testata inforMARE

3 juillet 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 23:50 GMT+2



23 Mai 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
L’OMC signale un ralentissement du commerce mondial qui pourrait s’intensifier si le conflit en Ukraine et en confinement en Chine

Parmi les indicateurs constitutifs du Baromètre du commerce des biens, celle du transport maritime conteneurisé est la seule bien en dessous de la valeur de référence

Le commerce mondial est en croissance, mais il y a une tendance le ralentissement des échanges. C’est ce que rapporte la dernière enquête de l' Baromètre du commerce des biens, l’indice prévisionnel de la tendance du commerce global conçu par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui est composé d’indicateurs en temps réel où l’indice 100 indique un croissance en ligne avec la tendance à moyen terme, valeurs plus élevées suggérer une croissance supérieure à cette tendance et des valeurs plus faibles au contraire. C’est le cas de la dernière enquête barométrique présenté aujourd’hui par l’OMC qui donne une lecture de 99.0, pour annoncer un ralentissement du commerce mondial qui l’Organisation mondiale du commerce attribue le conflit en L’Ukraine et les récents confinements en Chine en raison de la pandémie de Covid-19.

C’est une lecture - a noté l’OMC - qui redimensionne le l’optimisme antérieur suscité par celui réalisé en février qui a suggéré l’approximation possible du commerce à un en vue d’une croissance plus soutenue de la dans un avenir proche. Fin février, cependant, le début de la guerre en Ukraine - a noté l’OMC - a provoqué de fortes augmentations de les prix des aliments et de l’énergie qui ont tendance à baisser les revenus réels et réduire la croissance économique. Scénario qui est État aggravé par l’imposition en Chine de confinements stricts pour s’attaquer à la crise sanitaire et qui ont encore pesé sur la le commerce et la production.

L’Organisation mondiale du commerce a précisé que l’indicateur de baromètre aurait pu être placé au-dessus de la valeur 100 si certains des indices des composantes n’avaient pas diminué en mars et en avril dernier. L’organisation a précisé qu’en fait, le la plupart des indices qui composent l’indice global afficher des valeurs proches ou supérieures à la valeur de référence : exemple ceux des commandes à l’exportation (101.2), de produits automobile (101,5), transport aérien (99,9), composants l’électronique (103,8) et les matières premières (99,5), alors que seulement transport maritime conteneurisé, avec un indice de 99,5, continue de se classer bien en deçà de l’indicateur de référence.

L’OMC a averti que si la crise ukrainienne et les blocus en Chine persisteront, leur impact pourrait être encore plus important évident à la lecture suivante du baromètre. Rappelant qu’en avril, il avait formulé une prévision de croissance de +3,0% du volume du commerce mondial en 2022, en par rapport à la croissance de +4,7% attendue en octobre dernier, le L’OMC a précisé que la lecture actuelle du Baromètre du commerce des marchandises est la suivante : conforme à la projection d’avril, bien qu’à l’heure actuelle, le les prévisions sont moins certaines et doivent donc être prises avec le prudence requise.






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail