ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

13 juin 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 18:32 GMT+2



11 Juin 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
L’ANAMA et l’ALSEA demandent de ne pas cesser de renforcer de la ville cargo de l’aéroport de Milan Malpensa

Schiavoni: il faut permettre l’extension de l’escale pour les marchandises, bien sûr dans le respect des règles et du territoire environnant

L’ANAMA, l’Association nationale des agents de fret aérien affiliée à Fedespedi, et l’Alsea, l’Association Lombarda Spedizionieri et transporteurs routiers, ont invité les institutions locales et nationales à faire attention à la nécessité de ne pas interrompre le processus de développement des activités de fret de l’aéroport de Milan Malpensa. Se référant à la demande des derniers jours de l’ENAC de suspendre la procédure d’évaluation d’impact Environnementale (EIE) du projet « Aéroport de Milan Malpensa - Plan directeur aéroportuaire 2035 », rendu nécessaire pour préparer la documentation complémentaire demandée par la Commission du Ministère de la transition écologique, les deux associations ont souligné que le projet est essentiel à la croissance du première escale cargo italienne. Le plan de développement de l’aéroport de Milano Malpensa, mis au point par SEA, prévoit en effet l’élargissement au sud du grand aéroport qui se trouve entre Milan et Varese et, entre les objectifs, a le doublement de l’actuelle ville de fret.

« Bien que par voie aérienne seulement 2 % de la quantité totale de marchandises exportées hors UE d’Italie - a rappelé le président de l’ANAMA, Alessandro Albertini - cette représente en valeur plus de 25% du total. Dans un pays qui doit à l’exportation plus de 30% de son PIB, émerge clairement que si l’on veut faire croître le pays, il faut miser sur le cargo avion. Le secteur aérien, par nature utilisé par les excellences italiennes et des produits à plus grande valeur ajoutée, est donc un domaine sur lequel viser fortement, comme c’est le cas dans les autres pays ayant une grande vocation à l’exportation, comme l’Allemagne et France ».

Pour sa part Betty Schiavoni, présidente d’Alsea et vice-président de Fedespedi délégué aux Territoires, a rappelé que, « depuis sa création, il n’y a pas d’espaces à Malpensa et entrepôts pour entreprises d’expédition et de logistique avec la par conséquent, le pôle logistique de l’aéroport de Varesino est encore dans la commune de Segrate. Cela, a-t-il expliqué, implique que pour livrer et récupérer les marchandises de l’aéroport les véhicules doivent parcourir 70 kilomètres - aller-retour - en routes parmi les plus battues d’Italie, avec les dommages qui en sur l’environnement, la congestion routière, le risque de accidents avec des dommages aux personnes et aux marchandises. On insiste tellement, et à juste titre, sur la durabilité environnementale, y compris en ce qui concerne au développement de Malpensa. Si nous nous soucions de l’environnement - a souligné Schiavoni - il faut permettre l’élargissement du escale pour les marchandises, bien sûr dans le respect des règles et du territoire environnant ».

Albertini et Schiavoni ont conclu en soulignant que pour permettre le développement et, ensemble, la durabilité du secteur, « il faut d’abord investir dans des structures telles que celles prévues par le plan directeur 2035 de l’aéroport de Malpensa, en afin que l’aéroport et le pôle logistique puissent se développer dans la même zone ».

Salerno Container Terminal



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail