testata inforMARE
3 octobre 2022 - Année XXVI
Journal indépendant d'économie et de politique des transports
23:09 GMT+2
Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Pour faire face à l'émergence Assiterminal il demande le zérotage des loyers domaniaux
La crise - il souligne l'association - frappe soit le secteur des passagers que celui des marchandises
30 März 2020

L'Association Italienne Terminalisti Portuaires (Assiterminal) a envoyé au gouvernement et aux composantes des Commissions Tu transportes de Chambre et de Sénat une lettre, que nous publions de suite, dans lequel il met en évidence à nouveau la situation traumatique dans laquelle ils versent pas seulement le terminal passagers des ports italiens, qui sont arrêtés suite à je bloque des trafics des crocieristici et des liaisons passagères par les autoroutes de la mer, mais même du terminal et des entreprises portuaires qui actionnent dans le secteur des marchandises. Ces derniers - il spécifie l'association - subissent une contraction du -40% des trafics avec des stress opérationnels dus au ralentissement des transports internes et au congestionamento des aires de stoccaggio pour je bloque de la production.

Quelle mesure de soutien au secteur frappé des effets des mesures assumées pour affronter l'émergence du virus covid-19, dans la lettre Assiterminal demande au gouvernement des disapplicazione total ou une réduction des loyers domaniaux dus pour l'an 2020 des Stations Maritimes et qu'il en étende l'applicabilità à tous les sujets du secteur terminalistico.


Objet : Émergence epidemiologica de COVID-19 - demandée de l'intervention de zérotage des loyers domaniaux pour terminalisti

Gent.mi tous,

suivi combien représenté en précédentes communications de notre Association, nous écrivons le présent en nom et pour le compte de toutes les Stations Maritimes Italiennes (parmi lesquelles Venise, Gênes, Civitavecchia, Naples, Cagliari, Catane, Trieste, Ravenne, Livourne, Messine, seul pour citer les principales) au fin de demander une modification et une intégration à l'art. 92 du D.L. 18/2020 relativement à prévue partielle suspension des loyers domaniaux maritimes.

Et en effet, comme connu l'actuelle émergence epidemiologica de COVID-19 et des mesures de contingentamento vous adoptez pour contraster la diffusion du virus, déterminent le total zérotage du secteur touristique et en particulier du trafic crocieristico en Italie et dans le monde.

Aussien n'étant pas n n'étant pas possible à l'instant déterminer durée de telle situation, on retient, verosimilmente, que la particularité du trafic crocieristico et les accadimenti des derniers jours liés dans le particulière aux paquebots, ne permettront pas une reprise du secteur avant le 2021.

Il est, donc, évident qui telle circonstance comporte et comportera une presque totale absence que des entrées les 2020 pour toutes réalités que, en diverse mode, ils font partie de la filière crocieristica, à partir de vecteurs et de terminalisti jusqu'à tous leurs fournisseurs, là comprise Fincantieri S.P.A., qui, comme connu, voient des tels sujets parmi ses majorent des clients, circonstance jamais produite d'abord dans l'histoire de l'industrie crocieristica.

Et cela devient encore plus impattante s'il se considère que les sociétés qui gèrent les stations maritimes italiennes - souvent participées des majeurs groupes mondiaux du secteur (MSC, Royal Carribean Cruise Line, Carnival…) qu'ils résultent, donc, doublement endommagés - de toute façon elles sont tenues au versement d'elevés loyers domaniaux aux respectives Autorités de Système Portuaire, le plus souvent non reliés, dans leur détermination, à l'entité du trafic effectivement mouvementé.

Dans tel je conteste la disposition sur citée (art. 92), introduite avec le D.L. 18/2020, apparaît entièrement insuffisant à défendre aux entreprises pour lequel aujourd'hui il s'écrit et inidonea à défendre aux droits des mêmes et de leurs employés. Il vaut la peine de se rappeller, en intention même de que, en second lieu la dernière étude CLIA (contrôlée mondiale des opérateurs crocieristici) du 2018, occupés dans le secteur en Italie a il y 119.000 entre directs et indirects, qui représentent environ le 30 % du nombre global d'occupés dans l'entière Europe (environ 400.000).

La règle, en effet, si d'un coté il est applicable uniquement aux concessionnaires ex artt. 16, 17 et 18 de L. 84/94, en excluant les autres typologies concessorie du secteur (quels, par exemple, les concessions de service d'intérêt général ex art. les 6 de même L. 84/94 et concessionnaires ex art. 36 cod. nav.), de l'autre côté il prévoit une pure suspension des termes de paiement du loyer jusqu'au 31 Juillet 2020, en maintenant de toute façon je vis l'obligation des corresponsione intégral du loyer même dans le 31 décembre 2020.

Or donc, il est indiscutable le fait que la situation d'émergence epidemiologica en acte, qui pèse en mesure radicale et irréparable sur le secteur de l'industrie croceristica et des activités instrumentales, tu configures événement imprévisible de force majeure, officiellement et sans équivoque vérifié du Gouvernement Italien et des Autorités Sanitaires italiennes et internationales, et que les mesures coercitives adoptées du Gouvernement italien pour contraster tel événement rentrent à plein titre dans le c.d factum principis impeditivo de comportements et actes considérables dans le domaine des rapports contractuels à l'intérieur du secteur.

Beaucoup est évident que dans le même D.L. 18/2020, le Gouvernement a prévu expressément (art. 91) que les mesures de contingentamento en acte soient de s'évaluer automatiquement et ex lege aux fins de l'exonération de la responsabilité contractuelle, avec cela en permettant manqué de l'accomplissement des obligations assumées des parties.

Il est évident, donc, que, à l'état, ils subsistent objectivement les conditions pour suspendre tous les accomplissements contractuels dans être jusqu'à ce que la situation d'émergence persiste.

Mais il vous est davantage. Au cas je spécifie de location ou de concession de biens, l'objective impossibilité d'utilisation des biens pour le fin vraiment pour lesquels ils ont été loués à bail ou concédés détermine une claire situation de survenue excessive onerosità du loyer correspondu, en faisant se lever le droit pour le sujet endommagé d'obtenir un rééquilibrage du rapport obligatoire, aux sens de l'art. 1464 et 1467 c.c.

Ce dicton en ligne générale, apparaît évident que les mêmes considérations doivent être faites même avec particulière référence aux obligations dérivantes de concessions domaniales comme celles en mot, que pour eux nature prévoient le paiement d'un loyer à front d'un droit d'exercer une déterminée activité sur bien concédé.

Il est clair, donc, qu'une inattendue impossibilité d'utilisation du bien même, même seulement temporaire, qui soit imputable à des causes extérieures, il impose pas aussi bien la suspension du loyer, combien sa suppression ou significative réduction pour un correspondant période, vraiment en application des sopracitati principes généraux de droit commun (art. 1218 c.c. - impossibilité survenue pour cause pas imputable au sujet défaillant et artt. 1464 et 1467 c.c. - impossibilité partielle et résolution pour excessive onerosità), ainsi que en ligne avec combien en matière disposé de l'art. 45 du cod. nav., que, dans le sien maintenant reconnue de l'interprétation extensive, il reconnaît le droit pour le concessionnaire d'obtenir une réduction adéquate du loyer en cas de modifications - même fonctionnels - bien de concédé que j'en détermine une restriction dans l'utilisation.

Et je réalise, la concession du bien domanial au privé configure, comme il est connu, une forme de emploie détail qu'on accorde pour que - en l'destinant à une activité productive de revenu au moyen d'adéquats investissements - en même temps l'opérateur économique assure une utilisation conformement aux intérêts généraux, qui seulement le concurrent but spéculatif peut garantir. Il s'agit, donc, d'un rapport juridique dans la structure duquel rentre constitutivement un avantage de la part du privé. Par conséquent, lorsque pour des raisons des dûs à cause de force majeure, au rapport manquent sa composante d'utilité, garante de la sostenibilità de la destination - et elle reste seulement la charge de la gestion des aires - les riconduzione à équité constitue le moyen exclusif pour la reconstruction des conditions de sostenibilità économique de la concession. Puisque l'objet du présent demandée doit être évalué à la stregua de l'exercise de la fonction législative, le critère de riconduzione à équité est l'unique correspondant au paramètre de bon sens, critère fondamental, pour pacifique jurisprudence constitutionnelle, à laquelle est nécessaire de se référer pour juger de la légitimité de la loi.

En tant que dernier il vaut la peine de se rappeller de que l'installation normative je spécifie (national et communautaire) en matière de concessions (es. art.165 D.lgs 50/2016) prévoit expressément que, en cas de disequilibrio de la sinallagma contractuelle, le concessionnaire ait droit à obtenir son rééquilibrage à travers un des moyens typiques du rapport (diminution ou zérotage du loyer, prolongation de la concession…) et cela, pas seulement dans une optique privatistica, mais surtout comme le perseguimento de l'intérêt je publie, là où la tenue des activités en mot constitue garantie de développe, pas seulement du domaine portuaire, mais même et surtout de l'entière filière économique qui donne cette dérive et qu'il implique en manière détail les réalités locales environnantes.

Il est évident, en effet, que les indiqués opérateurs économiques et le relatif poussé constituent un important tissé économique-d'entrepreneur de vastes aires du Pays, qui dans indirecte seraient lourdement endommagées, si vous n'annulez pas, en absence de particulières interventions d'état dans le sens indiqué.

En intention acquis et elles ont été déjà commandées des appropriés avis des avocats de la part de beaucoup de Stations Maritimes les nôtre associées.

En considération de ce que sur, tenu compte de ce que déjà représenté d'Assiterminal pour quant à l'entière catégorie du Terminal Operator, nous sommes donc à demander qu'elle soit évaluée une modification et intégration de la disposition dont à l'art. 92 du D.L. 18/2020, qui prévoie des disapplicazione total ou une réduction des loyers domaniaux dus pour l'an 2020 des Stations Maritimes Italiennes et qu'elle en étende l'applicabilità à tous les sujets du secteur à compter de la forme concessoria qui permet l'exercise de station maritime. Veuillez trouver ci-joint proposée d'amendement à l'art. 92 du D.L. 18/2020. , dans telle optique élaboré.

On reste à disposition pour chaque éclaircissement et necessité

Avec observance



Assiterminal
Luca Becce
Le Président


Assiterminal
Galliano Di Marco
Le Président de
Commission Croisières
›››Archives
DÈS LA PREMIÈRE PAGE
È on-line la rinnovata edizione di inforMARE, da sempre quotidiano indipendente di economia e politica dei trasporti
Genova
Sviluppata sulla base di una piattaforma proprietaria, offre nuove molteplici informazioni e opportunità ai lettori, agli studiosi e agli inserzionisti
Le associazioni marittimo-portuali europee chiedono di destinare al settore i proventi generati dall'inclusione dello shipping nell'UE ETS
Bruxelles
Lettera congiunta di ECSA, Advanced Biofuels Coalition, CLECAT, CLIA, ENMC, eFuel Alliance, ESC, ESPO, EWABA, FEPORT e SEA Europe
Assarmatori chiede al prossimo governo di tutelare i collegamenti insulari e le Autostrade del Mare in sede UE e IMO
Roma
Estendere a questi servizi l'esenzione dall'ETS e cambiare la metrica di definizione del Carbon Intensity Indicator
LES DÉPARTS
Visual Sailing List
Départ
Destination:
- liste alphabétique
- liste des nations
- zones géographiques
Una delegazione della svizzera Groupement Fer ha visitato il porto di Genova
Genova
Dal 2018 il servizio ferroviario Southern Express di PSA Italy tra Genova e Basilea ha trasportato oltre 23.000 container
BANQUE DES DONNÉES
Armateurs Réparateurs et Constructeurs de Navires
Transitaires Fournisseurs de Navires
Agences Maritimes Transporteurs routiers
PORTS
Ports Italiens:
Ancône Gênes Ravenne
Augusta Gioia Tauro Salerne
Bari La Spezia Savone
Brindisi Livourne Taranto
Cagliari Naples Trapani
Carrara Palerme Trieste
Civitavecchia Piombino Venise
Interports Italiens: liste Ports du Monde: Carte
MEETINGS
Convegno “Riparazioni navali in crescita: investimenti per il futuro di Genova”
Si terrà il 23 settembre nel capoluogo ligure
Dal 26 settembre al primo ottobre la quinta edizione della Naples Shipping Week
Il programma un calendario di 40 eventi
››› Archives
REVUE DE LA PRESSE
MTCIT invites bids to develop Dhalkut Port in Dhofar
(Muscat Daily)
Muscat - The Ministry of Transport, Communications ...
Adani, Vedanta co send in bids for Karaikal port
(The Economic Times)
By Mohit Bhalla, ET Bureau - Adani Ports and Special Economic Zone and ...
››› Index Revue de la Presse
FORUM des opérateurs maritimes
et de la logistique
Relazione del presidente Daniele Rossi
Napoli, 30 settembre 2020
››› Archives
- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail
Numéro de TVA: 03532950106
Presse engistrement: 33/96 Tribunal de Gênes
Direction: Bruno Bellio
Tous droits de reproduction, même partielle, sont réservés pour tous les pays
Cherche sur inforMARE Présentation
Feed RSS Places publicitaires

inforMARE en Pdf
Mobile