testata inforMARE

7 aot 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 21:30 GMT+2



12 Juillet 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Les actes de piraterie contre les navires diminuent encore fortement

Au cours des six premiers mois de cette année, 58 ont été vérifiés (-15%) et au deuxième trimestre seulement, 21 (-30%)

Jamais si peu au cours des dernières décennies, du moins depuis la première mi-1994 lors de la notification de actes de piraterie contre des navires au Bureau maritime international (IMB) de la Chambre de commerce internationale (CCI). Le nombre minimum a été réalisé au cours du premier semestre de cette année, dans lesquels seulement 58 accidents se sont produits, comparativement à 68 dans le les six premiers mois de 2021. Particulièrement cohérent était la réduction du nombre d’accidents survenus au cours du seul deuxième trimestre de 2022, une période au cours de laquelle 21 actes de le piratage contre 30 au cours de la période avril-juin de l’année dernière.

L’IMB a annoncé qu’au cours des six premiers mois de 2022, ils étaient a enregistré 55 arraisonnements de navires (61 au cours de la première moitié de la 2021), deux tentatives d’attaque (4) et un navire ont été détourné (1). En ce qui concerne les conséquences de ces actes criminel sur les membres des équipages des navires, si dans le premier six mois de cette année, il n’y a pas eu d’enlèvements de marins, tandis que 50 avaient été enlevés au cours de la première moitié de 2021; cependant, 23 ont été pris en otage, comparativement à trois au cours des six premiers mois de l’année dernière, et cinq étaient sous réserve de menaces (3).

Sur les 58 accidents au total, 12 se sont produits dans le golfe de Guinée. La région continue d’être particulièrement à risque du détroit de Singapour où d’autres ont été enregistrés de 25 % de tous les incidents, les pirates parvenant à monter à bord des navires lors des 16 accidents Signalé. Dans les eaux de l’archipel indonésien, il y a eu une légère augmentation des accidents, dont sept se sont produits au cours de la première six mois de 2022 contre cinq au cours de la même période de l’année dernière. L’IMB a également précisé que si dans la première moitié cette année, il n’y a pas eu d’accidents dans les eaux du golfe d’Aden, cependant, dans la région, la menace de la piraterie est toujours présent avec les pirates somaliens qui continuent d’avoir le capacité à mener des attaques.

En ce qui concerne le type de navires soumis aux attaques, dans les six premiers mois de 2022 30 vraquiers ont été attaqués (20 dans le premier mi-2021), 18 pétroliers (17), cinq porte-conteneurs (17) et cinq autres navires (14 %).


ADSP Tirreno Centrale
PSA Genova Pra
Vincenzo Miele





Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail