ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

16 mai 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 17:39 GMT+2



26 Avril 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
ANCIP, Filt, Fit et Uilt dénoncent la tentative de fausser les règles sur des autoproduzione et les concessions portuaires

Possibles - il a annoncé l'association des compagnies portuaires - toutes les actions pour bloquer ce massacre, inclu je bloque des ports d'italiens

L'Association Nationale Compagnies Entreprises Portuaires (ANCIP) et les syndicats Filt Cgil, Fit Cisl et Uiltrasporti dénoncent que l'actuelle épreuve du Plan National de Reprise et de Résilience inclut des mesures qui menacent directement le travail portuaire et l'organisation du marché portuaire, avec une règle relative au cumule des concessions.

« J'emploie du Plan National de Reprise et de Résilience pour modifier quelques importantes règles approuvées du Parlement, parmi lequel cette concernant craint de la régulation des autoproduzione dans les ports - il a expliqué l'association des compagnies portuaires italiennes - représente un fait très grave. Une offense à l'autonomie et au pouvoir législatif du Parlement. Un coup honteux aux travailleurs des ports, aux entreprises portuaires soit des articles 16, des entreprises de débarque et embarque, aux articles 18, entreprises terminalistiche, aux articles 17 entreprises fournisseuses de travail temporaire dans les ports ».

« Il y a la volonté - il a mis en évidence encore ANCIP - de faire sauter un principe et créer une distorsion mortelle dans le marché des entreprises et du travail, en mettant en discussion une règle qui règle le travail à bord et le travail dans les ports. Les portuaires fassent les portuaires, les maritimes fassent les maritimes. Tous les travailleurs des ports italiens font appel au ministre du Travail, Orlando, et au ministre des Infrastructures et de la Mobilité Soutenables, Giovannini, pour que telle règle vienne raye du document de PNRR. Sel dans nous la curiosité dans le savoir quelle « petite main », et pour quels intérêts d'une partie, ait agi pour insérer telle indication. Sur ce point nous irons jusqu'au bout ».

« La sostenibilità beaucoup évoquée - il a conclu ANCIP - doit nécessairement transiter de la tutelle du travail et des travailleurs, chercher à s'opposer portuaires et maritimes est un fait très grave, auquel il se répondra avec dureté. En conclusion, comme ANCIP, nous déclarons à grande voix que nous sommes prêts à appuyer et soutenir les organisations syndicales dans toutes les actions qu'on retiendra plus aptes pour bloquer ce massacre, même à arriver à l'hypothèse de bloque des ports d'italiens ».

Les secrétaires généraux de Filt Cgil, de Stefano Malorgio, de Fit Cisl, de Salvatore Pellecchia et d'Uiltrasporti Claudio Tarlazzi, ont souligné que « avec un seul coup on insère deux règles qui faussent le marché réglé des ports, en rayant des décennies de règles et assainit occupation, en favorisant perte de postes de travail, précarité et aggravation des standards de la sécurité sur le travail. S'ils étaient confirmés les textes de PNRR qui circulent - ils ont précisé - on trouverait de front à une invasion de champ sur les thèmes des transports et des ports, en particulier qu'il donne le signe de comme quelqu'un confonde encore une fois les réformes du Pays avec la réduction des droits du travail, en faisant reculer les travailleurs et les travailleurs italiens par rapport à des collègues du principaux pays européens ».

« En effet - ils ont spécifié Malorgio, Pellecchia et Tarlazzi - pendant que affirme que l'Italie est projetée toujours plus dans le modèle européen se raye les récentes règles qui ont renforcé les règles sur les autoproduzione. Une offense aux milliers de travailleurs qui ont lutté pour avoir des règles certaines et incontestables sur le rôle et aux fonctions que les travailleurs des ports et du transport maritime sont appelés à respecter. Des destrutturazione grave et lourd qui frappent encore une fois le travail portuaire et ses personnes préposé avec des lourds retombées sur la sécurité, à l'avantage de quelques grands armateurs, malgré les divers bénéfices déjà reconnu lui même à travers des règles européennes ».

« En outre - ils ont remarqué les trois dirigeants syndicaux - le zérotage de la règle dont à l'alinéa 7 de l'article 18 de la loi 84/94 porte au dépassement de la défence de monopole dans les ports. Le cumule des concessions ne peut pas être craint qu'il s'affronte parmi peu somme sans quelque comparaison calcule avec les parties sociales des appels ensuite dirimere évidents à des retombées dérivant de cette ultérieure effraction. Toute celle-ci n'est pas compétitivité mais ils donnent à une partie significative de l'économie du Pays à laquelle nous sommes prêts à y opposer immédiatement avec tous les moyens à notre disposition ».




Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail