testata inforMARE

30 juin 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:08 GMT+2



31 Mai 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
L'UE interdit les importations de pétrole russe, mais pas son transport sur les navires de l'UE

Exemption temporaire pour les importations de pétrole brut par oléoducs

Cette nuit, le Conseil européen a approuvé le sixième paquet de sanctions contre la Russie, qui prévoit également un embargo sur les importations de pétrole brut et de produits pétroliers de la Russie dans les pays de l'Union européenne. Une dérogation temporaire à une telle interdiction a été décidée pour les importations de pétrole brut par oléoducs, qui touchent principalement les pays de l'Est de l'UE.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré que les sanctions auraient un impact immédiat sur 75% des importations de pétrole de la Russie et que, d'ici la fin de l'année, cette interdiction affecterait 90% de ces importations. Les importations.

Le sixième paquet n'interdit pas aux armateurs européens de transporter du pétrole russe vers des pays tiers, imposé par l'association de la Chambre internationale d'expédition (ICS), qui aurait eu un impact accru. Négatif sur l'activité des transporteurs maritimes ( De la 27 mai 2022). Cet échec sera sans doute fortement critiqué par le gouvernement ukrainien qui, ces derniers jours, a souligné l'importance d'interdire le transport du pétrole russe sur les navires battant pavillon de l'UE, comme-selon Kiev- La Russie serait en mesure de contourner ces sanctions, tandis que le blocus de ces transports sur les navires de l'UE aurait un impact immédiat sur la capacité de la Russie à exporter son pétrole brut.






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail