirigé par le commissaire l’extraordinaire Alberto Chiovelli flanqué du Secrétaire Général, le capitaine du navire Attilio Montalto. Se référant à la nomination de un nouveau président de l’organisme sicilien, Colombo s’est plaint qu'« un quelles que soient ses capacités, il interrompait l’excellent travail accompli à ce jour » et a dénoncé que « le ministère de l’Infrastructure et de la Mobilité Durable continue de perpétuer des actes injustifiables qui ils déconstruisent le bon travail. « Ce serait, a-t-il poursuivi Colombo - un déjà-vu qui ne reconnaît pas et ne valorise pas les résultats obtenus mais insinuent fortement la prévalence de la logique l’équilibre politique par rapport à celui de la bonne gouvernance, les résultats et de la paix sociale. Encore un très mauvais signal pour le port de notre pays et pour toute la communauté de Catane et Augusta a besoin de rédemption et d’une gestion pragmatique capable de promouvoir la protection du tissu social et économique du territoire ».

« À l’Adsp de la mer de Sicile orientale - spécifié le Secrétaire général de la Filt Cgil - devrait être garanti les investissements et la continuité opérationnelle et managériale, les résultats récents sont absolument appréciables pour garantir un vision systémique des besoins et du potentiel de l' même communauté portuaire dans le cadre des nouvelles opportunités que nous avons devant nous en partant des ressources du PNRR. Nous espérons - conclu Colombo - une évaluation supplémentaire par le Mims neutre et donc éloigné de tout conditionnement politique et que souligne l’intérêt exclusif du territoire, à travers des choix prudent et dans la continuité des objectifs atteints ».

PSA Genova Pra
LineaMessina



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail