testata inforMARE

26 mai 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 15:38 GMT+2



19 Avril 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les tensions politiques en Libye perturbent la production de pétrole et gaz

Arrêt de la production dans les champs pétrolifères d’Al-Sharara et Al-Feel et arrêtez l’activité au port pétrolier de Zueitina

Les tensions politiques en Libye ont un impact dévastateur sur la production nationale de pétrole et de gaz, avec le National Oil Corporation (NOC) qui ce week-end a déclaré l’état de force majeure pour la cessation forcée la production des champs pétrolifères d’Al-Sharara et d’Al-Feel, et l’arrêt de la production à l’usine de gazéification portuaire de Zueitina ainsi que de l’activité dans le même port Huile de Zueitina. Annonce de la résiliation de ces activité, la compagnie pétrolière libyenne spécifiée qu’ils ne sont plus en mesure de respecter leurs obligations contrats relatifs aux livraisons de pétrole et averti que cela aura des effets négatifs sur le secteur pétrolier et l’énergie et l’économie libyenne en général.

La National Oil Corporation a annoncé que samedi soir, un groupe d’individus entrés dans le champ d’Al-Feel, un champ détenu à 33,3 % par l’italien Eni, empêcher les travailleurs de poursuivre la production, ce qui est le dimanche a complètement cessé, ce qui a empêché le CNP de se conformer à la ses obligations contractuelles. Le dimanche, en outre, l’entreprise le pétrole a annoncé la fermeture de la production de pétrole brut et de gaz dans plusieurs champs, précisé que « le National Oil Corporation - a expliqué le président du CNO, Mustafa Sanalla - est tenu de déclarer, jusqu’à nouvel ordre, un état de force majeure dans le port pétrolier de Zueitina, y compris tous les les dépôts et les stations de production associés à ce port et les structures maritimes ». Sanalla a souligné la nécessité pour éviter que les conflits politiques qui ont lieu dans le pays aient un impact sur le secteur pétrolier, afin d’assurer le flux de pétrole vers les marchés mondiaux profitant du boom actuel des prix, « ceci - a-t-il précisé - dans le but de promouvoir le pays et réparer ce qui a été détruit par les guerres ».

Appel qui, pour le moment, est tombé dans l’oreille d’un sourd depuis juste quelques heures plus tard, le CNO a été contraint de fermer progressivement aussi la production au champ pétrolifère de Al-Sharara, déclarant également dans ce cas l’état de force plus grand, comme - la société libyenne a annoncé - un groupe de les individus font pression sur les travailleurs pour qu’ils la production devrait être arrêtée.

ADSP Tirreno Centrale
PSA Genova Pra





Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail