testata inforMARE

27 juin 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 10:18 GMT+2



1 Juin 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Le FMC américain estime que sur le marché du transport maritime conteneurisé il y a plus qu’assez de concurrence

Le niveau exceptionnel de la valeur du fret, selon l’agence, est le résultat de la dynamique du marché

L’enquête préliminaire de l’agence fédérale américaine Commission maritime fédérale (FMC) sur l’augmentation des tarifs les services de transport maritime conteneurisés pendant la Pandémie de COVID-19, sur les frais déraisonnables appliqués par le les transporteurs maritimes du secteur, y compris ceux imposés pour la durée excessive des arrêts de conteneurs dans les terminaux, et dysfonctionnements de la chaîne d’approvisionnement attribués aux mêmes transporteurs océanique a pris fin en faveur des transporteurs maritimes, qui de plusieurs autres parties de la chaîne d’approvisionnement, en revanche, ont été accusé d’avoir profité des circonstances déterminées par le crise sanitaire mondiale pour augmenter artificiellement la valeur de fret maritime ( sur 17 Septembre et 8 Octobre 2020).

À l’issue de la deuxième phase de l’enquête, dans le rapport publié hier par fmc, nous lisons que Rebecca F. Dye, commissaire du CGF qui a été nommé agent d’établissement des faits et qui a a dirigé l’enquête « à l’aide d’outils consolidés l’analyse antitrust est également utilisée par les agences pour le concours de nos sœurs (le ministère de la Justice et le Federal Trade Commission) - et malgré quelques idées préconçues - le marché actuel des services maritimes réguliers dans le trafic le transpacifique n’est pas concentré et les échanges transatlantiques ils ne sont concentrés que très peu ».

Et ce n’est pas tout. Selon la Commission maritime fédérale, « le la concurrence entre les transporteurs maritimes, entre les trois principales alliances et parmi les membres de chacune de ces alliances, il est soutenu. Le marché des services maritimes - souligne le rapport - reste extrêmement contestable ». De plus, Rebecca Dye a détecté que, « bien que certains tarifs pour le transport maritime, en particulier les taux au comptant, basés sur les séries chronologiques sont exceptionnellement élevés, ces tarifs sont accentués par le pandémie, suite à une augmentation inattendue et sans précédent des dépenses des consommateurs, en particulier aux États-Unis, et congestion de la chaîne d’approvisionnement, et sont le produit des forces de marché de l’offre et de la demande ».






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail