testata inforMARE

17 mai 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 12:08 GMT+2



11 Mai 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
FEPORT, l’installation, la gestion et la maintenance de les installations de repassage à froid doivent être supportées par les institutions Public

Pour la fédération, les exploitants de terminaux pourront les proposer sur base volontaire lorsqu’il y a un retour sur investissement

FEPORT, la fédération représentant les opérateurs de terminaux portuaires Particuliers européens, invité la commission des transports et du tourisme (TRAN) du Parlement européen à préciser clairement dans le Règlement sur l’infrastructure des carburants de remplacement (AFIR) quelle partie prenante portuaire est responsable installation de systèmes de repassage à froid dans les ports, qui permettent aux navires de se connecter au réseau électrique à terre et d’éteindre les moteurs embarqués afin de réduire des émissions importantes de gaz à effet de serre.

La fédération a souligné que lors de la mise en œuvre d’une politique ambitieux visant à l’installation de systèmes de repassage à froid est essentielles que les responsabilités financières et opérationnelles de chaque partie concernée est clairement définie. À cela FePORT a précisé que, compte tenu de la la complexité opérationnelle et le financement nécessaire pour l’installation de ces systèmes et d’autres infrastructures pour les carburants de remplacement, les administrations portuaires et la gestion portuaire, soutenue par les États membres, devrait être tenu responsable de l’installation, de la gestion et de la maintenance des ces systèmes, alors que les exploitants de terminaux peuvent offrir repassage à froid sur une base volontaire lorsqu’un retour sur investissement.

La fédération a toutefois précisé que le succès du plan l’installation de ces systèmes dépendra de l' l’implication de nombreuses parties prenantes, y compris les entreprises maritime, autorités locales, autorités portuaires et les compagnies d’électricité. Enfin, selon FEPORT, à éviter le gaspillage des ressources publiques, la législation « Fit for 55 » devrait inclure des assurances suffisantes que l’infrastructure offerte est en fait utilisé par les navires faisant escale dans les ports de l’UE.






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail