testata inforMARE

17 mai 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 14:00 GMT+2



11 Mai 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Dégustateurs, bons amendements de la Commission TRAN MEP pour sauvegarder les services maritimes pour continuité territoriale et autoroutes de la mer

Pour l’association italienne, l’inclusion du transport maritime dans le SEQE ne devrait couvrir que les voyages intra-UE

Assarmatori a exprimé son appréciation pour le vote positif du ces derniers jours de la Commission des transports et du tourisme (TRAN) de l' Parlement européen au projet d’avis (rapporteur Novakov) sur proposition de directive prévoyant l’inclusion du transport maritime dans la SEQE européen d’échange de quotas d’émission ( sur 29 Avril 2022). « C’est - a expliqué le président de l’association des armateurs, Stefano Messina - d’un tournant très important, qui fait suite à la résolution adoptée par la Commission Politiques européennes du Sénat italien. Les modifications de l' Commission TRAN - Messine clarifié - visent en fait à protéger les services de liaison liés à la continuité territoriaux et ceux des autoroutes de la mer, qui autrement serait mis en péril par des dommages évidents dans un pays comme L’Italie qui a la plus grande population insulaire et se vante le plus grande flotte de ferries au niveau européen. Il a également reconnu le principe de la responsabilité partagée entre propriétaire et exploitant du navire dans le cadre de l’éventuel l’inclusion de l’expédition dans le système ETS et a été avancée la proposition de création d’un « Fonds de transition » maritime », utile pour le financement d’investissements dans la recherche et technologique nécessaire pour atteindre des objectifs ambitieux, partageable et passable uniquement s’il est mis en œuvre avec le bon et lié à des critères réalistes ».

Assarmatori a affirmé cela de la Commission parlementaire TRAN a également reçu une reconnaissance supplémentaire, bien que indirect des thèses soutenues depuis quelque temps par l’association italienne : « les choix faits par l’Europe sur le SEQE - a-t-il noté Les personnes qui arrêtent l’asthme - menacent de déplacer le commerce maritime vers les ports en dehors de l’Union européenne comme ceux d’Afrique du Nord ». Selon Assarmatori, « l’inclusion du transport maritime dans le SEQE, il ne devrait couvrir que les voyages à l’intérieur de l’UE ». Pour l’association, « cette portée rendrait initiative crédible et réalisable, renforçant le rôle de le leadership de l’Union européenne: ceci dans le cadre d’un un débat mondial qui devrait avoir lieu au sein de de l’Organisation maritime internationale, en évitant les tensions le commerce international et la préservation en même temps de la la compétitivité des ports de l’UE ».

« Maintenant, a ajouté Messine, nous exprimons l’espoir que le Le gouvernement italien et le Parlement européen accèdent aux demandes avancé par le Comité sénatorial et le Comité des transports; Tourisme de l’UE: la durabilité environnementale doit être en fait conjugué avec l’économique et le social pour être poursuivi jusqu’au bout ».'

Assarmatori s’est également concentré sur l’approbation du Le Parlement européen, lors de la session plénière du 5 mai, d’un résolution sur l’impact du conflit russo-ukrainien sur la tourisme et transports, un document exprimant sa « préoccupation » pour l’impact du transport maritime international, la logistique, les chaînes d’approvisionnement et les prix des carburant » et dans lequel il est souligné que « une combinaison des prix plus élevés pour l’énergie et les transports elle toucherait tous les citoyens, en particulier les familles de à faible revenu », invitant la Commission « à réaliser une évaluation économique et sociale des conséquences d’urgence la guerre contre tous les modes de transport sur le marché de l’UE et offrir un soutien rapidement. « Encore une fois dans ce cas - messina observé - ce sont des problèmes qu’Assarmatori a porté à l’attention de l’opinion publique depuis un certain temps. Le risque que les tensions géopolitiques se répercutent économiquement sur le les consommateurs, sans interventions correctement calibrées, sont concret et, dans certains cas, déjà en place. Tout cela met à mettre en péril la reprise après la pandémie, en particulier dans le secteur le tourisme et plus généralement les services aux voyageurs, ainsi que de marchandises ».






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail