testata inforMARE

30 juin 2022 Le quotidien en ligne pour les opérateurs et les usagers du transport 04:15 GMT+2



22 Juin 2022

Cette page a été automatiquement traduit par
Nouvelles originales
Le Parlement européen vote en faveur de l’inclusion des transports maritime et routier dans le système européen d’échange de quotas Émissions

Satisfaction de l’ECSA à l’égard du transfert des coûts au les exploitants commerciaux de navires et pour la création d’un fonds sectoriel. Applaudissements également de Transport & Environment

Cet après-midi, le Parlement européen a voté pour l’inclusion du transport maritime et routier dans l’UE SEQE, le système d’échange de quotas d’émission de l’Union Européen. Pour l’association des armateurs européens, la position aujourd’hui par des députés européens sur la révision du SEQE, en Vu les négociations avec le Conseil européen, est la bienvenue comme spécifié les armateurs de la Communauté européenne Associations (ECSA) - « un élément clé de la position de l' Le Parlement est l’application du principe du pollueur paie », assurant le transfert obligatoire des coûts du SEQE aux exploitants commerciaux de navires au moyen de clauses Contractuel. ECSA - l’association a également spécifié - se félicite également de la proposition du Parlement visant à créer un et d’allouer 75 % des recettes générées par le transport maritime vers la transition énergétique du secteur » « Nous - a déclaré le secrétaire général de l’ECSA, Sotiris Raptis - nous avions critiqué le manque de cohérence et nous avions proposé des solutions viables. Le vote du Parlement représente un signal fort indiquant que les décideurs politiques européens sont écouter et prendre en compte les propositions de notre secteur. Nous besoin - conclu Raptis - toute l’aide et le rôle possibles des traders est essentiel pour réduire Émissions. L’affectation des recettes au transport maritime est une condition préalable au financement de l’adoption d’un plus grand nombre de carburants Propre. C’est un moment décisif pour la décarbonisation de la le transport maritime et pour la compétitivité du secteur ».

Satisfaction à l’égard de l’inclusion du transport maritime et du transport routier sur le marché du carbone de l’UE, deux semaines après avoir voté en faveur de l’extension du SEQE à tous les vols aériens, a été exprimée par l’organisation l’organisation non gouvernementale Transport & Environnement (T&E), qui a exhorté les gouvernements à adopter une position tout aussi ambitieuse dans le cadre de la réunion du Conseil européen qui se tiendra à la fin du mois.

T&E a souligné qu’aujourd’hui le Parlement européen a voté en faveur de l’inclusion dans le marché du carbone de l’UE de tous navires de plus de 400 tonneaux de jauge brute et navires offshore, tels que ceux desservant les usines à gaz offshore et le pétrole, avec le transport maritime qui devra payer pour tous les gaz à effet de serre polluants - CO2, méthane et protoxyde d’azote - lorsque les navires naviguent à l’intérieur de l’UE et pour 50 % de la voyager en dehors de l’UE jusqu’en 2027. Après cette date, le champ d’application de la Le marché européen du carbone sera automatiquement étendu à 100% des navires entrant et sortant des ports européens. Transport & Environnement, cependant, se sont plaints que les législateurs européens a cédé à la pression en incluant des exemptions pour les navires classé comme convenant à la navigation dans des eaux glacées et pour navires se rendant dans les régions ultrapériphériques, retardant d’où la décarbonisation de ces unités navales.






Index Première Page Nouvelles

- Via Raffaele Paolucci 17r/19r - 16129 Gênes - ITALIE
tél.: +39.010.2462122, fax: +39.010.2516768, e-mail