testata inforMARE

20 mai 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 13:51 GMT+2



28 Avril 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Le retrait du marché russe pèse sur les comptes de Wärtsilä

Forte croissance des nouvelles commandes au premier trimestre

Le groupe finlandais Wärtsilä, spécialisé dans technologies pour les secteurs de la marine et de l’énergie, clôturé les trois premiers mois de cette année avec un chiffre d’affaires de 1,23 milliard d’euros, en croissance de +30,1% par rapport à la période correspondante de 2021. En raison de des dépréciations d’environ 200 millions d’euros déterminées par le réduction des activités de l’entreprise en Russie suite à l’attaque des troupes russes contre l’Ukraine, le résultat l’exploitation a été négative et s’est élevée à -147 millions euros par rapport à un bénéfice d’exploitation de 36 millions lors de la première trimestre de l’année dernière. Les trois premiers mois de 2022 ont été déposé avec une perte nette de -142 millions d’euros par rapport à un bénéfice net de 24 millions à la même période l’an dernier.

Au premier trimestre de cette année, la valeur des nouvelles commandes acquis par Wärtsilä s’est élevé à 1,38 milliard de l’euro (+10,9%) et la valeur du carnet de commandes au 31 mars dernier était égal à 6,11 milliards d’euros (+13,1%).

Commenter l’exécution des activités du groupe dans le secteur naval, le président et chef de la direction de l' Wärtsilä, Håkan Agnevall, a noté que « dans le Les investissements des marchés maritimes dans les nouvelles constructions sont les suivants : a diminué en raison de la hausse des prix et de la capacité limitée des chantiers navals. Le carburant naval - a-t-il ajouté - est deviennent plus chers que jamais et les niveaux d’activité dans nos principaux segments navals, ils ont continué de varier. L’industrie des croisières - a déclaré Agnevall - devait faire face à des difficultés temporaires étant donné que l’augmentation des infections du Covid-19 a ralenti la réactivation des navires. Fin mars environ 70 % de la capacité de la flotte était active croisières, un pourcentage stable par rapport à la situation de fin décembre. Au lieu de cela, l’activité dans le segment pétrolier et du gaz offshore a enregistré une augmentation significative depuis la hausse des prix du pétrole brut a soutenu la demande. Le L’Europe doit être moins dépendante du gaz Russe - a noté Agnevall - pourrait créer des opportunités dans le transport maritime de gaz naturel liquéfié ».






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail