ShipStore web site ShipStore advertising
testata inforMARE
ShipStore web site ShipStore advertising

13 juin 2021 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 18:44 GMT+2



12 Mai 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
En mettant en évidence que le marché pas règle tout seul, CLECAT renouvelle l'exhortation à l'EU pour qu'enquête sur les dévelopements de shipping containerizzato

À l'occasion de la Maritime Tribune - il a dénoncé l'association - la Commission Europe est restée en modalité « écoute »

CLECAT, l'association européenne qui représente les maisons d'expédition et les entreprises des secteurs tu transportes, de la logistique et des services douaniers, il est satisfait de hésite de la Maritime Tribune organisée des Directions pour la Concurrence et pour les Transports de la Commission Européenne qui s'est tenue les derniers jours pour discuter des dévelopements du secteur du transport maritime containerizzato. Moins satisfaite, au contraire nullement, il est cependant pour la mode avec laquelle la question est affrontée de la même Commission Europe que à l'occasion de telle comparaison - il a protesté CLECAT, « est restée en modalité « écoute » ».

Selon CLECAT, il est par contre joint l'instant de définir pour ce secteur une efficace politique sur la concurrence et, donc, pour l'association il serait nécessaire que la Commission abandonnait son rôle de pure observatrice et plutôt entamait une enquête sérieuse sur les dévelopements en acte dans le secteur. Si, en effet, l'association a accueilli avec faveur l'initiative de la Tribune puisque - a expliqué CLECAT - « il est essentiel que les autorités garantes de la concurrence et des transports on engage à tenir sous contrôle les conséquences des particulière bénéfices concédés à l'industrie de shipping, en particulier pendant une période de turbulence du marché sans précédents », toutefois a déploré le fait qui Commission Européenne emploie trop temps pour évaluer la situation, temps - a accusé l'association - exploité des vecteurs maritimes pour mettre à point leurs stratégies de gestion de la capacité de soute et de définition des locations.

CLECAT a en outre recriminato que dans un instant où les compagnies de navigation containerizzate enregistrent utiles jamais ainsi elevés avant heure, entretemps - il a dénoncé l'association en les référant à la Règlement EU d'exemption pour catégorie pour les consortiums parmi des compagnies qui actionnent dans ce secteur - ils continuent à faire des pressions sur les principales autorités nationales et internationaux pour assurer que soit maintenu leur status spécial. En particulier, CLECAT critique le fait que « les compagnies de navigation bénéficient d'un régime fiscal considérablement favorable par rapport aux autres opérateurs de la supply chain logistique. L'analyse de l'International Transport Tribune - il a expliqué l'association - exposition que les aliquotes fiscales effectives à chargement d'expéditionnaires, opérateurs logistiques et terminalisti portuaires sont de deux à trois fois plus élevées par rapport à cette de l'entier secteur de shipping. L'aliquote effective de l'impôt sur les sociétés de shipping est du 7% - il a mis en évidence CLECAT - pendant que pour les expéditionnaires il est du 27% ».

En outre l'association a souligné que les lignes guide européennes sur les aides de l'État « permettent aux vecteurs de bénéficier d'un traitement fiscal préférentiel relativement aux services auxiliaires, comme les activités de movimentazione des marchandises et autres services qui sont fournis même des opérateurs de services logistiques, avec conséquente distorsion de la concurrence dans le secteur de la logistique. Récemment - il s'est rappellé CLECAT - nous avons même assisté à une ouverte exhortation de la part d'associations d'armateurs, comme allemande VDR, pour l'inclusion des services door-to-door dans leurs régimes nationaux des tonnage tax. Cela - il a observé l'association - pas seulement distordrait la concurrence, mais il offrirait même des incitations à les plus carrier haulage, le transport door-to-door par le vecteur maritime, plutôt que à la merchant haulage (le transport terrestre réalisé de exportateur/chargeur, ndr) et pour la couverture des services pas maritimes de la part des régimes d'impôt sur le tonnage. L'attribution d'aides de l'État aux structures verticalement complétées des vecteurs maritimes - il a mis en évidence CLECAT - offre aux vecteurs un substantiel avantage compétitif par rapport aux expéditionnaires ».

Enfin, en second lieu CLECAT, la Règlement d'exemption pour catégorie détermine un troisième et plus sérieux problème « en permettant aux compagnies de navigation d'échanger des informations et des données au fin de rivaliser en matière de services terrestres avec le secteur des expéditions, ce dernier empêché à faire confiance sur des analogues protections. La Commission Européenne - il s'est rappellé de l'association - a concédé aux compagnies de ligne containerizzate autres quatre ans d'exemption de le sien lis sur la concurrence dans le domaine du Block Exemption Regulation(du 24 Mars 2020, ndr), sur la base dont les compagnies de navigation containerizzate sont autorisées à partager des données opérationnelles et à former des alliances maritimes qui sont parfaitement en mesure de gérer de la capacité ».

En observant que « évidemment le marché ne résoudra pas ce qui l'inaction de la Commission Européenne a causé », CLECAT a invité les politiciens des États de l'EU « à examiner avec attention la situation actuelle en considération de la dépendance de commerce européen des services globaux de transport maritime containerizzato ».

Salerno Container Terminal



Rechercher des hôtels
Destination
Date d'arrivée
Date de départ








Index Première Page Nouvelles

- Piazza Matteotti 1/3 - 16123 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail