ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

25 juin 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 11:50 GMT+2



31 Mai 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Confindustria, Confetra, Assiterminal et Assologistica demandent des mesures à l'appui les terminalisti portuaires

Proposition d'amendement au décret-loi soutien-Bis

Confindustria, Confetra Assiterminal et Assologistica demandent qu'aux entreprises terminaliste portuaires italiennes, et en particulier qui actionnent dans je segmente des passagers, fortement frappées des effets de la pandémie de covid-19 sur leur activité, voient reconnus des soutiens dans le domaine des mesures dans de définition tournes y à soutenir les entreprises qui ont subi l'impact de la crise sanitaire.

Les quatre organisations se sont rappellées que « dans les 2019 les passagers et des crocieristi en Italie, première destination pour les croisières dans la Méditerranée, étaient étée presque 12 millions, qui ont voyagé sur au-delà de 150 bateaux et ont amarré 4.850 fois en 39 ports et ville crocieristiche. Dans le 2020 - ils ont mis en évidence Confindustria, Confetra, Assiterminal et Assologistica - ce secteur on est complètement bloqué et dans le 2021 il n'est pas encore réparti, avec des prévisions qui renvoient maintenant au 2022 la reprise. Une perte de 925 millions d'euro l'an comprenant les chiffres d'affaires de toutes les entreprises terminalistiche qu'ils gèrent terminal, stations maritimes et services accessoires et que depuis quelques années ils avaient investi 460 millions en dragages, réfections de tu accostes et des stations maritimes, nouvelles liaisons et services de transport, de Messine à La Spezia, de Gênes à Savona, à Tarente, à Salerno, à Ravenne, à Palerme ».

« Manqué du changement de scènario dans le 2021 et je cumule déjà de 14 mois d'inactivité et de zérotage des chiffres d'affaires - ils ont remarqué Confindustria, Confetra, Assiterminal et Assologistica - ils posent clairement l'exigence de réduire le paiement des entreprises terminalistiche de centaines de millions l'an de loyers concessori à l'État, pour limiter le risque de fermeture auquel beaucoup d'eux elles sont exposées et les inévitables répercussions négatives en termes d'occupation directe et poussée sur le territoire dans lequel ils actionnent ».

Pour Confindustria, Confetra, Assiterminal et Assologistica « vont absolument adoptées des solutions pour alléger dans cette phase les coûts des entreprises et qu'il concerne tous le terminal portuaires italiens, en particulier le terminal croisières et passagers et les entreprises de travail temporaire, avec des mesures particulières de soutien comme ces adoptées pour le transport ferroviaire, aérien, maritime et, même, des ormeggiatori. Il s'agit d'entreprises à capital privé - ils se sont rappellés - qu'ils actionnent en « concession » de l'État, pour lequel de la question de la réduction des loyers dans cette phase de crise n'est pas plus rinviabile ! ».

Au fin de soutenir ces entreprises Confindustria, Confetra, Assiterminal et Assologistica ils ont proposé l'approbation du suivant amendement en demandant au Parlement d'en faire chargé en séance de conversion du décret-loi soutien-Bis et au gouvernement d'en soutenir l'approbation.


Proposition Amendement art.73 dl 73/2021

À l'art. 73 du décret-loi n. 73/2021, après l'alinéa 6, sont ajoutés les suivants alinéas 6bis et 6 ter

« 6bis. À l'art. 199 du décret-loi 19 mai 2020, n. 34 converti de la loi 17 Juillet 2020 n. 77, est ajoutés le suivant alinéa « 8bis. Les éventuelles ressources restantes dont au lett. à) de l'alinéa 7, vous n'assignez pas avec le décret dont à la première période de l'alinéa 8, ils sont destinés aux entreprises dont à l'article 36 de code de navigation, aux articles 16, 17 et 18 de la loi 28 janvier 1994, n. de 84 ainsi que aux entreprises concessionaires pour la gestion de stations maritimes et services de support à des passagers, à titre d'indemnité pour réduites des prestations rendues de dites des sociétés conséquentes à la réduction des volumes de trafic du 1° janvier 2021 au 31 Juillet 2021, par rapport aux correspondants mois de l'an 2019. »
« 6 ter. Les mesures prévues des lettres à) et b) de l'art. 199, de co.1 du décret-loi 19 mai 2020, n. 34 converti de la loi 17 Juillet 2020 n. 77 sont prorogés pour l'an 2021, en se référant pour la lettre à) à la réduction du chiffre d'affaires dans la période comprise du 1° janvier 2021 au 31 Juillet 2021 respecte à analogue période de l'an 2019 »

Relation explicative

6bis. L'alinéa 7 de l'art. 199 du d.l n. 34/2020, converti de la loi 17 Juillet 2020 n. 77, prévoit l'allocation d'euro 26 millions d'euro assignées à compenser les réductions de chiffre d'affaires des entreprises dont à l'article 36 de code de navigation, aux articles 16, 17 et 18 de la loi 28 janvier 1994, n. de 84 ainsi que aux entreprises concessionaires pour la gestion de stations maritimes et services de support à des passagers qui avaient eu une réduction de chiffre d'affaires conséquent à la réduction de volumes de trafic pour le 2020.
Les relatives ressources restent, cependant en grande partie vous rendez inutile.
En outre, persister de l'émergence pour l'an 2021 a montré l'exigence de prévoir des ultérieures ressources de compensation pour le secteur dans lequel ils actionnent les entreprises dont sur.
Par conséquent, la règle autorise l'administration à disposer des ressources résiduelles n'utilisez pas aux sens de l'alinéa 7 de l'art. 199 de d.l. 34/2020, en faveur des entreprises qu'elles ont subies une réduction de prestations rendues conséquentes à je baisse de trafic.

6 ter. Étant persister des effets pandémiques sur les trafics maritimes, particulièrement pour quant aux trafics des crocieristici et des passagers, dans lesquels il reste un presque zérotage des chiffres d'affaires, on propose de proroger la mesure de la réduction, jusqu'au zérotage, de importe des loyers des concessori, ainsi comme les mesures en faveur des sujets fournisseurs de travail temporaire portuaire, statuite de l'art.199 d.l. 34/2020.

Toutes les deux les demandes ne comportent pas de charges additionnelles à chargement des finances de l'État.

Salerno Container Terminal



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail