testata inforMARE

20 mai 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 13:07 GMT+2



2 Mai 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Messine (Assarmatori) : celle sur les risques pour la concurrence du décret sur les transports est une controverse capacieuse sur rien

Selon l’association, la plainte est inutile et Nocif

Pour Assarmatori il n’y aurait pas le risque, redouté par le syndicats, détérioration des conditions de concurrence dans le secteur de la logistique si le dernier projet de décret-loi sur les infrastructures et les transports. Filt Cgil et Uiltrasporti a dénoncé que le texte actuel permettrait les opérateurs internationaux doivent intervenir directement dans les activités la logistique en Italie bénéficie de conditions fiscales favorables ( sur 2 et 2 Mai 2022). Les deux syndicats n’ont pas mentionné les entreprises internationales individuelles qui pourraient en bénéficier situation, mais parmi ceux-ci évidemment il pourrait y avoir le groupe Swiss Mediterranean Shipping Company (MSC) qui est associée à Assarmatori, une organisation qui représente les armateurs italiens mais également d’autres pays exploitant une part importante de services maritimes avec les ports italiens.

« Ils sont apparus dans la presse - a noté le président de Assarmatori, Stefano Messina - nouvelles selon lesquelles une norme inclus dans le projet de décret sur les transports constituerait une aide une fiscalité importante par rapport à celle qui existe aujourd’hui en faveur de la Les armateurs italiens, de nature à mettre en danger, selon des « observateurs » non spécifiés, même les concurrence dans le secteur, attirant l’attention de l' Commission européenne. Cette approche, émise par certains acteurs politiques et syndicaux - Messine spécifié - est trompeur et suggère qu’ils sont intervenus sur ces questions liés à l’armement et aux ports qui ne sont pas en possession de l' informations nécessaires et correctes et donc sans aucune analyse technique approfondie et aussi avec une bonne dose de rhétorique.

Précisant qu’il s’agit de controverses relatives à la limitation, et certainement pas à l’extension, aux activités strictement accessoires au transport de croisiéristes et de marchandises de l' les avantages fiscaux prévus par le régime dit du Registre International, le président d’Assarmatori a souligné que « ce régime est en vigueur depuis 24 ans et la nouveauté en question est plutôt le résultat d’une décision de l' Commission européenne du 11 juin 2020 ( sur 11 Juin 2020, ndlr), qui va droit dans le sens contrairement à ce que l’on craignait. Les bénéficiaires de l’aide à l' le transport maritime - a expliqué Messina - sera en mesure d’examiner le actifs fonciers dans le revenu admissible à la prestation dans la limite de 50 %, à la demande de la Commission elle-même, afin d’uniformiser la notre régime à celui des autres États membres de l’UE. Vous ne le faites pas oubliez que le corps de l’Union a imposé à l’Italie de appliquer cette mesure d’ici janvier 2021 : le risque, par conséquent, plus qu’une « réprimande » à notre pays pour l’adoption de cette législation, le cas échéant, serait celle de l’ouverture d’une procédure d’infraction pour ne pas l’avoir encore fait après 15 mois à compter de l’expiration du terme ». « Je tiens à souligner de plus - a ajouté Messine - que ce régime est garanti uniquement aux entreprises basées en Italie: absurde et instrumental se référer à d’autres sujets ».

« Enfin - a conclu Messine - soulevez ce captieux controverse sur le néant alors que nous nous préparons enfin à mettre en place la sécurité un régime essentiel, qui aussi clair pour tous vous permet de avoir un système concurrentiel en Italie (le registre bien connu International), semble inutile et nuisible. En aval de tout cela, Assarmatori, habitué au dialogue et au travail avec le public l’administration et les partenaires politiques et sociaux continueront à travailler dans l’intérêt de la chaîne d’approvisionnement de l’économie bleue et en particulier celui des milliers d’emplois qui y travaillent étroitement liés ».






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail