testata inforMARE

17 aot 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 02:54 GMT+2



17 Décembre 2021

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
CLECAT, dès le premier janvier l’impact du Brexit pourrait aggraver

L’association souligne la nécessité d’éviter nouveaux retards dans la mise en œuvre du modèle d’exploitation frontalier

Au cours de la dernière année et demie, les effets de la pandémie de Covid-19 sur la mobilité ont été au cœur des préoccupations des entreprises de logistique européennes dépassant celles de conséquences du Brexit, sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne qui, d’autre part, est devenu effectif avant la propagation de la crise sanitaire sur le Vieux Continent. Malgré l’alarme pour le la propagation des infections est loin d’être diminuée, revient à se réveiller L’impact de l’abandon de l’UE par Londres, une retraite loin d’être anglophone.

Se rappeler que la portée du Brexit n’est pas pour rien n’était vendu aujourd’hui le CLECAT, l’association European Of Logistics and Transport Companies, qui a rappelé qui n’était toujours pas au courant que janvier prochain, dans seulement deux semaines, les marchandises seront transportées entre l’UE et le Royaume-Uni United sera soumis à des contrôles douaniers complets et l’association craint que l’année prochaine elle n’ouvre le chaos opérationnel

Notant que ce n’est que mercredi que le gouvernement britannique a a annoncé un nouveau report des contrôles post-Brexit aux frontières des marchandises transportées par l’Irlande et au Gran Brittany, CLECAT a noté que les retards continus dans le processus prise de décision et report de l’introduction progressive de la frontière Le modèle d’exploitation détermine l’instabilité et l’incertitude dans le Commerce.

En plus de critiquer la lenteur du processus décisionnel de l' CLECAT s’est plaint que les transporteurs et non seulement les petits commerçants ne sont pas encore prêts à s’adapter à la de nouvelles exigences en vigueur à partir du 1er janvier 2022, et en fait de nombreuses ils essaient toujours de s’adapter aux changements qui se sont produits un an plus tôt. L’association a donc souligné que, pour éviter une confusion supplémentaire, malgré l’impréparation, est de la part de l' secteur public qui devrait être évité par le secteur privé d’autres retards dans la mise en œuvre du modèle d’exploitation frontalier. L’alternative, semble-t-il, est de croiser les doigts.

ADSP Tirreno Centrale
PSA Genova Pra





Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail