testata inforMARE

28 juin 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 08:48 GMT+2



22 Juin 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Une plus grande autonomie administrative et financière, parmi les demandes des autorités portuaires italiennes

Giampieri: il est nécessaire de donner des réponses rapides à les besoins de l’entreprise;

« Les ports italiens ont augmenté du trafic en 2021, et en 2022, le premier trimestre a montré un données en croissance stable, même si les effets globaux de la La guerre russo-ukrainienne, nous commençons maintenant à en rendre compte avec le variable de la grande incertitude déterminée par la durée réelle que ce conflit aura. C’est ce qu’a déclaré le Président de l’Association des ports italiens (Assoporti), Rodolfo Giampieri, dans son rapport à l’assemblée de l’organisation tenue aujourd’hui à Rome qui a commencé par tracer une image du scénario actuel.

« Bien sûr, c’est - a poursuivi Giampieri - que nous sommes là face à une réalité qui avait probablement été Sous-estimé. La relocalisation des activités a créé, dans les moments les plus intenses et les plus difficiles, les problèmes dans l’approvisionnement de certaines matières premières et cela a a amené les entreprises à réévaluer leurs choix commerciaux précédent, créant le phénomène que nous appelons le quasi-shoring et re-shoring (je préfère dire; le raccourcissement de la chaîne logistique). La Méditerranée est de retour au centre des routes et, dans cette perspective, l’Italie devient stratégique, à la fois par le destin géographique que pour la capacité de réaction. Pour cette raison, aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin de vision et de courage dans les choix à faire effectuer pour profiter des opportunités que vous rencontrez créer ».

Le président de l’Assoporti s’est également concentré sur le thème imposition des autorités portuaires italiennes imposée par l’UE ( sur 4 décembre 2020). « Comme on le sait - a rappelé Giampiero - le AdSP coordonné par Assoporti, ont déposé un recours contre le décision de la Commission européenne relative à la taxation des activités dans les ports, considérées comme des activités de la nature économique. À ce sujet, je ne veux pas entrer dans la technicité juridique, mais je voudrais dire que l’Assoporti est convaincant dans première ligne avec tous les AdSP, en espérant qu’une solution sera trouvée qui tient compte des particularités du secteur, et qui évite affaiblir un secteur stratégique de la logistique italienne moderne ».

Giampieri est ensuite revenu sur la demande d’un autonomie des autorités portuaires : « chaque jour - a-t-il souligné - les AdSP sont à l’avant-garde, en une administration active, opérant dans un changement rapide. Nous devons donner des réponses, faciliter les relations et investissements et application de la loi, le tout dans le but de créer les meilleures conditions pour la croissance économique du pays. Et c’est pour cette raison, il conviendrait de redécouvrir une valeur fondamentale, principe fondateur des autorités portuaires avant, de l’AdSP maintenant : une plus grande autonomie administrative et une plus grande autonomie financier pour donner des réponses rapides aux besoins de entreprises ».

Le président a également parlé des fonds destinés aux ports dans le cadre de la du Plan national pour la relance et la résilience : « en faveur de ports, logistique et transport maritime - il a précisé - entre le PNRR et le Fonds complémentaire, environ quatre milliards sont prévus pour les interventions visant à moderniser et à renforcer l' l’infrastructure, la mise en œuvre du Plan national pour le froid repassage, efficacité énergétique et faciliter l’intermodalité avec la construction du dernier kilomètre chemin de fer. Tout cela nous donne de l’espoir parce que nous voyons ces investissements et les objectifs qui en font partie en tant que héritage (héritage dirait les Britanniques) pour les générations futures ».






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail