testata inforMARE

20 mai 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 11:56 GMT+2



13 Mai 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Au cours du premier trimestre de cette année, le trafic dans le port de Ravenne a progressé de +15,5%

Jusqu’à présent, l’impact du conflit en Ukraine sur les volumes a été faible animé par l’aéroport italien

Aussi en mars 2022, ainsi que consécutivement pour l’instant 13 mois, le trafic de marchandises animé par le port de Ravenne a a enregistré une croissance de 2,36 millions tonnes, avec une augmentation de +11,0% par rapport au même mois de l’année dernière.

Au cours des trois premiers mois de 2022, le port d’escale a animé un total de 6,72 millions de tonnes, soit une augmentation de la +15,5% par rapport au premier trimestre de l’année dernière, dont 5,88 millions tonnes de cargaisons à l’atterrissage (+20,3%) et 844 mille tonnes embarquement (-9,4 %). Le nombre total de marchandises diverses était de 2,84 millions de tonnes (+20,3%), dont 1,77 million de tonnes de marchandises conventionnelles (+24,8%), 611 mille tonnes de marchandises conteneurisées (+5,0 %) fabriquées avec une manutention de paires de conteneurs à 56 mille EVP (+5,2%) et 456 mille tonnes de matériel roulant (+27,6%). Dans le secteur du vrac liquide, ils ont été traités 1,11 million de tonnes (+8,9%), dont 531 milliers de tonnes de produits pétroliers (-12,7%) et 583 milliers de tonnes d’autres cargaisons (+40,7%). Le vrac solide a totalisé 2,77 millions tonnes (+13,7 %).

A l’occasion de la présentation de la tendance du trafic de la premier trimestre de cette année, l’Administration du système portuaire de la mer Adriatique centre-nord a fait le point sur le conséquences du conflit causé par l’invasion de l’Ukraine par partie de la Russie sur l’activité du port de Ravenne. L’institution a annoncé qu’en 2021 le trafic de l’aéroport de Ravenne avec le Les pays de la mer Noire ont atteint 4,3 millions de tonnes (16% du trafic total), dont trois millions de tonnes avec Ukraine et 775 mille tonnes avec la Russie.

L’autorité a précisé que, du point de vue de l' catégories de produits concernées, en 2021 trafic à destination et en provenance Les pays de la mer Noire ont impliqué deux millions de tonnes de matériaux d’abord pour la céramique du district de Sassuolo, 1,3 million tonnes de produits agroalimentaires (céréales, huiles végétales, denrées alimentaires et aliments pour animaux), environ 250 000 tonnes d’engrais et environ 140 mille tonnes de combustibles minéraux.

En 2021, 446 sont arrivés dans le port de Ravenne en provenance de la mer Noire navires (16,5 % du total des contacts dans le port), dont 200 navires ils concernent le commerce avec l’Ukraine et 162 navires avec la Russie.

Au premier trimestre 2022 trafic avec les pays de la mer Nero s’est élevé à 1 144 672 tonnes (17% du chiffre total), dont 606 504 tonnes avec l’Ukraine et 274 397 tonnes avec la Russie. Au cours de la même période, les navires à destination et en provenance de l' La mer Noire était 107 (16,6% du total des touchés), dont 41 pour le commerce avec l’Ukraine et 42 pour le commerce avec la Russie.

L’AdSP a constaté que le premier trimestre se négocie de cette année, ils n’écartent pas complètement les effets de la guerre en cours, avec des indicateurs de trafic à destination et en provenance de la mer Noire, en termes de nombre de navires et de tonnes, qui correspondent à la moyenne de 2021.

L’autorité portuaire a rappelé que le mois dernier l’Union européenne a lancé un cinquième ensemble de sanctions contre la Russie sur la base de aux navires battant pavillon russe et aux navires exploités par Les opérateurs russes sont interdits depuis le 16 avril l’accès aux ports de l’UE et qui, par dérogation à cette interdiction, les autorités compétentes peuvent autoriser l’accès à un port UE dans le cas des navires transportant des produits agricoles et aliments, engrais, produits médico-pharmaceutiques, aides les produits humanitaires et énergétiques (gaz naturel, pétrole et dérivés), titane, aluminium, nickel, palladium, minerais de fer et certains produits chimiques et ferreux. La dérogation - il a également rappelé l’AdSP - concerne également le charbon et d’autres combustibles fossiles solides, mais dans ce cas seulement jusqu’au 10 août prochain.

L’Administration du système portuaire a expliqué que, dans la mesure où concerne les effets potentiels de ces sanctions sur le port de Ravenne, 30 navires volants sont amarrés en avril 2022 Drapeau russe, dont le dernier le 4 avril. Prendre comme référence toute l’année 2021, les navires battant pavillon russe sont arrivés étaient 89 sur un total de 2 702 (3,3 %), pour 384 791 tonnes (1,4 %) sur le trafic total du port). Sur ces 89 navires, 81 (pour 336 586) tonnes, 1,2 % du trafic total du port) se réfèrent à catégories de produits exemptées de l’interdiction (engrais, carburants) minéraux, produits agricoles et animaux, denrées alimentaires/aliments pour animaux/ pétrole) et seulement les huit navires restants (pour 48 205 tonnes, le 0,2 % du trafic total du port) concernent les catégories concernées des sanctions (minéraux bruts, produits manufacturés, matières provenant de construction, produits chimiques et produits métallurgiques).

L’administration portuaire a également souligné que, malgré l’escalade de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, en mars 2022 le Le port de Ravenne a non seulement consolidé le trafic atteint, mais il est a augmenté dans pratiquement tous les secteurs, tous deux par catégorie marchandise que pour les méthodes de conditionnement, dans une tendance positif de 13 mois de croissance constante (à partir de mars 2021) qui - a annoncé l’institution - elle semble destinée à ralentir en avril, si le premières estimations sur la manutention au cours du mois, formulées à la clôture des commandes sur le système de la communauté portuaire seront confirmées. Le taux de croissance consolidés au premier trimestre de cette année - l’AdSP l’a précisé - ils devraient, en fait, être érodés par rapport au résultat d’avril, en baisse de -17,6 % par rapport à la même mois de 2021 et -16,2% par rapport à celui de 2019. Considéré par conséquent, cette contribution négative marginale qui est affectée dans un manque important de trafic avec les ports de la mer Noire ‐ annoncé l’autorité - le premier trimestre de 2022 devrait clôture avec un mouvement total de près de 8,7 millions tonnes, en hausse d’environ +6,0% par rapport à 2021 et en baisse de -0,5% par rapport aux quatre premiers mois de 2019. D’autant plus catégories de produits importantes, en fait - clarifié l’AdSP - devrait enregistrer un solde négatif assez marqué par rapport à au premier trimestre de 2021 et 2019 et aux produits qui perdraient plus sont juste ceux qui viennent de l' les zones touchées par les opérations de guerre, c’est-à-dire les matériaux provenant de la construction (‐12,5 % par rapport à 2021 et ‐2,0 % par rapport à 2019) et engrais (‐35,7 % en 2021 et ‐27 % en 2019). Positif au lieu de cela, l’estimation sur la tendance du premier trimestre de 2022 de remorques et conteneurs.








Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail